Hearthstone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Heartstone.

Hearthstone
Image illustrative de l'article Hearthstone

Éditeur Blizzard Entertainment
Développeur Blizzard Entertainment
Distributeur Blizzard Entertainment
Concepteur Derek Sakamoto
Mike Donais
Musique Peter McConnell

Début du projet 2012
Date de sortie Windows, OS X


iPad

Windows 8

tablettes Android

iPhone, smartphone Android

Franchise Warcraft
Version 12.0[1]
Genre Jeu de cartes à collectionner
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme iOS
Mac OS X
Microsoft Windows
Android
Média Distribution numérique
Langue Multilingue
Contrôle Clavier, souris

Évaluation EUR PEGI : 7+ ?
Moteur Unity

Site web Français

Hearthstone (anciennement Hearthstone: Heroes of Warcraft) est un jeu de cartes à collectionner en ligne, développé et édité par la société Blizzard Entertainment. C'est un jeu gratuit (free to play) s'inspirant de l'univers de fiction médiéval-fantastique du jeu vidéo Warcraft développé par Blizzard.

Annoncé le [2], le jeu sort officiellement le sur Windows et OS X. La version pour tablette iPad sort le , celle pour Android le et celle pour iPhone et smartphones Android le .

Connaissant un grand succès à sa sortie, le jeu remporte le prix du meilleur jeu portable lors des Game Awards 2014[3]. À la date de mai 2017, Blizzard annonce sur son blog avoir atteint le cap des 70 millions de joueurs inscrits au jeu.

Présentation[modifier | modifier le code]

Inspiration[modifier | modifier le code]

Le nom du jeu est inspiré d'un objet, l’Hearthstone (la « Pierre de foyer » en français), issu du MMORPG de Blizzard, World of Warcraft. Dans la version française de Hearthstone, l'aubergiste qui accueille les joueurs dans le jeu est nommé « Pierre Defoyer »[4].

But du jeu[modifier | modifier le code]

Au début d'une partie, le joueur choisit un des neuf héros du jeu, issus du jeu Warcraft (représentant eux-mêmes une des neuf classes de personnage de départ de World of Warcraft, avant les extensions), et un jeu de 30 cartes (un « deck »), précédemment créé par le joueur, pour disputer une bataille contre un joueur adverse dans l'un des quatre modes de jeu. Les deux adversaires s'affrontent sur un plateau de jeu virtuel, similaire à un jeu de plateau[5].

Les héros disposent de 30 points de vie et d'un point de mana (ou 0) au premier tour de jeu, la mana augmentant d'un point par tour jusqu’à atteindre un maximum de 10 points. Les points de mana servent à activer les cartes du deck sur le plateau de jeu, ainsi que le pouvoir héroïque du héros. Le but du jeu est de réduire à zéro les points de vie du héros adverse, par l'utilisation de serviteurs, de sorts, d'armes (symbolisés par les cartes du deck du joueur) ou par l'utilisation du pouvoir héroïque du héros que contrôle le joueur (selon les cas). Si un des héros arrive à 0 points de vie, son icône sur le plateau de jeu explose, et l'adversaire remporte la partie et les récompenses associées, le cas échéant[5].

Cartes[modifier | modifier le code]

Objets publicitaires représentant le visuel des cartes du jeu.

Types[modifier | modifier le code]

Chaque carte de Hearhstone a un coût en mana pour être jouée, indiqué en haut à gauche de la carte (icône bleue). Les points de mana disponibles pour le joueur à chaque tour de jeu sont indiqués à la droite du portrait du héros.

Les cartes comprennent des serviteurs (notés x/x pour dégâts et points de vie), des armes (notés x/x pour dégâts et durabilité) et des sorts (avec le cout en mana uniquement). Toutes les cartes incluent une description de leur effet, et une illustration en couleur (qui peut s'animer, si la carte est dorée).

Les cartes fonctionnent de la manière suivante :

  • les serviteurs, qui invoquent une créature sur le terrain de jeu, qui possède une valeur d'attaque, indiquée en bas à gauche, un nombre de points de vie en bas à droite et éventuellement une action spéciale, indiquée sur le visuel de la carte (cela peut être une action à son arrivée en jeu, appelée « cri de guerre », une action à sa mort, appelée « râle d'agonie », ou une capacité, par exemple « provocation », qui oblige à attaquer ce serviteur en priorité). Lorsqu'un serviteur attaque un autre serviteur, il prend des dégâts équivalents à l'attaque du serviteur attaqué. Toutefois, un serviteur ne prend pas de dégâts s'il attaque le héros adverse ;
  • les sorts, qui effectuent une ou plusieurs actions spéciales : faire des dégâts, soigner, piocher des cartes, préparer une action secrète, voler des cartes à l'adversaire, etc. ;
  • les armes, qui permettent au héros d'attaquer en plus de ses serviteurs. Ces cartes possèdent une valeur d'attaque, indiquée en bas à gauche, et un nombre d'utilisation (la durabilité), en bas à droite. L'arme perd un point de durabilité lorsque le héros équipé de l'arme attaque. L'arme peut également être détruite de trois façons différentes : lorsqu'elle atteint 0 de durabilité, lorsque l'on équipe une seconde arme (l'arme actuellement équipée est alors remplacée par la nouvelle) ou lorsque l'adversaire joue certaines cartes spécifiques pour la détruire (Limon des marais acides, Sabotage, Harrison Jones, etc.).

Par la suite, d'autres fonctionnalités sont ajoutées :

  • les quêtes de classe (depuis l'extension Voyage au coeur d'Ungoro), des cartes de « quêtes » jouées en début de partie pour un point de mana, permettant de recevoir une récompense après avoir complété la quête plusieurs tours après (par exemple, la carte de la quête « Géants de la jungle » pour le Druide : « jouer cinq serviteurs avec 5 points d'attaque ou plus », pour recevoir la carte Barnabus qui réduit à zéro les points de mana des serviteurs du deck du joueur)[6]. Ces cartes sont liées à une classe en particulier et sont toutes de type « sort » et de rareté « légendaire »[7] ;
  • les héros légendaires (depuis l'extension Trône de glace), des cartes « héros » qui se substituent au héros standards, permettant d'ajouter plusieurs points d'armure au héros (indiqué en bas à droite de la carte) et de remplacer son pouvoir héroïque de base par un nouveau, plus puissant, lorsque la carte est jouée. Ces cartes sont liées à une classe en particulier et sont toutes de rareté « légendaire »[8],[9].

Les cartes peuvent avoir différentes raretés : « basique », « commune », « rare », « épique » et « légendaire ». Les cartes basiques sont débloquées après avoir atteint certains niveaux d'expérience avec les héros. Les autres sont facilement reconnaissables par la gemme qui se trouve sous leur illustration : une gemme blanche pour les communes, bleue pour les rares, violette pour les épiques et orange pour les légendaires ; les cartes légendaires ont en plus un dessin de dragon sur le dessus de l'illustration.

En plus de leur rareté, les cartes sont divisées en deux groupes : les cartes « neutres » (accessibles à tous les joueurs) ou les cartes de « classe » (accessibles uniquement à une classe spécifique, c-à-d. à un des neuf personnages du jeu).

Les cartes sont toutes disponibles en deux exemplaires maximum dans la collection du joueur, sauf les cartes légendaires qui le sont en un exemplaire (cartes uniques) ; à cela, on peut rajouter pour chaque carte les versions dorées éventuelles (2 cartes normales plus 2 cartes dorées maximum, 1 + 1 pour les légendaires).

Effets[modifier | modifier le code]

Chaque carte (serviteur, sort ou arme) peut générer ou bénéficier d'actions spéciales — ou effets spéciaux — quand elle est jouée ou posée sur le plateau de jeu. Ces actions sont liées à des mots-clés qui permettent une meilleure approche du jeu et qui raccourcissent le texte de la carte.

La liste suivante décrit les principaux mots-clés des cartes d’Hearthstone[10], des mots-clés étant ajoutés régulièrement par les développeurs au fil des nouvelles extensions du jeu.

