Yōji Yamada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yōji Yamada
Description de cette image, également commentée ci-après
Yōji Yamada en 2019.
Naissance (90 ans)
Toyonaka (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Profession Réalisateur
scénariste
Films notables C'est dur d'être un homme
Musuko
Le Samouraï du crépuscule
La Servante et le Samouraï
La Maison au toit rouge

Yōji Yamada (山田 洋次, Yamada Yoji?) est un scénariste et réalisateur japonais né le à Toyonaka au Japon. Il est particulièrement connu pour avoir réalisé 45 films parmi les 48 composant la série de films C'est dur d'être un homme et pour sa trilogie Samouraï (Le Samouraï du crépuscule (2002), La Servante et le Samouraï (2004) et Amour et Honneur (2006)).

Biographie[modifier | modifier le code]

Yōji Yamada rejoint la société de production Shōchiku en 1954 après ses études à l'université de Tokyo[1]. Il fait ses débuts de réalisateur avec la comédie L'Étranger du premier étage (二階の他人, Nikai no tanin?, 1961), sur un scénario de son mentor, le réalisateur Yoshitarō Nomura[1].

En 2010, il reçoit la Caméra de la Berlinale à la Berlinale 2010 pour l'ensemble de sa carrière[2]. En 2012, Yamada est honoré de l'ordre de la Culture.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

La mention « +scénariste » indique que Yōji Yamada est aussi auteur du scénario.

Années 1960[modifier | modifier le code]

  • 1961 : L'Étranger du premier étage (二階の他人, Nikai no tanin?) +scénariste
  • 1963 : Shitamachi no taiyō (下町の太陽?) +scénariste
  • 1964 : Fou à lier (馬鹿まるだし, Baka marudashi?) +scénariste
  • 1964 : Le Crétin irresponsable (いいかげん馬鹿, Iikagen baka?) +scénariste
  • 1964 : Le Fou conducteur de tanks (馬鹿が戦車でやって来る, Baka ga tanku de yatte kuru?) +scénariste
  • 1965 : L'Étendard des brumes (霧の旗, Kiri no hata?)
  • 1966 : Si j'avais de la chance (運が良けりゃ, Un ga yokerya?) +scénariste
  • 1966 : Le Vagabond nostalgique (なつかしい風来坊, Natsukashii furaibo?) +scénariste
  • 1967 : Le Grand Rêve de Kyuchan (九ちゃんのでっかい夢, Kyūchan no dekkai yume?) +scénariste
  • 1967 : Élégie de l'amour (愛の讃歌, Ai no sanka?) +scénariste
  • 1967 : La Comédie du jeu : tentez votre chance (喜劇一発勝負, Kigeki: Ippatsu shōbu?) +scénariste
  • 1968 : La Grande aventure de Hajime Hana (ハナ肇の一発大冒険, Hana Hajime no ippatsu daiboken?) +scénariste
  • 1968 : Un homme si léger qu'il s'envole si on souffle dessus (吹けば飛ぶよな男だが, Fukeba tobuyona otokodaga?) +scénariste
  • 1969 : La Comédie du jeu : à tous les coups l'on gagne (喜劇 一発大必勝, Kigeki: Ippatsu daiboken?) +scénariste
  • 1969 : C'est dur d'être un homme (男はつらいよ, Otoko wa tsurai yo?) +scénariste
  • 1969 : C'est dur d'être un homme : Maman chérie (続・男はつらいよ, Zoku otoko wa tsurai yo?)[3] +scénariste

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Otoko wa tsurai yo: Torajirō no kyūjitsu (男はつらいよ 寅次郎の休日?) +scénariste
  • 1991 : Musuko (息子?) +scénariste
  • 1991 : Otoko wa tsurai yo: Torajirō no kokuhaku (男はつらいよ 寅次郎の告白?) +scénariste
  • 1992 : Otoko wa tsurai yo: Torajirō no seishun (男はつらいよ 寅次郎の青春?) +scénariste
  • 1993 : L'École (学校, Gakkō?) +scénariste
  • 1993 : Otoko wa tsurai yo: Torajirō no endan (男はつらいよ 寅次郎の縁談?) +scénariste
  • 1994 : Otoko wa tsurai yo: Haikei, Kuruma Torajirō-sama (男はつらいよ 拝啓 車寅次郎様?) +scénariste
  • 1995 : Otoko wa tsurai yo: Torajirō kurenai no hana (男はつらいよ 寅次郎紅の花?) +scénariste
  • 1996 : Gakko II (学校II, Gakkō II?) +scénariste
  • 1996 : Niji o tsukamu otoko (虹をつかむ男?)
  • 1997 : Otoko wa tsurai yo: Torajirō haibisukasu no hana tokubetsuhen (男はつらいよ 寅次郎ハイビスカスの花 特別篇?) +scénariste
  • 1997 : Niji o tsukamu otoko: Nangoku funtōhen (虹をつかむ男 南国奮斗篇?) +scénariste
  • 1998 : Gakko III (学校III?) +scénariste

