Guo Gan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guo Gan
Description de cette image, également commentée ci-après
Guo Gan est fait chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2016.
Informations générales
Naissance (53 ans)
Drapeau de la République populaire de Chine Shenyang
Activité principale Joueur de erhu, compositeur
Activités annexes Chanteur
Genre musical Musique du monde
Instruments Erhu, violon, violoncelle et piano
Site officiel guogan.fr

Guo Gan (chinois : 果敢 ; pinyin : guǒ gǎn), né le à Shenyang en République populaire de Chine, est un grand maître du erhu (vièle chinoise à deux cordes). Il est décoré le par l'ambassade de France en Chine à Pékin chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres[1]. Guo Gan est le premier musicien chinois jouant d'un instrument traditionnel décoré de cet ordre[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Guo Gan et Lang Lang au Carnegie Hall en 2009 à New York.

Il est le fils du célèbre Guo Junming (果俊明, guǒ jùnmíng, 1940 — 2010)[4] lui-même grand maître d'erhu. Son père commence à lui apprendre le erhu dès l'âge de quatre ans. Étant jeune, il pratique également le violon, le violoncelle et le piano[5].

Il étudie au conservatoire de Shenyang, où, après y avoir obtenu son diplôme, il devient professeur à partir de 1995. Il obtient le premier prix du concours de musique traditionnelle en 1992[6]. Il y obtient également une licence de littérature puis commence des études de percussion. En 2001, Guo Gan décide de venir à Paris pour étendre ses expériences musicales. Il s’inscrit à l'École Nationale de Musique de Fresnes où il poursuit une formation de percussions jazz. Il perfectionne sa technique des percussions en jazz auprès de Vives Querol Marc[2] et y rencontre Gabriel Yared, avec qui il compose la musique de L'Idole[7]. Il parcourt plus de 100 pays et fait près de 3000 concerts et spectacles, il enregistre plus de 80 CD et 40 musique de film (Kung Fu Panda 3...) avec de nombreux orchestres de renommée mondiale dans les grands salles dont deux fois au Carnegie Hall de New York. Il joue avec des musiciens célèbres tels que Lang Lang, Hans Zimmer. Didier Lockwood, Yvan Cassar[6], Gabriel Yared, Jean-François Zygel ou Nguyên Lê[8].

Il joue un concert avec Lang Lang à New York au Carnegie Hall le 28 octobre 2009.

« Mr. Guo, a magnificent performer, shaped melodies with the expressive contours of vocal lines in Hua Yanjun's“Moon Reflected on the Er-Quan Spring” and provided flourishes that might give a violinist pause during Huang Haihuai's »

— Steve Smith, critique de musique - The New York Times[9]

En 2009, il fait un concert avec Lang Lang au Chicago Symphonie Hall et à Los Angeles au Orange Country Hall.

« Guo was a wonder, his erhu sweetly filling the air with an astonishing sweet and sumptuous sonic perfume, which Lang accompanied with exquisite sensitivity and a sense of fun »

— Mark Swed, critique de musique - Los Angeles Times[10]

Le 11 mars 2009, il joue pour les enfants au Musée de la musique et à la Cité de la musique avec la philharmonie de Paris[11].

Il joue en 2012 au Théâtre Jean Vilar avec l'orchestre Paris-Pékin avec Sun Yin à la direction[12].

le 29 juin 2012, il joue avec Fiona Sze-Lorrain au festival Musicaves[13].

le 25 juin et le 14 septembre 2012, il joue en direct avec Mieko Miyazaki au Studio Radio France[14],[15] et à l'église du Hailan en 2013[16].

Il joue un concert avec Didier Lockwood le 2 août 2014 au jazz in Marciac[17] et le 24 juillet 2016 au Jazz à Juan[18].

Le , il joue à l'Église de la Madeleine, à Paris, pour la célébration du cinquantième anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine populaire[6].

Il se produit également avec la joueuse de koto Mieko Miyazaki[19],[20],[21],[22].

le 25 mars 2014, il fait un concert avec la pianiste de jazz Helen Sung au Carnegie Hall[23] à New York.

En , il joue avec Lo'jo, un groupe angevois[24].

le 18 juillet 2015, il joue en concert avec Adrien Frasse-Sombet à Monaco[25].

Le 8 août 2015, il fait un concert en solo en festival Nouvelles Renaissances.[26]

le 8 novembre 2015, il joue avec Walter Hus dans une émission sur France Musique[27] et le 20 mai 2016 lors d'un concert à Branchesculture (Bruxelles)[28].

Il joue également en compagnie du multi-instrumentiste français Mathias Duplessy et de plusieurs autres musiciens du groupe Duplessy et les trois violons du monde[29],[30].

