Société des artistes indépendants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Société des artistes indépendants

Cadre
Forme juridique Association loi de 1901 Reconnue d'utilité publique
But Art
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 1884
Fondateur Louis Chassevent
Identité
Siège Grand Palais, Porte C, avenue Franklin-D.-Roosevelt, 75008 Paris
Secrétaire Areewan Vincent
Site web artistes-independants.fr

La Société des artistes indépendants est une association formée à Paris le , et l'organisatrice officielle du Salon des indépendants. Elle est née de la volonté de plusieurs artistes de proposer au public des œuvres d'art rejetées par le Salon officiel de Paris. Elle se différencie de l'ancien Salon des Refusés par sa totale indépendance vis-à-vis des institutions officielles.

Historique[modifier | modifier le code]

L'article 1 du statut de l'association traduit la volonté des fondateurs de la Société des artistes indépendants fondée sur le principe de l'abolition des jurys d'admission afin de permettre aux artistes de présenter leurs œuvres au jugement du public en toute liberté.

Le , Lucien Boué, président du Conseil de Paris, inaugura le premier Salon des indépendants. Parmi les tableaux exposés, on comptait La Baignade à Asnières de Georges Seurat, Le Pont d'Austerlitz de Paul Signac ainsi que des œuvres de Henri-Edmond Cross, Odilon Redon, Albert Dubois-Pillet, Louis Valtat, Armand Guillaumin, et Charles Angrand.

En 1885, il n'y eut pas d'exposition, la seconde eut lieu en 1886[1], dans la cour des Tuileries. Les années suivantes les lieux d'exposition varièrent. À partir de 1920 la Société organisa habituellement ses expositions au Grand Palais des Champs-Elysées, et à partir de 1941 au Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris.

La Société fut reconnue d'utilité publique le .

La société est toujours active aujourd'hui et organise des expositions annuelles.

Présidents[modifier | modifier le code]

Le premier président fut Albert Guinard (1884-1889), suivi d'Edmond-Eugène Valton (1889-1908), de Paul Signac (1909-1934), de Maximilien Luce (1935-1941) d'Alexandre Urbain (1941-1951).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La société des artistes indépendants », Société des artistes indépendants. 60, Catalogue de la 60e exposition : Musée des beaux-arts de la ville de Paris, du 22 avril au 15 mai,‎ , p. 2-3 (disponible sur Gallica)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustave Coquiot, Les Indépendants (1884-1920), Paris, Librairie Ollendorff, 1921.
  • Pierre Angrand, Naissance des artistes indépendants, Paris, Nouvelles éditions Debresse, 1965.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]