Tomislavgrad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Tomislavgrad
Томиславград
Blason de Tomislavgrad
Héraldique
Vue générale de Tomislavgrad
Vue générale de Tomislavgrad
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine Fédération de Bosnie-et-Herzégovine
Canton Canton 10
Municipalité Tomislavgrad
Code postal 80 240
Démographie
Population 5 760 hab. (2013)
Densité 103 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 07″ N 17° 13′ 30″ E / 43.7185, 17.225143° 43′ 07″ Nord 17° 13′ 30″ Est / 43.7185, 17.2251
Altitude 881 m
Superficie 5 580 ha = 55,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Tomislavgrad

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Tomislavgrad
Municipalité de Tomislavgrad
Administration
Maire
Mandat
Ivan Vukadin (HDZ BiH)
2012-2016
Démographie
Population 33 032 hab. (2013)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Superficie 96 740 ha = 967,4 km2
Liens
Site web Site officiel

Tomislavgrad (en cyrillique : Томиславград) est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine située dans le canton 10 et dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine.Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 5 760 habitants et la municipalité 33 032[1].

Nom de la ville[modifier | modifier le code]

La ville existait déjà à l'époque romaine, sous le nom de Delminium ou Dumno, qui devint ensuite Duvno ; elle fut aussi appelée sous l'Empire ottoman Županj-potok, et dans l'Empire Austro-hongrois Županjac ; la ville de Duvno devint Tomislavgrad en 1925, pour célébrer le millénaire du couronnement du premier roi de Croatie Tomislav Ier. En 1945, elle fut rebaptisée Duvno par les communistes. Puis elle retrouva son nom de Tomislavgrad après les premières élections libres et avant la guerre de Bosnie-Herzégovine en 1992. Le nom de Duvno subsiste quand même occasionnellement comme appellation usuelle, et surtout dans le nom du Diocèse de Mostar-Duvno, avec deux noms latins : Dumnensis ou Dalminiensis.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le municipalité se situe en bordure des municipalité de Posušje (au sud), Livno (au nord-ouest), Kupres et de Prozor-Rama (au nord) et de Jablanica (à l'est). La ville d'Imotski, en Croatie, est située à l'ouest de Tomislavgrad.

Relief[modifier | modifier le code]

Tomislavgrad se trouve dans les Alpes dinariques, sur le poljé de Duvno (Duvanjsko polje), un plateau karstique qui culmine entre 840 et 900 m d'altitude. Elle est entourée par les monts Pločno (2 298 m), Veliki Vran (2 074 m) et, un peu plus loin, par les monts Ljubuša, Tušnica et Mali Vran, qui s'élèvent tous au-dessus de 1 700 m.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La municipalité possède deux lacs importants, le lac de Buško et le lac de Blidinje. Le lac de Buško, un lac de retenue, se trouve à une altitude 716 m au-dessus du niveau de la mer et couvre une superficie de 55,8 km2, pour un volume total de 782 millions de mètres cubes ; par sa superficie, il est le plus grand lac artificiel d'Europe[2]. Dans le lac s'écoule la rivière Šuica. Le deuxième lac, celui de Blidinje, se trouve à 1 250 m au-dessus du niveau de la mer et est un lac glaciaire qui gèle en hiver et se trouve à sec en plein été.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Climat[modifier | modifier le code]

Tomislavgrad jouit d'un climat tempéré froid, avec une température moyenne annuelle de 8,7 °C ; juillet est le mois le plus chaud de l'année, avec une moyenne de 18,1 °C. Le mois le plus froid est janvier avec une moyenne de -0,8 °C[3]. La moyenne des précipitations annuelles est de 1 107 mm/m², avec les précipitations mensuelles les plus faibles en juillet et les plus élevées en novembre[3].

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C)[3] 1,7 3,8 7,6 12,2 17,3 21,0 23,6 23,1 19,1 13,2 7,8 3,3
Températures moyennes (°C)[3] -0,6 0,8 3,8 7,7 12,4 16,0 18,1 17,6 14,1 9,3 4,9 0,9
8,7
Températures minimales moyennes (°C)[3] -3,2 -2,6 0,0 3,3 7,6 11,0 12,7 12,2 9,1 5,4 2,0 -1,4
Précipitations moyennes (mm)[3] 86 89 81 85 83 89 65 67 76 101 143 142
1107

Histoire[modifier | modifier le code]

Ville d'origine romaine, ou préhistorique.

En 679, Assemblée de Duvno, réunissant les provinces de Dalmatie en présence des envoyés du pape Agathon et de l’empereur byzantin Constantin IV : établissement de deux évêchés distincts pour les Croates et les Serbes[4].