En 2016 et 2017, il joue en France avec Didier Lockwood[31]au Théâtre Espace Coluch[32], au Nuits de Fourvière[33],à l'Embarcadère[34] à l'Auditorium de Normandie[35]. à Bordeaux[36], et à l'auditorium Jean Moulin[37].

Guo Gan à Paris en 2014 lors d'un concert.

le il joue avec Emre Gültekin au Festival Homerecords à Liège[38].

le 27 mai 2016 le Figaro et le China Daily font un rapport conjoint sur Guo Gan :

« Un instrument qui doit se faire entendre sur la scène mondiale »

— le Figaro et le China Daily[39]

.

le 11 août 2016, il joue avec Ran An aux Musiques de Nuit à Bordeaux[40] .

le 18 novembre 2016, il fait un concert solo à Sologne[41].

le 13 avril le 9 mai 2017, Guo Gan joue en Chine[42].

le 2 juillet 2017, Guo Gan joue avec LingLing Yu au Festival en Othe[43]. et le 27 juillet avec Emre Gültekin au théâtre Jacques-Cœur[44].

le 9 août 2017, il joue avec Loup Barrow au Labeaume Festival[45].

le 20 février 2018, il joue avec Jean Pierre Jozéfinn à Saint Paul[46],[47].

le 24 avril 2019, il joue un concert solo en France.

« Un Roi Du Violon Chinois dans le Départemant »

— Cécile Germain le mer ( dici.fr ) [48]

le 21 novembre 2020, il joue pour le 12e Prix Fu Lei de la traduction et de l'édition à l'ambassade de France en Chine[49].

le 4 février 2021, il joue pendant l'émission de Radio France[50].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Paris.Istanbul.Shanghai avec Joel Grare
  • 2010 : In One Take avec Fiona Sze
  • 2010 : Marco Polo avec Mathias Duplessy.Enkhjargal Dandarvaanchig.Sabir Khan
  • 2011 : Jiangnan Sizhu Music avec Lingling Yu
  • 2012 : Scented Maiden
  • 2012 : New Nen Sui Sui avec Mieko Miyazaki
  • 2013 : Jasmine Flower
  • 2014 : Himalaya
  • 2015 : The Kite avec Loup Barrow
  • 2015 : Ceazy Horse avec Mathias Duplessy, Enkhjargal Dandarvaanchig et Alicia Regnard
  • 2016 : Peace In The World avec Aly Keita
  • 2018 : Moon Night
  • 2019 : Gobi Desert
  • 2020 : Saba Sounds avec Zoumana Tereta et Richard Bourreau
  • 2020 : Brothers of String avec Mathias Duplessy, Enkhjargal Dandarvaanchig et Alicia Regnard