Obtention[modifier | modifier le code]

Il existe trois façon possibles pour obtenir les cartes dans Hearthstone :

  • celles provenant du jeu de base : chaque joueur débute avec des cartes de base, identiques pour tous. Il pourra débloquer le reste des cartes de base spécifiques aux classes au fur et à mesure qu'il monte le niveau de chacun de ses héros, jusqu'à les obtenir toutes au niveau 10 pour chaque classe ;
  • celles provenant du jeu expert : les cartes du jeu expert sont créées (craft) dans le menu création de la collection. Cela nécessite des « poussières arcaniques » (Arcane dust) obtenables en désenchantant d'autre cartes ou en récompense du combat en Arène. Ces cartes « expert » sont aussi présentes dans les « packs experts » (au moins une carte Rare par paquet) achetables à raison de 100 pièces d'or par paquet dans la boutique, ou en récompense dans l'Arène avec 1 paquet assuré par session (possibilité d'avoir 2 paquets avec 12 victoires). Depuis une mise à jour, après une série en arène la récompense est au minimum un pack de cartes de la dernière extension la plus récente. Pour obtenir les packs experts classiques, il faut désormais les acheter dans la boutique en jeu. En parallèle de la sortie de l'extension Le Grand Tournoi, un nouveau système de récompenses (Le « Coffre ») a vu le jour. Celui-ci permet d'obtenir des cartes dorées (ainsi que des « poussières arcaniques ») en fonction du meilleur rang atteint durant la saison en cours dans le ladder, c-à-d. en parties classées. On parle alors de « récompense de coffre ».
  • celles provenant des aventures et des extensions

Il est aussi possible d'obtenir des cartes dorées en récompense d'Arène après avoir obtenu 6 victoires au minimum. Ces cartes dorées proviennent alors du jeu expert.

Création[modifier | modifier le code]

Le mode Création (crafting) permet de fabriquer ou de « désenchanter » (détruire, ou « décrafter ») n'importe quelle carte du jeu, à l'exception des cartes de base (seules les cartes de type « expert » et celles des extensions peuvent être désenchantées)[13]. Lorsqu'une carte est « désenchantée », le joueur obtient en contrepartie de la « poussière arcanique » (Arcane dust), qui lui permet de créer (« crafter ») d'autres cartes. La poussière arcanique est obtenue soit en désenchantant des cartes, soit en récompense à la suite de combats en Arène, ou encore sous la forme de récompense provenant du Coffre lors de chaque fin de saison (à la fin du mois en cours).

Le coût en poussière arcanique lors de la création d'une carte — ou du gain en poussière lors d'un désenchantement — varie en fonction de la rareté de la carte, mais aussi du fait qu'elle soit « dorée » ou non[13]. Le faible montant en poussière arcanique récupérée lors d'un désenchantement d'une carte (par rapport au montant nécessaire pour créer la même carte, surtout si elle est dorée), doit inciter les joueurs à être prudents lorsqu’ils créent ou détruisent des cartes, leur capital en poussière arcanique étant rapidement dépensé[13]. De plus, certaines cartes, non utilisées pendant un moment (car devenues non compétitives par rapport à celles des nouvelles extensions) peuvent se révéler par la suite être indispensables, notamment grâce à l'arrivée d'une nouvelle extension qui donne à certaines cartes de nouvelles possibilités d'utilisation[14].

Valeur en « poussière arcanique » d'une carte[13],[14]
Type Création Désenchantement Création (dorée) Désenchantement (dorée)
Commune 40 5 400 50
Rare 100 20 800 100
Épique 400 100 1600 400
Légendaire 1600 400 3200 1600

Dos de cartes[modifier | modifier le code]

Il est possible de collectionner des dos de cartes, qui permettent de personnaliser son deck. On les obtient de différentes manières[15] :

  • en gagnant cinq matchs en parties classées (ladder) avant la fin de chaque saison (c'est-à-dire à chaque fin de mois) ; auparavant (avant la sortie de l'extension « Bois Maudit »), il fallait arriver au rang 20 en parties classées ;
  • en accomplissant des hauts-faits (ex : atteindre le rang Légende, défier des joueurs proches, etc.) ;
  • en ayant vaincu tous les Boss des différentes aventures (La malédiction de Naxxramas, le Mont Rochenoire, la Ligue des explorateurs) en mode Héroïque ;
  • en achetant d'autres produits Blizzard (ex : édition collector de Warlords of Draenor[16], édition Origin de Overwatch ou en jouant à Heroes of the Storm, etc.) ;
  • en ayant précommandé l'aventure du Mont Rochenoire[17] ;
  • en ayant précommandé des paquets de cartes des nouvelles extensions ;
  • en achetant une des nouvelles apparences de héros[18] ;
  • en récompense d'un évènement (Bras de fer de fin d'année, nouvelle extension, etc.).

Panthéon[modifier | modifier le code]

Les cartes entrant au Panthéon ne peuvent plus être obtenues dans les paquets de cartes classiques et doivent être créées avec de la Poussière arcanique[19]. Elles ne peuvent plus être jouées dans le format « Standard », compétitif, mais peuvent toujours être utilisées dans le mode de jeu « Libre »[20].

En 2017, lors de l'année du Mammouth[21], six cartes entrent au Panthéon : « Puissance accablante », « Drake azur », « Sylvanas Coursevent », « Ragnaros », « Javelot de glace » et « Dissimuler »[22]. En 2018, lors de l'année du Corbeau, trois cartes entrent au Panthéon : « Bloc de glace », « Géant de lave » et « Oracle froide-lumière »[23].

Classes[modifier | modifier le code]

Cosplay du personnage Jaina Portvaillant (classe de Mage).

Neuf personnages, issus de l'univers de Warcraft, sont présents dans le jeu. Ils possèdent chacun une compétence spécifique pour deux points de mana et représentent les neuf classes de personnage disponibles dans le jeu.

Chaman[modifier | modifier le code]

Le Chaman (Shaman) est la classe « aléatoire » par excellence du jeu. Il a accès à une mécaniques unique, la Surcharge, qui permet de jouer des cartes puissantes pour un coût de mana faible mais qui réduit le nombre de cristaux de mana disponibles lors du prochain tour, ainsi qu'à une race unique, les Totems, qui renforcent les serviteurs présents sur le plateau. Outre cela, le chaman possède une large gamme de cartes en rapport avec les Élémentaires et les Murlocs[24].

Son pouvoir héroïque « Appel totémique » invoque un totem aléatoire parmi quatre possibilités :

  • Totem de Soins (0/2), qui restaure 1 point de vie à tous les serviteurs alliées à la fin de votre tour
  • Totem Incendiaire (1/1), un serviteur simple
  • Totem de Griffes de Pierres (0/2), qui possède Provocation
  • Totem de Couroux de l'Air (0/2), qui possède Dégâts des sorts +1

Le héros par défaut est Thrall tandis que le héros alternatif est Morgl l'Oracle.

Chasseur[modifier | modifier le code]

Classe agressive, le Chasseur (Hunter) préfère avant tout les cartes de type « Bêtes » (Beast), la plupart de ses cartes de base lui offrant des interactions avec ce type de serviteurs. Cette classe possède aussi un large choix d'arcs et de pièges sous la forme de Secrets. De nombreux serviteurs du Chasseur possèdent ou interagissent avec les mécaniques Toxicité et Râle d'agonie ; il utilise aussi des serviteurs exclusifs Mécas[25].

Son pouvoir héroïque « Tir assuré » inflige 2 points de dégâts au héros adverse. Le héros par défaut est Rexxar tandis que le héros alternatif est Alleria Coursevent[26].

Démoniste[modifier | modifier le code]

Le Démoniste (Warlock), comme son nom l'indique, est remarquable pour sa capacité à invoquer des Démons. La plupart de ses cartes infligent des dégâts au personnage lorsqu'elles sont jouées, le Démoniste possédant en contrepartie de nombreuses synergies lui permettant de récupérer des points de vie. Cette particularité se retrouve aussi dans ses sorts, qui infligent souvent des dégâts à tous les personnages. Sa mécanique unique est la Défausse (Discard), qui permet de jouer des cartes très puissantes en échange de la perte d'autres cartes aléatoires de sa main[27].

