Guo Gan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guo Gan
Description de l'image defaut.svg.
Informations générales
Naissance (52 ans)
Drapeau de la République populaire de Chine Shenyang
Activité principale Joueur de erhu, compositeur
Activités annexes Chanteur
Genre musical Musique du monde
Instruments Erhu, violon, violoncelle et piano
Site officiel guogan.fr


Guo Gan (chinois : 果敢 ; pinyin : guǒ gǎn), né le à Shenyang en République populaire de Chine, est un joueur de erhu (vièle chinoise). Il est le fils du célèbre Guo Junming (果俊明, guǒ jùnmíng, 1940 — 2010)[1].

Il est décoré le par l'ambassade de France en Chine à Pékin chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père commence à lui apprendre le erhu dès l'âge de quatre ans. Étant jeune, il pratique également le violon, le violoncelle et le piano[2].

Il étudie au conservatoire de Shenyang, où, après y avoir obtenu son diplôme, il devient professeur à partir de 1995. Il a obtenu le premier prix du concours de musique traditionnelle en 1992[3]. Il y obtient également une licence de littérature puis commence des études de percussion en 2001 à l'École nationale de musique de Paris, en France, et y rencontre Gabriel Yared, avec qui il compose la musique de L'Idole[4]. Il joue avec des célèbres musiciens tels que Lang Lang, Didier Lockwood, Yvan Cassar[3], Jean-François Zygel, Nguyên Lê et Saiyuki[5].

Il joue un concert, le à l'Église de la madeleine, à Paris, pour la célébration cinquantième anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine populaire[3]. Il se produit également avec la joueuse de koto Mieko Miyazaki[6],[7], ou encore avec la pianiste Helen Sung au Carnegie Hall[8]. En , il joue avec Lo'jo, un groupe angevois[9].

Il joue également en compagnie du multi-instrumentiste français Mathias Duplessy et de plusieurs autres musiciens du monde au sein du groupe Duplessy et les trois violons du monde[10],[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (zh) « 果敢 », sur baike.baidu.com.
  2. (en) « Dialogue with Erhu Musician, Guo Gan », sur Cerise Press.
  3. a b et c S. L., « [18 septembre] Concert de Erhu: (sic) Guo Gan - Eglise de la Madeleine, Paris », Vosges Matin,‎ (lire en ligne)
  4. « Guo Gan », sur Chambre avec vues.
  5. (de) « Nguyen Lê & Saiyuki invite Guo Gan + trio Riessler - Levy - Mertinier + Joachim Kühn out of the desert », sur Theater Haus.
  6. « Mieko Miyazaki (koto) et Guo Gan (erhu) en concert », sur France Culture.
  7. « Mieka Miyazaki et Guo Gan: "Nen Nen Sui Sui" », sur Mondomix.com, .
  8. (en) « Guo Gan, Erhu », sur Carnegie Hall, .
  9. « Lo'Jo & Guo Gan », sur Alliances françaisse.
  10. « Les trois violons du monde », sur Musée Guimet.
  11. « Mathias Duplessy et les trois violons du monde », sur La Scène Watteau (consulté le 14 avril 2015).

Lien externe[modifier | modifier le code]