Leeroy Jenkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le violoniste et compositeur américain, voir Leroy Jenkins
Ben Schultz, créateur de Leeroy Jenkins, à la conférence BlizzCon 2007.

Leeroy Jenkins (parfois écrit Leroy Jenkins) et souvent allongé avec beaucoup de lettres[1], est un mème internet tiré du nom d’un personnage du jeu en ligne massivement multijoueur World of Warcraft développé par la compagnie Blizzard Entertainment.

Créé par Ben Schultz, le personnage est devenu populaire à la suite de la diffusion sur Internet d’un extrait vidéo d’une partie de jeu dans laquelle il entraîne la perte de ses compagnons.

Vidéo[modifier | modifier le code]

La vidéo de la partie a été mise en ligne par la guilde « PALS FOR LIFE » (compagnons pour la vie) du jeu World of Warcraft. Elle montre un groupe de joueurs discutant en détail de la stratégie à adopter lors d’une bataille imminente. À ce moment, Schultz n’est pas devant son ordinateur (l'histoire raconte qu'il était en train de cuisiner du poulet[2]) et son personnage Leeroy est inactif.

Le plan est un échec total lorsque Schultz revient et, ignorant totalement la stratégie, lance Leeroy à la charge en criant son nom « Leeroooooooooy Jenkins ! »[3]. Courant à son aide, l’ensemble de ses compagnons sont, tout comme lui, submergés par les monstres ennemis et tués dans la bataille.

Mème internet[modifier | modifier le code]

Le mème a débuté avec la mise en ligne de la vidéo sur le forum du jeu World of Warcraft dans un fil de discussion intitulé « UBRS (vid) ROOKERY OVERPOWERED! blue please. ». La vidéo se voulait une réponse humoristique dans une discussion demandant que d’autres joueurs apportent des idées et stratégies pour cette bataille particulière[4]. La vidéo est par la suite devenue virale.

Lorsqu’il fut interrogé par la radio américaine National Public Radio sur les gestes posés par son avatar dans la vidéo, Ben Schultz a dit : « nous étions en train de boire de la liqueur de malt et ne faisions que nous crier dessus »[N 1],[5].

Haut fait[modifier | modifier le code]

Leeroy Jenkins deviendra donc un « haut fait », c'est-à-dire une récompense à obtenir en faisant diverses actions en jeu, nommé « Leeeeeeeeeeeeeroy ! ». Ce haut fait procure au joueur qui l'obtient le titre « Jenkins » à la suite de son pseudo.

Pour l'obtenir, il faut que le joueur mette fin aux jours de 50 dragonnets de la colonie en 15 secondes maximum. C'est une référence dû au fait qu'à l'époque de l'enregistrement de la vidéo, il fallait au contraire, ne pas réveiller les monstres (« dragonnets ») enfermés dans les œufs.

Lors de l'extension Warlord of Draenor, le personnage de Leeroy devient un sujet de fief pouvant être obtenu dans l'instance 'Sommet du Pic Rochenoire' en mode héroïque.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Dans le film islandais Astrópía (en), à la fin du film les geeks font fi de toute stratégie et partent à l'assaut des prisonniers évadés en criant « Leeeroy Jenkins ! »
  • Dans Les Mondes de Ralph, on peut voir sur un des murs de la gare centrale « Leerooooy », puis « Jenkins » plus loin dans le film quand Félix et le Sergent Calhoun se rendent à Sugar Rush.

Télévision[modifier | modifier le code]