Son pouvoir héroïque « Connexion » lui fait piocher une carte en lui infligeant 2 points de dégâts. Le héros par défaut est Gul'Dan tandis que les héros alternatifs sont Nemsy Nécroflop[28] et Mecha-Jaraxxus[29].

Druide[modifier | modifier le code]

Le Druide (Druid) est une classe très polyvalente. Il possède deux mécaniques uniques : le Choix des armes, qui lui permet de sélectionner l'une des deux options proposée par une carte, et l'accélération de mana pour invoquer de puissants serviteurs plus tôt dans la partie. Le Druide dispose d'une vaste gamme d'enchantements et interagit notamment avec les cartes « Bêtes » et, plus généralement, les cartes avec Provocation[30].

Son pouvoir héroïque « Change-forme » lui permet de gagner 1 point d'attaque et 1 point d'armure pendant son tour. Le héros par défaut est Malfurion Hurlorage tandis que le héros alternatif est Lunara[31].

Guerrier[modifier | modifier le code]

Le Guerrier (Warrior) peut s'équiper une très large gamme d'armes pour attaquer directement ses ennemis. Il possède de nombreuses synergies avec le gain d'armure. Nombre de ses serviteurs possèdent des synergies avec l'effet Provocation. Les cartes de cette classe endommagent souvent les autres serviteurs, et de nombreuses cartes du Guerrier voient leur puissance augmenter lorsqu'elles sont endommagées ou blessées[32]. Il a également accès à de nombreux Mécas et Pirates.

Son pouvoir héroïque « Gain d'armure » lui permet de gagner 2 points d'armure. Le héros par défaut est Garrosh Hurlenfer tandis que le héros alternatif est Magni Barbe-de-Bronze[33] et Dr Boum, savant fou[34].

Mage[modifier | modifier le code]

Le Mage est le maître incontesté des techniques de destruction et d'élimination, avec toute une gamme de sorts offensifs puissants pour paralyser ou détruire les serviteurs ennemis et nuire à l'adversaire avec ses Secrets. Il a accès à une mécanique privilégiée, les Dégâts des sorts, des cartes qui augmentent les dommages de ses sorts. Le mage possède de nombreuses synergies avec les Secrets et le Givre (qui gèle un personnage adverse jusqu’au tour suivant). De nombreuses cartes de cette classe sont également des Élémentaires ou alors interagissent ce type de carte[35].

Son pouvoir héroïque « Explosion de feu » inflige 1 point de dégâts. Le héros par défaut est Jaina Portvaillant tandis que les héros alternatifs sont Medivh et Khadgar.

Paladin[modifier | modifier le code]

Le Paladin est une classe qui augmente la puissance de ses serviteurs tout en limitant la capacité des serviteurs de son adversaire. Privilégiant la mécanique du Bouclier Divin, le Paladin utilise aussi de manière exclusive des cartes en rapport avec les Recrues de la Main d'Argent. Il peut utiliser des armes pour attaquer directement son adversaire et possède une large palette de Secrets. La plupart de ses sorts peuvent améliorer et protéger les serviteurs, qui peuvent notamment être des Murlocs ou des Mécas[36].

Son pouvoir héroïque « Renfort » invoque une Recrue de la Main d'Argent 1/1. Le héros par défaut est Uther le Porteur de Lumière tandis que les héros alternatifs sont Dame Liadrin, Prince Arthas[37] et Messire Ennuy-O.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Le Prêtre (Priest) est un maître de la guérison qui peut se soigner, lui-même ou ses serviteurs, avec son pouvoir héroïque. Possédant de nombreuses synergies avec les Soins, il a aussi la faculté de dupliquer ou copier les cartes de l’adversaire dans sa main ou son deck, et peut retourner les serviteurs ennemis contre leur propriétaire grâce à des cartes de contrôle mental. Son côté sombre lui permet de gérer un certain nombre de sort de dégâts directs ainsi qu'une grande variété de serviteurs avec des Râles d'agonie. La majorité des Dragons du jeu sont réservés au prêtre[38].

Son pouvoir héroïque « Soins inférieurs » restaure 2 points de vie. Le héros par défaut est Anduin Wrynn tandis que le héros alternatif est Tyrande Murmevent.

Voleur[modifier | modifier le code]

Le Voleur (Rogue) a accès à beaucoup de cartes bon marché, y compris plusieurs cartes à zéro mana. La mécanique unique du voleur est le Combo, qui donne un effet supplémentaire à une carte lorsqu'elle est jouée après une autre. Le voleur joue de nombreux Pirates, et la plupart de ses serviteurs interagissent avec Camouflage ou Râle d'agonie. Plusieurs d'entre-eux peuvent "ajouter dans sa main" des cartes de la classe de son adversaire[39].

Son pouvoir héroïque « Maîtrise des dagues » équipe une dague 1/2. Le héros par défaut est Valeera Sanguinar tandis que le héros alternatif est Maeiv Chantelombre.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Joueurs d’Hearthstone lors de la PAX 2015.

Quatre modes de jeu sont disponibles dans Hearthstone : les modes « Partie », « Aventures », « Arène » et « Bras de fer »[40].

Partie[modifier | modifier le code]

Dans le mode « Partie », subdivisé en « Partie non classée » et « Partie classée », le joueur affronte d'autres joueurs en utilisant un deck personnalisé qu'il a préalablement construit.

Les parties classées et non classées peuvent être disputées en mode « Standard » ou « Libre ». Le mode Standard ne permet de jouer qu'avec les cartes des deux dernières années, le mode du Libre permet de jouer avec toutes les cartes disponibles du joueur.

Le mode « Partie classée » (Ranked) constitue le ladder, c'est-à-dire le classement mensuel du jeu. Lors de chaque saison, correspondants aux mois calendaires, la position des joueurs dans le classement évolue, en fonction de leur nombre de victoires et de défaites. Il existe 25 rangs différents, allant de « Poulet furieux » (rang 25, le plus bas) à « Aubergiste » (rang 1), puis le rang « Légende ».

Arrivé au rang Légende, le joueur peut concourir à la place de numéro 1 au classement Légende de sa région (Amérique/Europe/Asie), ce qui permet d'obtenir des points permettant, avec ceux reçus lors des compétitions officielles organisée par Blizzard (tournois), de se qualifier pour les préliminaires du championnat du monde, ainsi que pour le tournoi de la dernière chance. Les champions saisonniers obtiennent une place pour le championnat du monde qui se tient à la BlizzCon tous les ans[41].

Aventures[modifier | modifier le code]

Dans le mode « Aventures », le joueur affronte un adversaire géré par le programme. Il est divisé en plusieurs sous-modes :

  • Entraînement : dans ce mode à deux niveaux de difficulté, « Normal » et « Expert », le joueur se bat contre un héros joué par l'Aubergiste (IA) et peut s'entraîner pour connaître les différentes mécaniques du jeu. Il tester les nouvelles cartes obtenues et/ou expérimenter de nouvelles stratégies. Au début du jeu, il est nécessaire de vaincre toutes les classes dans ce mode, pour pouvoir les débloquer.
  • Karazhan : cette aventure met en scène la mythique tour de Karazhan, dans laquelle le joueur doit sauver Medivh des griffes du Prince Malchezaar, un démon érédar. Elle est désormais achetable contre 2800 pièces d'or (700 par aile), et offrent 45 nouvelles cartes au joueur dont 5 légendaires, si il arrive à vaincre successivement les 13 boss qui l'attendent[42].
  • Citadelle du Trône de Glace : depuis l'extension Chevaliers du Trône de Glace, il est possible d'obtenir jusqu'à 3 paquets de cartes de cette extension en détruisant les 9 boss disponibles. Une fois ces derniers vaincus, le joueur devra terrasser le boss le plus difficile à vaincre du jeu, le Roi-Liche, avec les 9 classes du jeu. S'il réussit, il obtiendra le héros paladin alternatif Prince Arthas. A noter que la façon de jouer du Roi-Liche change en fonction de la classe choisie, et que ses actions s'adaptent à la façon du jouer du joueur[9].
  • Virées en donjon : depuis l'extension Kobolds et Catacombes, le mode Aventures propose ce nouveau type de jeu, qui s'ajoute aux aventures traditionnelles. Le joueur entre dans un donjon et doit vaincre successivement 8 boss sans perdre une seule fois, les boss étant de plus en plus difficiles et tirés au hasard. La partie commence avec un deck de base, enrichi à chaque victoire d'un mini paquet de 3 cartes supplémentaires, à choisir parmi 3 paquets. Le joueur reçoit également 3 cartes trésors au fil de l'aventure, très puissantes. La seule récompense des Virées en donjons est un nouveau dos de carte, lorsque le joueur réussit à terminer le donjon avec les 9 classes du jeu[43].
  • Chasse aux monstres : disponible depuis l'extension Bois Maudit, ce mode similaire aux « Virées en donjons », propose de vaincre successivement 8 boss tirés aussi au hasard. Pour cela, le joueur pourra choisir l'une des quatre nouvelles classes uniques à ce mode de jeu (Pisteuse, Maître-chiens, Canonnier et Trafique-temps)[44].
  • Labo des casse-têtes : apparut avec l’extension Projet Armageboum, ce nouveau type de jeu solo est un ensemble de puzzles à résoudre[45].