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://french.china.org.cn/node_7001963/content_38329299_2.htm
  2. a et b « Le musicien chinois Guo Gan fait chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres », sur french.china.org.cn (consulté le )
  3. « Le musicien Guo Gan décoré de l'ordre des Arts et des Lettres », sur french.peopledaily.com.cn (consulté le )
  4. (zh) « 果敢 », sur baike.baidu.com.
  5. (en) « Dialogue with Erhu Musician, Guo Gan », sur Cerise Press.
  6. a b et c S. L., « [18 septembre] Concert de Erhu: (sic) Guo Gan - Eglise de la Madeleine, Paris », Vosges Matin,‎ (lire en ligne)
  7. « Guo Gan », sur Chambre avec vues.
  8. (de) « Nguyen Lê & Saiyuki invite Guo Gan + trio Riessler - Levy - Mertinier + Joachim Kühn out of the desert », sur Theater Haus.
  9. https://www.nytimes.com/2009/10/29/arts/music/29lang.html
  10. https://latimesblogs.latimes.com/culturemonster/2009/11/lang-lang-and-friends.html
  11. « Gan Guo | Philharmonie de Paris », sur philharmoniedeparis.fr (consulté le )
  12. Matthieu Roc, « Gabriel Rigaux, jeune compositeur français d'aujourd'hui », sur ResMusica, (consulté le )
  13. Unknown, « Musicaves : Guo Gan et Fiona Sze, en direct de Chine » (consulté le )
  14. « Musiques du monde - 3. Live au studio 136 avec Kumar et Guo Gan & Mieko Miyazaki », sur RFI, (consulté le )
  15. « Michel Vuillermoz / Guy Carlier - Musique : Electric Guest / Mieko Miyazaki & Guo Gan du 25 juin 2012 - France Inter », sur www.franceinter.fr (consulté le )
  16. « Quand le koto japonais rencontre l’ehru chinois », sur SudOuest.fr (consulté le )
  17. « DIDIER LOCKWOOD REUNION | Jazz in Marciac », sur jazzinmarciac.com (consulté le )
  18. « Didier Lockwood et les Violons Barbares électrisent Jazz à Juan », sur L'Humanité, (consulté le )
  19. « Mieko Miyazaki (koto) et Guo Gan (erhu) en concert », sur France Culture.
  20. « Mieka Miyazaki et Guo Gan: "Nen Nen Sui Sui" », sur Mondomix.com, .
  21. « Mieko Miyazaki et Guo Gan », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. « Guo Gan », sur Espace culturel de Chaillol, (consulté le )
  23. (en) « Guo Gan, Erhu », sur Carnegie Hall, .
  24. « Lo'Jo & Guo Gan », sur Alliances françaisse.
  25. Mairie de Monaco et La Mairie de Monaco, « Les Soirées Feux d'Artifice - Programme des animations estivales 2015 - Annonces - Site officiel de la Mairie de Monaco », sur La Mairie de Monaco (consulté le )
  26. « Festival Nouvelles Renaissances : Guo Gan, le héros de l’erhu », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  27. « Walter Hus et Guo Gan », sur France Musique (consulté le )
  28. « Walter Hus et Guo Gan, à la croisée des mondes ! », sur Branchés Culture, (consulté le )
  29. « Les trois violons du monde », sur Musée Guimet.
  30. « Mathias Duplessy et les trois violons du monde », sur La Scène Watteau (consulté le ).
  31. « Didier Lockwood , les Violons Barbares & Guo Gan le 15 octobre 2016 », sur jazzclubdegrenoble.fr (consulté le )
  32. Adresse : Où ? Théâtre Espace Coluche 980 Avenue Du Général-de-gaulle Plaisir78370 48.82333374 1.95848799, « Didier Lockwood, les Violons Barbares et Guo Gan », sur Le Parisien Etudiant (consulté le )
  33. Hervé LAURENT, « Didier Lockwood avec Violons Barbares & Guo Gan à Fourvière ! », sur RADIO PLURIEL, (consulté le )
  34. Adresse : Où ? L'EMBARCADERE Rue Marie Curie Saint Sebastien Sur Loire44230 47.18978119 -1.48525214, « DIDIER LOCKWOOK - LES VIOLONS BARBARES ET GUO GAN », sur Le Parisien Etudiant (consulté le )
  35. « DIDIER LOCKWOOD & LES VIOLONS BARBARES + GUO GAN | L'étincelle » (consulté le )
  36. « Didier Lockwood les violons barbares & Guo Gan au Théâtre du Casino Barrière », sur Bordeaux Gazette actualités et informations Bordeaux métropole (consulté le )
  37. « Didier Lockwood, Violons Barbares & Guo Gan | Agenda Etudiant MAGMA », sur www.magmalemag.com (consulté le )
  38. La Libre.be, « Homerecords, label singulier de musiques sans frontières, investit la Cité Miroir », sur LaLibre.be, (consulté le )
  39. « Un instrument qui doit se faire entendre sur la scène mondiale - chinadaily.com.cn », sur www.chinadaily.com.cn (consulté le )
  40. « Guo Gan & Ran An - Les Inédits De L'été 2016 | Jeudi 11 Août 2016 - 06:00 @ Le Rocher de Palmer - Musiques de Nuit | Concert | Paris Jazz Club », sur www.parisjazzclub.net (consulté le )
  41. « Concert d’Erhu », sur Concert d’erhu – Century 21 Sologne Immobilier – Agence immobilière à Salbris (consulté le )
  42. « Faguowenhua », sur www.faguowenhua.com (consulté le )
  43. « Concert Duo Guo GAN et Lingling Yu à EAUX PUISEAUX @ Eglise - Billets & Places », sur festivalenothe (consulté le )
  44. Centre France, « Un été à Bourges - Rencontre sino-turque avec Guo Gan Duo, ce soir au théâtre Jacques-Cœur », sur www.leberry.fr, (consulté le )
  45. Laure Ostwalt, « Labeaume en Musiques : l'échappée belle », sur e_tribune (consulté le )
  46. Ville de Saint-Paul, « Concert de Jean Pierre Jozéfinn' & Guo Gan : Chinorun », sur Zinfos 974, l'actualité de l'île de La Réunion (consulté le )
  47. « Ouverture à 360° à Lespàs », sur Clicanoo.re (consulté le )
  48. « Hautes-Alpes : Un roi du violon chinois dans le département », sur D!CI (consulté le )
  49. « 12e Prix Fu Lei de la traduction et de l’édition », sur La France en Chine (consulté le )
  50. « François Cheng », sur rcf.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]