Travnik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Travnik
Травник
Blason de Travnik
Héraldique
Drapeau de Travnik
Drapeau
Vue de Travnik
Vue de Travnik
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine Fédération de Bosnie-et-Herzégovine
Canton Bosnie centrale
Municipalité Travnik
Démographie
Population 16 534 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 44° 13′ 35″ nord, 17° 39′ 57″ est
Altitude 530 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Travnik

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Travnik
Municipalité de Travnik
Administration
Maire
Mandat
Admir Hadžiemrić (SDA)
2012-2016
Démographie
Population 57 543 hab. (2013)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Superficie 52 900 ha = 529 km2
Liens
Site web Site officiel

Travnik (en cyrillique : Травник) est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine située dans le canton de Bosnie centrale et dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 16 534 habitants et la municipalité 57 543[1].

Travnik est le chef-lieu du canton de Bosnie centrale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Travnik est située à 80 km à l'ouest de Sarajevo. La ville s'élève à une altitude de 530 m au-dessus du niveau de la mer. Elle est entourée par les monts Vilenica et Vlašić (1 943 m) ; cette dernière montagne est inscrite sur la liste provisoire des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine[2].

Le mont Vlašić

La rivière Lašva traverse la municipalité, coulant d'ouest en est avant de rejoindre la Bosna. La ville de Travnik proprement dite se trouve dans la plaine de la Lašva, qui relie la vallée de la Bosna à l'est à celle du Vrbas à l'ouest.

La Lašva à Travnik

La municipalité de Travnik est entourée par celles de Bugojno, Novi Travnik et Vitez au sud, Zenica à l'est, Jajce et Donji Vakuf à l'ouest, Teslić, Kotor Varoš et Kneževo au nord, ces trois dernières localités étant rattachées à la République serbe de Bosnie.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Travnik est de type tempéré froid, avec une température moyenne annuelle de 10,2 °C ; juillet est le mois le plus chaud de l'année, avec une moyenne de 20,2 °C. Le mois le plus froid est janvier avec une moyenne de −0,7 °C[3]. La moyenne des précipitations annuelles est de 917 mm/m², avec les précipitations mensuelles les plus faibles en mars et les plus élevées en novembre[3].

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C)[3] 2,5 5,6 10,6 15,5 20,5 24,2 26,6 26,2 22,1 15,6 8,9 4,0
Températures moyennes (°C)[3] -0,7 1,6 5,8 10,2 14,8 18,4 20,2 19,6 15,8 10,6 5,4 1,1
10,2
Températures minimales moyennes (°C)[3] -3,8 -2,4 1,0 5,0 9,2 12,6 13,8 13,1 9,6 5,7 2,0 -1,7
Précipitations moyennes (mm)[3] 61 64 59 71 85 87 73 71 70 82 104 90
917

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Empire ottoman, Travnik était le chef-lieu du pachalik de Bosnie de 1580 à 1833, puis de nouveau de 1839/40 à 1851.

Après la défaite de l'Empire ottoman dans la guerre russo-turque de 1877-1878 et à la suite du Congrès de Berlin, la Bosnie et l'Herzégovine furent placées sous le contrôle de l'Autriche-Hongrie en 1878, jusqu'à la création du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes en 1918.

Timbre de Bosnie-Herzégovine, oblitération militaire K.und K.MILIT.POST VIII TRAVNIK en 1903.

Après la guerre de Bosnie-Herzégovine et à la suite des accords de Dayton (1995), la municipalité de Travnik a été rattachée à la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine et quelques localités ont été intégrées à la République serbe de Bosnie.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Travnik en Bosnie-Herzégovine

La municipalité de Travnik compte 90 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
- - 10 225 12 977 15 888 19 041[4] 16 534[1]
Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Musulmans 7 373 38,72
Croates 6 043 31,73
Yougoslaves 2 800 14,70
Serbes 2 131 11,19
Inconnus/Autres 694 3,64[5]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1961 1971 1981 1991 2013
47 857 55 822 64 100 70 747 57 543

Répartition de la population par nationalités dans la municipalité (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 70 747 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[6] :