Arène[modifier | modifier le code]

Dans le mode « Arène », pour un coût de 1,99  ou 150 pièces d'or (la monnaie virtuelle du jeu), le joueur est amené à construire son deck en choisissant consécutivement chacune de ses cartes parmi trois proposées, jusqu'à en avoir un total de 30.

Le joueur affronte alors d'autres joueurs, successivement, jusqu'à atteindre 3 défaites (ou 12 victoires, à la mise à jour 1.0.0.4217)[46]. Le score (et les récompenses associées) correspond alors à son nombre de victoires avant d'avoir atteint les 3 défaites ou les 12 victoires.

Bras de fer[modifier | modifier le code]

Dans le mode « Bras de Fer » (BdF), deux joueurs s'affrontent avec des decks qu'ils doivent construire sous certaines conditions (ou éventuellement en utilisant des decks pré-construits), tournant assez souvent autour d'un thème particulier.

Les Bras de Fer changent chaque semaine. Ils peuvent être effectués soit contre un adversaire aléatoire, soit en duel amical (c'est-à-dire contre une personne de sa liste de contacts). Le Bras de fer est disponible chaque semaine du mercredi 22 h (heure française, sur le serveur européen) jusqu'au lundi matin à h. La première victoire obtenue lors d'un Bras de fer est généralement récompensée par un paquet de cartes classiques, voire un dos de cartes spécial (lors du BdF de Noël par exemple).

Aventures et extensions[modifier | modifier le code]

Véhicule promotionnel à Taipei lors du lancement de l'extension Murmures des Dieux très anciens en 2016.

Hearthstone est régulièrement mis à jour, que ce soit au niveau du logiciel-client du jeu, mais aussi au niveau du contenu. À peu près tous les quatre mois, sort une nouvelle extension qui apporte un contenu supplémentaire au jeu.

Au départ, des extensions du jeu (cartes supplémentaires) et des aventures (donjon spécial avec des boss donnant de nouvelles cartes) se succèdent régulièrement. Par la suite, depuis la quatrième extension, Main basse sur Gadgetzan, seules des extensions sont proposées, celles-ci comprenant (à partir de Chevaliers du Trône de glace) des mini-aventures (qui ne donnent plus nécessairement des cartes, mais offrent un gameplay différent des parties normales) ou des nouvelles fonctionnalité (mode spectateur, Bras de fer, etc.).

Première aventure : La malédiction de Naxxramas[modifier | modifier le code]

Un nouveau mode de jeu, une aventure nommée Curse of Naxxramas[47] (en français, « La Malédiction de Naxxramas »), sort le en Europe[48]. L'aventure propose 30 nouvelles cartes et 15 boss répartis dans 5 quartiers (ailes) différents[48].

Dans cette première aventure, le joueur affronte un par un les différents boss du donjon de Naxxramas afin de collecter les nouvelles cartes que proposent cette aventure, ainsi que les nouvelles cartes de classes[48].

Ceux qui découvrent Naxxramas au moment du lancement de l’aventure (jusqu’au )[49] peuvent débloquer gratuitement le première aile de l'aventure, Le Quartier des Arachnides[48]. Pour les autres ailes, il est possible d'acheter chacune des quatre pour 700 pièces d’or ou 5,99  pièce. Elles sont également accessibles par lots à différents tarifs dégressifs[48].

Les cinq ailes sont les suivantes[48],[50] :

  • Le Quartier des Arachnides ;
  • Le Quartier de la Peste ;
  • Le Quartier Militaire ;
  • Le Quartier des Assemblages ;
  • L'Antre du Wyrm de givre.

En battant les boss, des cartes neutres se débloquent (21 cartes au total). Certains de ces boss permettent de récupérer des cartes de classes (9 cartes au total), grâce au défi de classe qui consiste à battre le boss avec un deck imposé[48],[50].

Enfin, un mode « héroïque » de cette aventure est disponible, où les joueurs ont la possibilité de battre des versions plus fortes des boss déjà combattus. S’il les bat tous, le joueur reçoit un dos de carte exclusif[48],[50].

Première extension : Gobelins et Gnomes[modifier | modifier le code]

La première extension du jeu, Goblins vs Gnomes[51] (en français, traduite par « Gobelins et Gnomes »), sort en Europe le [52]. Cette extension apporte plus de 120 nouvelles cartes, se trouvant dans un nouveau type de pack, le « pack expert »[52].

De nouvelles mécaniques de jeu sont introduites[52] :

  • les cartes « Pièces détachées » (Spare Part), une collection de sorts qui coûtent chacun un cristal de mana et qui ont des effets divers. Ces sorts peuvent être octroyés par le biais d'effets de certains serviteurs ;
  • parmi ces nouvelles cartes, se trouve un nouveau type de créatures, les « Méca » (Mechs)[52],[53].

Par ailleurs, l'extension introduit un mode « spectateur », permettant de rejoindre une partie en cours et de regarder jouer ses amis[52].

Seconde aventure : Le Mont Rochenoire[modifier | modifier le code]

La seconde aventure, Blackrock Mountain[54] (en français, « Le Mont Rochenoire »), sort en Europe le [55], avec le lancement de sa première aile. Cette aventure apporte 31 nouvelles cartes et 17 boss à combattre[56].

Contrairement à la première aventure, les boss proviennent des différents « raids/donjons » du Mont Rochenoire du jeu World of Warcraft[57]. Chaque aile, à l'exception du laboratoire, représente un donjon ou un raid précis.

Les cinq ailes sont les suivantes[56] :

  • Profondeurs de Rochenoire ;
  • Cœur du Magma ;
  • Pic Rochenoire ;
  • Repaire de l'aile noire ;
  • Laboratoire secret.

Seconde extension : Le Grand Tournoi[modifier | modifier le code]

La seconde extension, The Grand Tournament[58] (en français, « Le Grand Tournoi »), sort en Europe le [59]. Cette extension ajoute 132 nouvelles cartes[59]. Elle est inspirée de la mise à jour du « Tournoi d'argent » de l'extension Wrath of the Lich King du jeu World of Warcraft.

Cette extension met en place de nouvelles mécaniques[59] :

  • l'« Exaltation » (Inspire) (effet spécial d'une carte déclenché par l'utilisation du pouvoir du héros) ;
  • la « Joute » (Jousting) (une carte d'une créature est tirée des decks des deux joueurs, celle qui coûte le plus l'emporte ; si le joueur qui a joué la carte avec Joute l'emporte, cela ajoute un effet supplémentaire à la carte).

De plus, la carte légendaire « Justicière Coeur-Vrai » est introduite, celle-ci ayant comme particularité, lorsqu'elle entre en jeu, de remplacer le pouvoir héroïque du joueur par un pouvoir héroïque plus puissant[59].