En 925, le duc Tomislav est couronné roi des Croates sur le « champ de Duvno » avec l'assentiment du pape Jean X[5]. Il étend son pouvoir à la Croatie centrale, la Slavonie, la Dalmatie et la majeure partie de la Bosnie. Le royaume croate est indépendant pendant deux siècles.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Tomislavgrad en Bosnie-Herzégovine

La municipalité de Tomislavgrad compte 60 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
- - 1 986 3 265 4 231 5 012[6] 5 760[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Croates 3 164 63,12
Musulmans 1 472 29,36
Serbes 219 4,36
Yougoslaves 95 1,89
Inconnus/Autres 62 1,23[7]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1961 1971 1981 1991 2013
33 046 33 135 30 666 30 009 33 032


Répartition de la population par nationalités dans la municipalité (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 30 009 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[8] :

Nationalité Nombre %
Croates 25 976 86,56
Musulmans 3 148 10,49
Serbes 576 1,91
Yougoslaves 107 0,35
Inconnus/Autres 202 0,69

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2012, les 25 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[9] :

Parti Sièges
Union démocratique croate de Bosnie-Herzégovine (HDZ BiH) 9
Parti croate du Droit de Bosnie-Herzégovine (HSP BiH) 7
Union démocratique croate 1990 (HDZ 1990) 3
Parti social-démocrate (SDP) 2
Parti d'action démocratique (SDA) 2
Parti paysan croate de Bosnie-Herzégovine (HSS BiH) - Nouvelle initiative croate (NHI) 1
Pur parti croate du Droit de Bosnie-Herzégovine (HČSP BiH) 1

Ivan Vukadin, membre de l'Union démocratique croate de Bosnie et Herzégovine (HDZ BiH), a été réélu maire de la municipalité[10].

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Nature[modifier | modifier le code]

Vue du poljé de Blidinje

Le poljé de Livno est situé à proximité immédiate de Tomislavgrad ; il fait partie des aires protégées de Bosnie-Herzégovine et est inscrit depuis 2008 sur la liste des sites Ramsar pour la conservation et l'utilisation durable des zones humides[11]. Depuis 2011, il figure aussi, en même temps que le lac de Buško, parmi les zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO)[12].

Le parc naturel de Blidinje, créé en 1995, s'étend en partie sur le territoire de la municipalité, les autres municipalités concernées étant celles de Jablanica et de Posušje[13]. Il est situé entre les monts Čvrsnica et Vran, avec une vallée résultant de la fonte d'une zone glaciaire[14].

La grotte de Vrbine, sur le territoire du village de Kongora[15], et la Mijatova pećina, au pied du mont Vran[16] sont inscrites sur la liste des monuments naturels géo-morphologiques du pays[17].

Monuments culturels[modifier | modifier le code]

Plusieurs monuments nationaux se trouvent à Tomislavgrad, comme la mosquée de Džudža Džafer-bey Kopčić (Čaršijska džamija), construite avant 1615 ; son cimetière abrite environ 50 nişans (stèles ottomanes)[18]. L'église catholique Saint-Nicolas-Tavelić avec sa maison paroissiale[19] et le couvent franciscain de la villa[20] sont eux aussi inscrits.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr+en) « Census of population - Preliminary results by municipalities and settlements in the Federation of Bosnia and Herzégovine » [PDF], sur http://fzs.ba, Institut de statistiques de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine (consulté le 4 juin 2015)
  2. (en) « The Quality of Water in the Buško Blato Reservoir », Environmental Monitoring and Assessment, sur http://www.springerlink.com, Springer Netherlands (consulté le 4 juin 2015)
  3. a, b, c, d, e et f « Climat : Tomislavgrad », sur http://fr.climate-data.org (consulté le 7 mai 2015)
  4. Prospetto cronologico della storia della Dalmazia Éditeur Tip. Fratelli Battara, 1863
  5. Louis Comte de Voinovitch Histoire de Dalmatie Textor Verlag, 1934 (ISBN 978-3-938402-16-0) Voir aussi État croate médiéval.
  6. (bs) « Population 1961-1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 14 avril 2015)
  7. (bs)(hr)(sr) Livre : Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités 1991, Bulletin statistique n°234, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo.
  8. (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales (1991) » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 4 août 2015)
  9. (bs) « Tomislavgrad », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 4 juin 2015)
  10. (bs) « Tomislavgrad », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 4 juin 2015)
  11. (en) « Livanjsko Polje », sur https://rsisdev.ramsar.org, Site d'information de la Convention de Ramsar (consulté le 4 juin 2015)
  12. (en) « Livno karst field and Busko lake », sur http://www.birdlife.org (consulté le 4 juin 2015)
  13. (ba) Amir Variščić, « Zaštita prirode - Međunarodni standardi i stanje u BiH » [PDF], sur http://www.zeleni-neretva.ba, Udruženje za zaštitu okoline Zeleni,‎ (consulté le 4 juin 2015), p. 43
  14. (en) « Blidinje Nature Park », sur http://www.bhtourism.ba (consulté le 6 juin 2015)
  15. (en) « Pecina Vrbine », sur http://eunis.eea.europa.eu, Site de l'EUNIS (consulté le 4 juin 2015)
  16. (en) « Mijatova pecina », sur http://eunis.eea.europa.eu, Site de l'EUNIS (consulté le 4 juin 2015)
  17. (ba) Amir Variščić, « Zaštita prirode - Međunarodni standardi i stanje u BiH » [PDF], sur http://www.zeleni-neretva.ba, Udruženje za zaštitu okoline Zeleni,‎ (consulté le 4 juin 2015), p. 35-36
  18. (en) « Čaršija mosque (Džudža Džafer mosque) with harem », sur http://kons.gov.ba (consulté le 4 juin 2015)
  19. (en) « Crkva sv. Nikole i parohijski dom », sur http://kons.gov.ba (consulté le 4 juin 2015)
  20. (en) « Tomislavgrad - Franjevački samostan », sur http://kons.gov.ba (consulté le 6 juin 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]