Nationalité Nombre %
Musulmans 31 813 44,96
Croates 26 118 36,91
Serbes 7 777 10,99
Yougoslaves 3 743 5,29
Inconnus/Autres 1 296 1,85

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2012, les 31 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[7] :

Parti Sièges
Parti d'action démocratique (SDA) 11
Coalition croate pour Travnik (HDZ BiH-HDZ 1990-HSS BiH-NHI ) 7
Parti social-démocrate (SDP) 5
Alliance pour un meilleur avenir de la Bosnie-Herzégovine (SBB BiH) 4
Parti pour la Bosnie-Herzégovine (SBiH) 2
Liste croate pour Travnik (HSS-Stjepan Radić-HSP BiH) 1
Coalition pour Travnik (SPU BiH-LDS BiH ) 1

Admir Hadžiemrić, membre du Parti d'action démocratique (SDA), a été élu maire de la municipalité[8],[9].

Architecture[modifier | modifier le code]

La ville abrite plusieurs monuments nationaux, parmi lesquels on peut citer :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Travnik possède un club de football, le NK Travnik.

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Monuments nationaux de Travnik.

En plus des monuments nationaux de la ville intra muros, le territoire abrite d'autres sites classés :

Personnalités[modifier | modifier le code]

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr+en) « Census of population - Preliminary results by municipalities and settlements in the Federation of Bosnia and Herzégovine » [PDF], sur http://fzs.ba, Institut de statistiques de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine (consulté le 7 juin 2015)
  2. (en) « Vlašić – Prirodno dobro », sur http://kons.gov.ba (consulté le 7 juin 2015)
  3. a, b, c, d, e et f « Climat : Travnik », sur http://fr.climate-data.org (consulté le 10 juin 2015)
  4. (bs) « Population 1961-1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 2 mai 2015)
  5. (bs)(hr)(sr) Livre : Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités 1991, Bulletin statistique n°234, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo.
  6. (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales (1991) » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 4 août 2015)
  7. (bs) « Travnik », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 7 juin 2015)
  8. (bs) « Travnik », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 2 mai 2015)
  9. (bs) « Načelnik općine », sur http://www.opcinatravnik.com.ba, Site de la municipalité de Travnik (consulté le 7 juin 2015)
  10. (en) « Old Travnik fortress », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  11. (en) « Šarena (Sulejmanija) mosque », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  12. (en) « Jeni (Hasan-aga) mosque », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  13. (en) « Clock Tower on Musala », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  14. (en) « Medresa », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 mars 2015)
  15. (bs) « Džamija u Gornjoj Čaršiji (džamija Mehmed-paše Kukavice, Hadži-Alibegova džamija) i Sahat kula », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  16. (en) « Church of Assumption of Holy Virgin with the movable property », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  17. (en) « Building of the former convent and school of the Sisters of Mercy », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  18. (en) « Music school », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  19. (en) « House of Officers », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  20. (en) « Crkva sv. Ivana Krstitelja u Travniku », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  21. (en) « Isusovačka gimnazija », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  22. (en) « Lukačka džamija », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  23. (en) « Varoška džamija », sur http://kons.gov.ba (consulté le 8 juin 2015)
  24. (bs) « Nebo, Han Bila », sur http://kons.gov.ba (consulté le 9 juin 2015)
  25. (bs) « Ostaci rimskog naselja, kasnoantičke bazilike i grobnice na Crkvini u Varošluku, Turbe », sur http://kons.gov.ba (consulté le 9 juin 2015)
  26. (en) « Dolac - Turbe Ibrahim dede », sur http://kons.gov.ba (consulté le 9 juin 2015)
  27. (en) « Dolac - Župna crkva Uznesenja Blažene Djevice Marije », sur http://kons.gov.ba (consulté le 9 juin 2015)
  28. (en) « Church of St Mihovil (St Michael) in Ovčarevo », sur http://kons.gov.ba (consulté le 9 juin 2015)
  29. (en) « Guča Gora – Franjevački samostan », sur http://kons.gov.ba (consulté le 9 juin 2015)
  30. (en) « Guča Gora – Groblje », sur http://kons.gov.ba (consulté le 9 juin 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]