Troisième aventure : La Ligue des Explorateurs[modifier | modifier le code]

La troisième aventure, The League of Explorers[60] (en français, « La Ligue des Explorateurs »), sort en Europe le [61]. Cette aventure apporte 45 nouvelles cartes et 13 boss à combattre[61].

Une nouvelle mécanique, liée au « cri de guerre », est introduite avec certaines cartes : la « Découverte » (Discover). Lors de l'activation du cri de guerre, le joueur se voit proposer un choix de trois cartes et doit choisir l'une d'elles, qui atterrit dans sa main.

L'aventure comporte quatre ailes[61] :

  • Le Temple d'Orsis ;
  • Uldaman ;
  • La Ville en ruines ;
  • Le Hall des Explorateurs.

Troisième extension : Les Murmures des Dieux très anciens[modifier | modifier le code]

Le , le carrousel présentant les cartes sur le site officiel du jeu change et présente des cartes qui semblent être liées aux Dieux Très Anciens, entités très puissantes et anciennes de l'univers de Warcraft (dont l'inspiration provient du Mythe de Cthulhu de l'écrivain américain H. P. Lovecraft)[62].

Le , Blizzard annonce la troisième extension, Whispers of the Old Gods[63] (en français, « Les Murmures des Dieux très anciens »). Cette extension ajoute plus de 130 nouvelles cartes, dont des versions « corrompues » de cartes déjà existantes[64]. L'extension sort le [64].

C'est aussi l'occasion pour Blizzard d'introduire les modes « Standard » et « Libre ». En mode Standard, seules les cartes récentes (c.-à-d. des extensions et aventures de l'année calendaire en cours, ainsi que de la précédente) peuvent être utilisées ; excluant donc initialement les cartes de Naxxramas et de Gobelins et Gnomes, qui seront retirées de la boutique mais qui pourront cependant être fabriquées avec de la Poussière arcanique (ce qui n'était préalablement pas possible pour les cartes des aventures). En revanche, en mode Libre, toutes les cartes existantes seront utilisables.

Il y aura un classement saisonnier indépendant pour chaque mode, la récompense du coffre de fin de saison tenant alors compte du meilleur classement des deux modes. Blizzard justifie l'introduction du mode Standard par le fait de vouloir réduire le coût d'entrée pour les nouveaux joueurs (nombre moindre de cartes à obtenir pour être compétitif en mode Standard) et par leur volonté d'assurer un meilleur contrôle sur le méta-jeu (nombre moindre de cartes à équilibrer).

Lors de la semaine de sortie de cette extension, 3 paquets de cartes de celle-ci sont offerts à tout joueur se connectant. De plus, une quête spéciale qui consiste à gagner 2 parties en mode Standard permet d'en gagner 5 de plus et, lorsqu'elle est accomplie, elle est suivie d'une autre quête consistant à gagner 7 parties en mode Standard qui permet de gagner 5 paquets supplémentaires, pour un total de 13 paquets offerts.

Lorsqu'un joueur ouvre son premier paquet de l'extension, il reçoit automatiquement la carte légendaire « C'thun », ainsi que 2 exemplaires de la carte « Annonciatrice du mal » qui servent à améliorer la carte C'thun lorsqu'elle sera jouée.

Quatrième aventure : Une nuit à Karazhan[modifier | modifier le code]

Le , Blizzard annonce la quatrième aventure, One Night in Karazhan[65] (en français, « Une nuit à Karazhan »). Cette aventure contient 45 nouvelles cartes[66],[67]. Le prologue (gratuit) et la première aile sortent le [42].

L'aventure comporte quatre ailes, plus un prologue accessible à tous les joueurs[42] :

  • Le prologue ;
  • Le salon ;
  • L'Opéra ;
  • La Ménagerie ;
  • La Flèche.

Quatrième extension : Main basse sur Gadgetzan[modifier | modifier le code]

Le , Blizzard annonce la quatrième extension, Mean Streets of Gadgetzan[68] (en français, « Main basse sur Gadgetzan »). Cette extension propose 132 nouvelles cartes[69]. L'extension sort le [70].

Dans la ville gobeline de Gadgetzan, trois clans s'affrontent dans une lutte de pouvoir sans merci. Les différentes classes se sont alliées et des cartes pouvant appartenir à plusieurs classes font leur apparition dans le jeu.

Les trois clans sont les suivants[69] :

  • les « Dessoudeurs » : les gros bras de la ville. Ils sont associés aux Chasseurs, Guerriers et Paladins ;
  • la « Kabale » : une secte regroupant les sombres magiciens de Gadgetzan. Elle aidera les Démonistes, Mages et Prêtres ;
  • le « Lotus de jade » : une famille d'assassins. Elle regroupe les Chamans, les Druides et les Voleurs.

Chaque famille dispose de ses cartes particulières qui pourront être utilisées uniquement par les trois classes du clan[69].

Cinquième extension : Voyage au centre d’Un’Goro[modifier | modifier le code]

Le , Blizzard annonce la cinquième extension, Journey to Un'Goro[71] (en français, « Voyage au centre d’Un’Goro »). Cette extension propose 135 nouvelles cartes[72]. L'extension sort le aux États-Unis et le 7 avril en Europe[73],[74].

Cette extension met en place de nouvelles mécaniques[71],[72] :

  • l'Adaptation (Adapt), qui fonctionne comme la Découverte, et permet de choisir 1 option sur 3 possibles (pour un total de 10 options différentes) à ajouter à un serviteur ;
  • les Quêtes, des cartes de classe légendaires permettant de réaliser des quêtes lors des parties, pour obtenir une puissante carte bonus ou un effet exclusif puissant ;
  • un nouveau type de serviteurs : les Élémentaires.

Sixième extension : Chevaliers du Trône de glace[modifier | modifier le code]

Le , Blizzard annonce la sixième extension, Knights of the Frozen Throne[75] (en français, « Chevaliers du Trône de glace »). Cette extension propose 135 nouvelles cartes[9]. L'extension sort le aux États-Unis et le 11 août en Europe[76]

Cette extension met en place de nouvelles mécaniques[9] :

  • des cartes légendaires « Héros chevalier de la mort » (9 cartes, 1 par classe), qui permettent de transformer les héros en chevaliers de la mort et leur donner de nouveaux pouvoirs héroïques[77] ;
  • des cartes avec l'effet « Vol de vie » (LifeSteal), qui rendent des points de vie au héros d'un montant égal aux dégâts qu'elles infligent.

Cette extension apporte aussi une mini-aventure, à l'image des précédentes aventures, la Bataille pour la Couronne de glace : ce sont des missions solo gratuites et optionnelles avec un prologue, deux ailes (avec trois boss dans chaque aile) et un combat final contre le roi-liche[9]. Certains boss[78] sont annoncés comme très difficiles à vaincre[9]. Certains boss et ennemis rencontrés lors des missions le seront aussi la sous forme de cartes pouvant être collectionnées en achetant des paquets de cartes de l'extension[79]. Une récompense spéciale sera accordée aux joueurs arrivant à vaincre le roi-liche avec les neuf classes du jeu[79] ; il s'agit du héros alternatif Prince Arthas pour le Paladin[37]. La stratégie de jeu du roi-liche (qui fait partie des combats de boss les plus ambitieux conçus par les développeurs) change en fonction de la classe du joueur ; c'est donc à neuf combats épiques différents que le joueur devra faire face[78]. Cette mini-aventure permet de remporter un dos de carte exclusif.

Septième extension : Kobolds et catacombes[modifier | modifier le code]

Le , Blizzard annonce lors de la BlizzCon la septième extension, Kobolds & Catacombs[80] (en français, « Kobolds et catacombes »). Cette extension propose 135 nouvelles cartes[43]. L'extension sort le aux États-Unis et le en Europe[81].

Cette extension met en place de nouvelles mécaniques[43] :

  • des armes légendaires, (9 cartes, 1 par classe) ;
  • des cartes avec l'effet « Appel » (Recruit), qui invoquent un ou plusieurs serviteurs du deck du joueur sur le plateau de jeu (les « Cris de guerre » éventuels des créatures appelées ne sont pas activés) ;
  • un nouveau mode de jeu pour les aventures solo : la « Virée en donjon » (Dungeon Run).