  • La série télévisée Breaking In fait référence à ce mème internet, dans son quatrième épisode : White on White on White.
  • Dans l'épisode n°2 de la 6e saison de la série Psych : Enquêteur malgré lui, Last Night Gus, le tueur, démasqué par Shawn avec l'aide de l'informaticien-geek de la police de Santa Barbara porte le nom de Leeroy Jenkins. La révélation du nom du tueur est faite en reprenant l'intonation originale, en insistant sur le o de Leeroy.
  • Dans l'épisode 19 de la saison 4 de la série How I Met Your Mother : suite à un pari avec Ted, Barney reprend la phrase de Leeroy Jenkins à son propre compte en lançant un « All right, time's up! Let's do this... Barneyyy Stinsooon! ».
  • Dans l'épisode 8 de la saison 10 de South Park, Make Love, Not Warcraft le no-life tuant sans arrêt Stan, Kyle, Cartman et Kenny se nomme Jenkins.
  • Dans la série Inside Combat Rescue (en) de National Geographic, Leeeeeroy Jenkins est l'alarme pour le départ de la team de PJ chargée d'aller secourir les soldats blessés au combat en AFG.
  • Dans la série The Cleveland Show (saison 4 épisode 20), on voit Rallo Tubbs crier « Leeroy Jenkins » avant de tuer un vaisseau ennemi.
  • Dans la série Moonlight, dernier épisode de la saison 1, un vampire nerd n'arrive pas à faire changer la couleur des feux de circulation pour arrêter une fourgonnette. Ses compagnons lui disent de se débrouiller, il court alors se jeter devant le fourgon en hurlant « Leeroooy Jenkins ».
  • Dans l'épisode 13 de la saison 6 de la série Scrubs, l'infirmière Laverne Roberts est censée voler un chien mort dans une voiture et s'exprime « Let's do this, Laveeerne Robeeerts! » et explose la vitre de la voiture avec son poing.
  • Dans l'épisode 3 de la saison 1 de la série Workaholics, Adam se jette sur des cambrioleurs présumés ; après avoir ingurgité une quantité astronomique de champignons hallucinogènes, en hurlant « Leeroy Jenkins ! », armé d'un extincteur, perturbant complètement le plan de ses amis. Ceux-ci lui répliquèrent juste après : « God damnit Leeroy! ».
  • Dans l'épisode 2 de la saison 1 de Heroes Reborn, Ren Shimosawa, en allant aider Miko Otomo au sein d'un jeu vidéo, s'écrie « Leroooy Jenkins ».
    • Dans l'épisode 6 de cette même série, Miko et Ren s'écrient tout deux « Leroooy Jenkins » avant de s'élancer au combat.

Web séries[modifier | modifier le code]

  • Dans l’épisode spécial du début de la saison 3 du Donjon de Naheulbeuk, une série qui parodie le jeu de rôle Dungeons & Dragons, on peut entendre le barbare hurler « Leeroy ! » en partant a l'assaut, après un briefing raté ou il n'a rien écouté.
  • La série sur Youtube How It Should Have Ended (en) (HISHE) qui parodie les films en leurs donnant des fins alternatives utilise le mème Leroy Jenkins dans la video « How Godzilla Should Have Ended ». Dans cette vidéo, le robot Gipsy Danger du film Pacific Rim attaque Godzilla en hurlant « Let's Do this, GIPSYYYY DANGEEEEEER », le robot se fait ensuite détruire par l'ultralaser de Godzilla.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Dans le jeu Duke Nukem Forever, l'un des militaires de la force EDF, appelé « Leroy Jenkins », accompagne brièvement Duke avant de se lancer en avant et de mourir aussitôt, l'acte étant salué d'un « Bordel, Leroy » de la part de Duke.
  • Dans le jeu Mass Effect l'un des premiers soldats sous les ordres du Commandant Shepard, est le Caporal Jenkins qui meurt dès le début de la mission tué par des robots car il ne s'est pas mit à couvert.
  • Dans Dark Souls, le paladin qui envahit le joueur dans le tombeau des géants s'appelle lui aussi Leeroy.
  • Dans Borderlands 2, son nom est visible sur des affiches dans différents endroits habités du jeu. Un ennemi est appelé Jimmy Jenkins.
  • Dans le jeu GTA V, il est possible d'entendre certains adversaires hurler la phrase en chargeant le héros.
  • Dans le jeu de rôle en ligne Guild Wars: Eye of the North, un personnage non joueur portant le nom de Kilroy Pierraille peut accompagner le joueur lorsque celui-ci explore une zone. Il part devant en hurlant « Kilrooooy Pierraaaaaille » à la manière de Leeroy Jenkins.
  • Dans le jeu Game Dev Tycoon, Leeroy Jenkins apparait comme personnalité connue que l'on peut recruter dans son équipe.
  • Dans le jeu Platformines[6], Leeroy Jenkins apparaît comme un succès steam (« Leeeeroy Jeeeenkins ! Tuez 10 humains en une minute »).
  • Dans le jeu Team Fortress 2, il est possible de voir le nom « Jenkins » sur certain bâtiment au dessus de « coal co. » comme sur la map « cp_dustbowl » au premier spawn des red.
  • Le jeu de cartes à collectionner en ligne Hearthstone: Heroes of Warcraft, basé sur World of Warcraft et appartenant à la même société, Blizzard, possède une carté légendaire nommée Leeroy Jenkins, en hommage à son personnage de WOW[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « were drinking 40s and just yelling at each other. »

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]