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Mark Schilling, « Yoji Yamada and Tora-san: The resurrection of a Japanese film institution », The Japan Times,‎ (lire en ligne)
  2. a et b « Le film turc "Miel" Ours d'or à Berlin, Roman Polanski désigné meilleur réalisateur », sur lemonde.fr, Le Monde, (consulté le )
  3. « Maman chérie », sur mcjp.fr (consulté le ).
  4. C'est dur d'être un homme : Tora-san est nostalgique : titre français du film lors de la rétrospective « Paysages du cinéma japonais, deuxième volet » du 5 septembre au 11 décembre 2012 à la MCJP
  5. Une famille : titre français du film lors de la rétrospective « Paysages du cinéma japonais » du 2 mai au 28 juillet 2012 à la MCJP
  6. « Un air de candeur », sur mcjp.fr (consulté le ).
  7. « Le Bon Samaritain », sur mcjp.fr (consulté le ).
  8. « Une vie simple », sur mcjp.fr (consulté le ).
  9. « Mon cher quartier », sur mcjp.fr (consulté le ).
  10. « Rêve éveillé », sur mcjp.fr (consulté le ).
  11. « Élégie du vagabondage », sur mcjp.fr (consulté le ).
  12. « Mon Torajirô à moi », sur mcjp.fr (consulté le ).
  13. « La Maladie d'amour », sur mcjp.fr (consulté le ).
  14. « Les Affres de la paternité », sur mcjp.fr (consulté le ).
  15. « Un parapluie pour deux », sur mcjp.fr (consulté le ).
  16. « Intellectuellement vôtre », sur mcjp.fr (consulté le ).
  17. « La Libellule rouge », sur mcjp.fr (consulté le ).
  18. « Pur est le cœur du poète », sur mcjp.fr (consulté le ).
  19. (ja) « 男はつらいよ 50 », sur www.cinemaclassics.jp (consulté le )
  20. « Le Grand Amour », sur mcjp.fr (consulté le ).
  21. « Le Millionnaire », sur mcjp.fr (consulté le ).
  22. (ja) « 第 1 回日本アカデミー賞優秀作品 » [« 1re cérémonie des Japan Academy Prize - (1978) »], sur japan-academy-prize.jp (consulté le ).
  23. a b et c (en) Stuart Galbraith, Japanese Filmography: A Complete Reference to 209 Filmmakers and the Over 1250 Films Released in the United States, 1900 Through 1994, Mcfarland, , 509 p. (ISBN 9-780786-400324), p. 476 et 477
  24. (ja) « 65e prix Kinema Junpō - (1991年) », sur kinenote.com (consulté le ).
  25. (ja) « Mainichi Film Awards - 24th (1969年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le )
  26. (ja) « Mainichi Film Awards - 25th (1970年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le )
  27. (ja) « Mainichi Film Awards - 26th (1971年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le )
  28. (ja) « Mainichi Film Awards - 28th (1973年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le )
  29. (ja) « Mainichi Film Awards - 29th (1974年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le )
  30. (ja) « Mainichi Film Awards - 32th (1977年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le )
  31. (ja) « Mainichi Film Awards - 46th (1991年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le )
  32. (ja) « Mainichi Film Awards - 48th (1993年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le )
  33. (ja) « Mainichi Film Awards - 55th (2000年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le )
  34. (ja) « Mainichi Film Awards - 57th (2002年) », sur mainichi.jp, Prix du film Mainichi (consulté le )
  35. (ja) « 第 15 回日本アカデミー賞優秀作品 » [« 15e cérémonie des Japan Academy Prize - (1992) »], sur japan-academy-prize.jp (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]