Une nouvelle mini-aventure solo gratuite — la première « Virée en donjon » — est prévue : la Bataille des catacombes[43]. Le joueur commence l'aventure avec un deck faible et doit affronter 8 boss sélectionnés parmi 48 personnages. En gagnant contre un boss, le joueur peut choisir entre trois packs de trois cartes à ajouter dans son deck de base. Durant l'aventure, il peut ajouter des trésors très puissants dans son deck. Les cartes des decks et les trésors sont offerts et ne concernent que ce mode de jeu[43]. Cette mini-aventure permet de remporter un dos de carte exclusif.

Huitième extension : Bois Maudit[modifier | modifier le code]

Le , Blizzard annonce la huitième extension, The WitchWood[82] (en français, traduite par « Bois Maudit »)[83]. Cette extension propose 135 nouvelles cartes[83]. L'extension sort le 12 avril 2018[84].

Cette extension met en place de nouvelles mécaniques[83] :

  • des cartes avec l'effet « Début de partie » (Start of Game)[44] ayant des effets divers au commencement de la partie, à la manière de la carte Prince Malchezaar de l'extension « Une nuit à Karazhan » ;
  • des cartes avec l'effet « Écho » (Echo), qui permettent d'avoir une copie de la carte jouée, qui disparait à la fin du tour (par ex., avec une carte dotée de l'effet « Écho » et coutant 3 points de mana, on peut la jouer au maximum 3 fois au tour 9 pour 9 points de mana) ;
  • des cartes avec l'effet « Ruée » (Rush) qui permettent d'attaquer le tour où les cartes sont jouées (comme avec l'effet « Charge »), mais uniquement sur les serviteurs adverses ;
  • une nouvelle synergie : les cartes à coût pair (Even) et impair (Odd). Pair : 0, 2, 4, 6, 8, 10, (12, 20) et impair : 1, 3, 5, 7, 9 (11). Ces cartes déclenchent un certain effet si le deck du joueur ne contient que des cartes avec un coût en mana pair ou impair.
  • une nouvelle carte légendaire de Héros pour le Shaman, « Hagatha ». Ben Brode, l'un des concepteur du jeu, a confirmé que ce sera le seule carte de ce type pour cette extension[44] ;

Un nouveau mode de jeu pour les aventures solo est disponible, la « Chasse aux monstres » (Monster Hunt)[44]. Avec un des quatre nouveaux héros uniques de ce mode de jeu, l'objectif est de gagner huit parties, à la manière d'une « Virée en donjon ». La Chasse aux monstres sera disponible deux semaines après la sortie de l'extension et permet de remporter un dos de carte exclusif[83].

Neuvième extension : Projet Armageboum[modifier | modifier le code]

Le , Blizzard annonce la neuvième extension, Boomsday Project[85] (en français, « Projet Armageboum »)[86]. Cette extension propose 135 nouvelles cartes[86]. L'extension sort le [87].

Cette extension met en place de nouvelles mécaniques[87],[85] :

  • des sorts légendaires ;
  • des cartes avec l'effet « Magnétisme » (Magnetic) : un serviteur avec Magnétisme peut être joué normalement, ou bien fusionné avec un méca du côté du terrain du joueur, en le plaçant à sa gauche ; l'attaque, la vie et les capacités du serviteur possédant le mot-clé Magnétisme s'ajoutent à celle du méca en jeu ;
  • des cartes avec la mécanique « Oméga » (terme présent dans le nom de la carte) : une carte Oméga active un effet puissant si le joueur possède 10 cristaux de mana ;
  • des cartes avec la mécanique « Projet » (terme présent dans le nom de la carte) : nouveaux types de sorts qui possèdent des effets puissants ; ils aident le joueur qui les joue, mais également son adversaire ;
  • une nouvelle carte légendaire de Héros pour le Guerrier : « Dr Boum génie fou ».

Un nouveau mode aventure, le « Labo des casse-tête » (Puzzle Lab), un ensemble de puzzles à résoudre, est disponible à partir du et permet de remporter un dos de carte exclusif[45].

Dixième extension : Les Jeux de Rastakhan[modifier | modifier le code]

Le , Blizzard annonce lors de la BlizzCon la dixième extension, Rastakhan's Rumble[88] (en français « Les Jeux de Rastakhan »)[89]. Cette extension propose 135 nouvelles cartes[89]. L'extension est prévue pour sortir le [89].

Cette extension met en place de nouvelles mécaniques[88],[89] :

  • des cartes avec l'effet « Brutalité » (Overkill), qui déclenchent un effet bonus lorsque, pendant le tour de leur propriétaire, celles-ci infligent des dégâts supérieurs aux points de vie de leur cible ;
  • chaque classe est représentée par une équipe de Trolls. Les équipes sont menées par un champion Troll et un Loa. Ce sont des serviteurs légendaires ;
  • les esprits, des serviteurs spéciaux qui peuvent changer le cours des parties et qui se camouflent le tour où ils sont joués. Chaque classe possède une carte esprit ;
  • les esprits et les Loas fonctionnent très bien ensembles[90].

Un nouveau mode aventure solo est ajouté, « Jeux Trolls » (« Rumble Run »)[88], composé de trois types de défis : « Choisissez votre équipe » (commencer le tour en choisissant un champion Troll sélectionné de façon aléatoire, ce qui détermine la classe du joueur et place un puissant serviteur sur le plateau au début de chaque partie) ; « Sanctuaires » (partie avec les sanctuaires en début de jeu, qui confèrent un avantage spécifique lié au Loa du joueur) et « Le prix de la victoire » (durant la progression de la partie, ajoute de puissantes cartes Sort et Serviteur au deck). Cette mini-aventure permet de remporter un dos de carte exclusif[89].

Tournois[modifier | modifier le code]

Des joueurs d’Hearthstone lors de la Gamescom 2015.

Compétitions[modifier | modifier le code]

Différents tournois ayant pour cadre Hearthstone sont organisés par Blizzard :

  • HCT (Hearthstone Championship Tour) : championnat du monde annuel avec finale à la BlizzCon en janvier de l'année suivante (depuis 2017, auparavant en novembre de la même année) qui regroupe les joueurs du monde entier. Il faut se qualifier avec un système de points obtenus via le ladder et certains tournois en ligne et hors-ligne ; les 64 meilleurs joueurs de chaque région peuvent alors participer aux phases finales saisonnières régionales (hiver, printemps, été). La phase finale mondiale regroupe alors 16 joueurs[91].
  • HGG (Hearthstone Global Games) : tournoi communautaire qui regroupe 48 pays. Le meilleur joueur de chaque pays au classement par points est capitaine d'équipe, puis tous les joueurs peuvent voter pour trois autres joueurs. Le format est classique, avec une phase de poules puis des éliminations directes[92].

Champions du monde[modifier | modifier le code]

  • 2014 : James « Firebat » Kosteich (États-Unis), premier champion du monde en battant en finale Wang « Tiddler Celestial » Xieyu[93] (Chine) 3-0[94].
  • 2015 : Sebastien « Ostkaka » Engwall (Suède), second champion du monde en battant en finale Dylan « Hotform » Mullins (Canada) 3-0[95].
  • 2016 : Pavel « Pavel » Beltukov (en) (Russie), troisième champion du monde en battant en finale Artem « DrHippi » Kravets (Ukraine)[96] 4-2[97],[98].
  • 2018 : Chen « tom60229 » Wei Lin (Taïwan), quatrième champion du monde en battant en finale Frank « Fr0zen » Zhang (États-Unis) 3-2[99],[100].
Note : le quatrième championnat du monde d'Hearthstone, prévu à la fin 2017, a pris place en janvier 2018[101]. La date du championnat est déplacée en janvier pour mieux tenir compte de la rotation annuelle du mode Standard du jeu.

Versions[modifier | modifier le code]

Premier logo du jeu.

La version Windows et OS X de Hearthstone: Heroes of Warcraft est disponible en téléchargement depuis le 11 mars 2014[102].

Le jeu est ensuite porté sur iPad le puis sur les tablettes Android le [103],[104]. Enfin, le jeu est également proposé sur iPhone et sur les smartphones Android depuis le [105]

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Hearthstone: Heroes of Warcraft
Média Nat. Notes
Eurogamer US 100 %[106]
Game Informer US 90 %[107]
Gamekult FR 80 %[108]
GameSpot US 80 %[109]
IGN US 90 %[110]
Jeuxvideo.com FR 16/20 [111]
PC Gamer US 80 %[112]
Compilations de notes
Metacritic US 88 %[113]
GameRankings US 87.27 %[114]

Nombre de joueurs[modifier | modifier le code]

En septembre 2014, le jeu compte déjà 20 millions de joueurs enregistrés[115],[116].

En janvier 2015, le jeu dépasse les 25 millions de joueurs enregistrés[117]. Le , Activision Blizzard annonce que Hearthstone et Destiny ont généré quasiment un milliard de dollars[118].

En avril 2016, Blizzard annonce dans un communiqué que le jeu compte plus de 50 millions de joueurs enregistrés, avec un bond de 10 millions de comptes en cinq mois depuis novembre 2015[119],[120].

En mai 2017, Blizzard annonce sur le blog du jeu avoir atteint le cap des 70 millions de joueurs inscrits[121],[122]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Patch 12.0 Hearthstone : toutes les infos sur la mise à jour », Hearthstone-decks.com, 2 août 2018.
  2. « Hearthstone: Heroes of Warcraft dévoilé lors de la PAX East », sur Battle.net, .
  3. « Le palmarès complet des Game Awards 2014 », sur Jeuxvideo.com, .
  4. « Fireside Gathering », sur battle.net,
  5. a et b « Hearthstone - Guide du jeu », Battle.net (consulté le 6 avril 2017).
  6. Fiche de la carte « Géants de la jungle », hearthstone-decks.com (consulté le 18 septembre 2018).
  7. « Liste des quêtes de classe Un'Goro dans Hearthstone », Arimatras, hearthstone-decks.com, 14 mars 2017.
  8. « Trône de glace : liste des cartes Héros dans Hearthstone », Arimatras, hearthstone-decks.com, 10 août 2017.
  9. a b c d e et f « Chevaliers du Trône de glace : nouvelle extension Hearthstone », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 7 juillet 2017.
  10. (en) La totalité des effets de cartes, sur un wiki spécialisé
  11. (en) La carte V-07-TR-0N, hearthpwn.com (consulté le 15 octobre 2018).
  12. « Vorpal Dagger », hearthpwn.com (consulté le 3 novembre 2018).
  13. a b c et d « Créez et transformez vos cartes », Playhearthstone.com (site officiel du jeu), 20 juin 2013.
  14. a et b « L'artisanat sur Hearthstone », millenium.org, 12 août 2015.
  15. « Dos de cartes Hearthstone : comment les obtenir ? », sur Hearthstone Decks.com (consulté le 4 septembre 2014)
  16. « Hearthstone – Le dos de carte Warlords of Draenor », sur Elysium-gaming.fr,
  17. « Le Mont Rochenoire est disponible en précommande », sur Battle.net, (consulté le 23 mars 2015)
  18. « Nouvelles apparences alternatives de héros dans Hearthstone », sur hearthstone-decks.com,
  19. « Mode standard, mode libre, missions solo, et Panthéon », Melody, hearthstone-decks.com, 21 février 2017.
  20. « Hearthstone : choix du Panthéon et cartes du mode Standard », Zecharia, hearthstone-decks.com, 13 juillet 2018.
  21. « Standard 2017 : l'année du Mammouth », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 16 février 2017.
  22. « Mode standard, mode libre, missions solo, et Panthéon », Melody, Hearthstone-decks.com, 21 février 2017.
  23. « Standard 2018 : annonce de l'année du Corbeau », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 27 février 2018.
  24. (en) « Class », sur Hearthstone Wiki (consulté le 29 septembre 2018)
  25. (en) « Class », sur Hearthstone Wiki (consulté le 29 septembre 2018)
  26. « Alleria Coursevent prochain modèle alternatif de héros en vidéo », sur hearthstone-decks.com,
  27. (en) « Class », sur Hearthstone Wiki (consulté le 29 septembre 2018)
  28. « Nemsie Nécroflop », sur hearthstone decks.com,
  29. « Projet Armageboum : nouveau héros Démoniste Méca-Jaraxxus », hearthstone-decks.com, 10 juillet 2018.
  30. (en) « Class », sur Hearthstone Wiki (consulté le 29 septembre 2018)
  31. « Nouveau héros alternatif Druide : Lunara, fille de Cénarius », Melody, hearthstone-decks.com, 27 février 2018.
  32. (en) « Class », sur Hearthstone Wiki (consulté le 29 septembre 2018)
  33. « De nouveaux héros pour Hearthstone : Magni Barbe-de-Bronze », Laekou, eclypsia.com, 4 juin 2015.
  34. Carte « Dr Boum, savant fou », hearthstone-decks.com (consulté le 1er novembre 2018).
  35. (en) « Class », sur Hearthstone Wiki (consulté le 29 septembre 2018)
  36. (en) « Class », sur Hearthstone Wiki (consulté le 29 septembre 2018)
  37. a et b « Nouveau héros alternatif Paladin : Prince Arthas », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 27 juillet 2017.
  38. (en) « Class », sur Hearthstone Wiki (consulté le 29 septembre 2018)
  39. (en) « Class », sur Hearthstone Wiki (consulté le 29 septembre 2018)
  40. GamObs, « Les modes de jeu de HearthStone : Heroes of Warcraft », sur Hearthstonecollection.com, .
  41. « Classement mondial Hearthstone », Battle.net (consulté le 8 juillet 2017).
  42. a b et c « Une nuit à Karazhan Hearthstone : le guide complet de l'aventure », Hearthstone-decks.com (consulté le 1er août 2016).
  43. a b c d et e « Kobolds et catacombes : nouvelle extension Hearthstone » Arimatras, Hearthstone-decks.com, 3 novembre 2017.
  44. a b c et d (en) « The Witchwood - Hearthstone's Eighth Expansion », hearthpwn.com (consulté le 28 mars 2018).
  45. a et b « Labo des casse-tête : mode aventure de Projet Armageboum », Arimatras, hearthstone-decks.com, 21 août 2018.
  46. « Entrez dans la légende avec la nouvelle mise à jour », sur Battle.net.
  47. (en) « Curse of Naxxramas », hearthpwn.com, 27 juin 2014.
  48. a b c d e f g et h « Naxxramas Hearthstone : le guide complet de l'extension », Zecharia, Hearthstone-decks.com, 21 avril 2015.
  49. « Le quartier des Arachnides reste gratuit jusqu’au 30 septembre », sur Battle.net, .
  50. a b et c « [Guides] Ailes de Naxxramas - Hearthstone : Heroes of Warcraft », sur www.millenium.org (consulté le 24 juin 2016)
  51. (en) « Goblins vs Gnomes », hearthpwn.com, 26 novembre 2014.
  52. a b c d et e « Gobelins et Gnomes : première extension Hearthstone », Mamytwink, Hearthstone-decks.com, 4 décembre 2014.
  53. « Hearthstone: Des détails sur l'extension », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 16 janvier 2015).
  54. (en) « Blackrock Mountain », hearthpwn.com, 5 mars 2015.
  55. « Mont Rochenoire et sa première aile sont disponibles ! », sur Battle.net, .
  56. a et b « Le Mont Rochenoire Hearthstone : le guide complet de l'aventure », sur hearthstone-decks.com, .
  57. « Histoire du Mont Rochenoire/ Blackrock », millenium.org, 22 mars 2015.
  58. (en) « The Grand Tournament », hearthpwn.com, 23 juillet 2015.
  59. a b c et d « Grand Tournoi : deuxième extension Hearthstone », Mamytwink, Hearthstone-decks.com, 25 août 2015.
  60. (en) « The League of Explorers - A Hearthstone Adventure », hearthpwn.com, 6 novembre 2015.
  61. a b et c Logo Ligue des explorateurs « Ligue des explorateurs Hearthstone : le guide complet de l'aventure », Heartsone Decks.com, 28 juillet 2016.
  62. (en) « Old Gods » sur le site wow.gamepedia.com (consulté le 4 mai 2016).
  63. (en) « Whispers of the Old Gods », hearthpwn.com, 11 mars 2016.
  64. a et b « Les Dieux très anciens murmureront dès le 27 avril », sur Battle.net, .
  65. (en) « One Night in Karazhan - A Hearthstone Adventure », hearthpwn.com, 29 juillet 2016.
  66. « Une nuit à Karazhan : nouvelle aventure Hearthstone », Mamytwink, Hearthstone-decks.com, 30 juillet 2016 (consulté le 1er août 2016).
  67. « Tout sur : Une nuit à Karazhan, la prochaine aventure de Hearthstone », Gamersorigin.com, 29 juillet 2016 (consulté le 1er août 2016).
  68. (en) « Mean Streets of Gadgetzan - Hearthstone's Fourth Expansion », hearthpwn.com, 5 novembre 2016.
  69. a b et c « Main basse sur Gadgetzan : la quatrième extension de Hearthstone disponible en France », Manuel Castejon, Frandroid.com, 2 décembre 2016.
  70. « Main-basse sur Gadgetzan sortira le 1er décembre », Gamersorigin.com, 28 novembre 2016.
  71. a et b (en) « Journey to Un'Goro is Hearthstone's Next Expansion », Hearthpwn.com, 27 février 2017.
  72. a et b « Voyage au centre d’Un’Goro : nouvelle extension Hearthstone », Hearthstone-decks.com, 27 février 2017.
  73. « L’exploration débute le 7 avril ! », sur battle.net, (consulté le 6 avril 2017)
  74. « Sortie Un'goro : tout ce qu'il faut savoir sur l'extension », Zecharia, Hearthstone-decks.com, 6 avril 2017.
  75. (en) « Knights of the Frozen Throne », Battle.net (consulté le 7 juillet 2017).
  76. « Rejoignez les chevaliers du Trône de glace à partir du 11 août », Blizzard Entertainment, battle.net, 4 août 2017.
  77. « Liste des cartes Héros Trône de glace dans Hearthstone », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 7 juillet 2017.
  78. a et b « Interview IGN Trône de glace : aventure et duel contre le roi-liche », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 13 juillet 2017.
  79. a et b « Bataille pour la Couronne de glace : précisions sur l'aventure », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 10 juillet 2017.
  80. (en) « Gather Your Party for Kobolds & Catacombs », Blizzard.com, 3 novembre 2017.
  81. « Sortie de Kobolds et Catacombes : tout ce qu'il faut savoir », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 7 décembre 2017.
  82. (en) « The Witchwood - Hearthstone's Eighth Expansion », hearthpwn.com, 12 mars 2018.
  83. a b c et d « Bois Maudit : tout savoir sur la nouvelle extension Hearthstone », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 17 mars 2018.
  84. « Sortie Bois Maudit : tout ce qu'il faut savoir sur l'extension », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 12 avril 2018.
  85. a et b (en) « The Boomsday Project is Hearthstone's Next Expansion », hearthpwn.com, 10 juillet 2018.
  86. a et b « Projet Armageboum : calendrier des révélations de cartes », Arimatras, hearthstone-decks.com, 10 juillet 2018.
  87. a et b « Projet Armageboum : tout savoir sur la nouvelle extension », Arimatras, hearthstone-decks.com, 10 juillet 2018.
  88. a b et c (en) « Rastakhan's Rumble - Card Reveals and Details for Hearthstone's Tenth Expansion », hearthpwn.com, 2 novembre 2018.
  89. a b c d et e « Les Jeux de Rastakhan : nouvelle extension Hearthstone », Arimatras, hearthstone-decks.com, 3 novembre 2018.
  90. « Blizzcon 2018 : Précisions sur l'extension Jeux de Rastakhan », Arimatras, hearthstone-decks.com, 2 novembre 2018.
  91. « Hearthstone Championship Tour », Battle.net (consulté le 8 juillet 2017).
  92. « Hearthstone Global games », Battle.net (consulté le 8 juillet 2017).
  93. (en) « Tiddler Celestial », sur liquipedia.net (consulté le 23 janvier 2018).
  94. « Qui est Firebat, champion du monde HearthStone à la BlizzCon ? », JudgeHype.com, 27 novembre 2014.
  95. 2015 HWC : Ostkaka champion du monde, team-aaa.com, 8 novembre 2015.
  96. (en) « DrHippi », sur liquipedia.net (consulté le 23 janvier 2018).
  97. « eSport : champion du monde sur Hearthstone, "Pavel" quitte l'ArmaTeam », L’Équipe.fr, 2 mai 2017.
  98. (en) « Russia's Pavel Wins BlizzCon's 2016 'Hearthstone' World Championship », Paul Tassi, Forbes.com, 5 novembre 2016.
  99. « eSport - Hearthstone : Chen « tom60229 » Wei Lin champion du monde », L’Équipe.fr, 22 janvier 2018.
  100. « Tom60229 remporte le championnat du monde Hearthstone 2017 », Arimatras, Hearthstone-decks.com, 21 janvier 2018.
  101. (en) « Changes Coming to Hearthstone Competitive Tour for 2017 » Hearthpwn.com, 26 octobre 2017.
  102. « Fin de la bêta de Hearthstone », sur millenium.org, .
  103. (en) Zeriyah, « Hearthstone Now Available on iPad! », sur Battle.net, .
  104. (en) « Hearthstone on Android Rolls Out, Hearthstone Developer AMA Recap », sur Hearthpwn.com, .
  105. (en) Aaron Mamiit, « Say Buh-bye Productivity: Blizzard Brings 'Hearthstone' To iOS And Android Smartphones », sur TechTimes.com, ].
  106. (en) Tom Bramwell, «  Hearthstone: Heroes of Warcraft review », sur Eurogamer, .
  107. (en) Daniel Tack, «  Hearthstone: Heroes of Warcraft: Blizzard’s Bold Play On The Card Game Frontier », sur GameInformer.com, .
  108. Dr Chocapic, « Test : Hearthstone: Heroes of Warcraft », sur Gamekult, .
  109. (en) « Hearthstone: Heroes of Warcraft », sur GameSpot,
  110. (en) Justin Davis, « Hearthstone: Heroes of Warcraft Review: Still Having Fun, 1000 Games Later », sur IGN, .
  111. Sylhas, « Test de Hearthstone: Heroes of Warcraft », sur Jeuxvideo.com, .
  112. (en) Chris Thursten, «  Hearthstone: Heroes of Warcraft Review », sur PC Gamer, .
  113. (en) «  Hearthstone: Heroes of Warcraft  », sur Metacritic.
  114. (en) «  Hearthstone: Heroes of Warcraft  », sur GameRankings.
  115. (en) Justin Haywald, « Hearthstone Passes 20 Million Players, What Do You Want to See Next? », sur GameSpot.com,
  116. (en) Mike Mahardy, « Hearthstone Reaches 20 Million Players, Plans Mobile Release in 2014 », sur IGN.com,
  117. (en) Jeffrey Matulef, « Destiny has more than 16 million registered users », sur Eurogamer.net, .
  118. (en) Jeffery Matulef, « Destiny and Hearthstone have made nearly $1bn in revenue », sur Eurogamer.net, .
  119. « Hearthstone dépasse les 50 millions de joueurs », Zecharia, Hearthstone-decks.com, 27 avril 2016 (consulté le 4 mai 2016).
  120. (en) « Hearthstone Reaches 50 Million Players, Up 10 Million in Five Months », Eddie Makuch, GameSpot, 27 avril 2016 (consulté le 4 mai 2016).
  121. (en) « 70 Million Players! », Blizzard Entertainment, blog officiel de Hearthstone, 1er mai 2017.
  122. « Hearthstone : 70 millions de joueurs et 3 paquets Un'Goro », Mamytwink, Hearthstone-decks.com, 1er mai 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]