Un violon sur le sable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un Violon sur le Sable
Image illustrative de l’article Un violon sur le sable

Genre Musique classique, musique symphonique, musique romantique, musique contemporaine
Lieu Royan, Charente-Maritime
Coordonnées 45° 37′ 01″ nord, 1° 00′ 54″ ouest
Période Fin juillet
Capacité 100 000 festivaliers
sur 3 jours
Date de création 1987
Fondateurs Philippe Tranchet
Médias associés France Télévisions, Radio France
Site web violonsurlesable.com
Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime
(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
Un Violon sur le Sable
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Un Violon sur le Sable

Un Violon sur le Sable est un festival de musique symphonique se déroulant chaque année sur la plage de la Grande-Conche, à Royan, en France. Créé en 1987 par Philippe Tranchet [1]et organisé par Production 114, il a traditionnellement lieu à la fin du mois de juillet, et s'étale sur trois jours depuis 1999. Chaque concert accueille en moyenne 50 000 spectateurs[2], pour une fréquentation globale d'environ 150 000 personnes durant la période du festival[3], ce qui en fait un des plus grands festivals de musique classique au monde en audiométrie[4],[5].

Historique[modifier | modifier le code]

Lors de sa première édition, en 1987, le festival se limite à un concert donné en saison, sur la plage de la Grande-Conche. Un unique violoniste, Patrice Mondon, interprète quelques airs connus pour un public assez limité[6]. La municipalité réitère l'opération l'année suivante : en 1988, un quatuor joue sur la plage[3]. Au fil des années, la taille de l'orchestre augmente : un orchestre de chambre succède au quatuor, puis un orchestre symphonique constitué d'une cinquantaine de musiciens[7]. La durée du festival est à trois jours en 1999, et la taille de l'orchestre passe à une soixantaine de musiciens. Celui-ci se compose aujourd'hui de 85 personnes, dirigées par le chef d'orchestre Jérôme Pillement[3].

Participations[modifier | modifier le code]

18e édition (2005)[modifier | modifier le code]

Plusieurs concerts de l'édition 2005 du festival ont été filmés et diffusés en direct sur la chaîne câblée française Mezzo. Les principaux artistes présents au cours de cette 18e édition étaient le contre-ténor Philippe Jaroussky et la soprano algérienne Amel Brahim-Djelloul[8].

19e édition (2006)[modifier | modifier le code]

L'édition 2006 du festival a accueilli la soprano Magali Léger, le pianiste Jean-François Zygel, les musiciens traditionnels roumains du Trio Dobrogea, le ténor Sébastien Guèze et la danseuse étoile de l'opéra de Paris Delphine Moussin dansant sur Le Cygne de Camille Saint-Saëns[9].

20e édition (2007)[modifier | modifier le code]

Durant l'édition 2007, les principaux artistes invités ont été la soprano Manon Feubel, la violoncelliste Anne Gastinel, le violoniste Laurent Korcia, la soprano Élizabeth Vidal ou le pianiste François-René Duchâble[10]. Le chanteur Cali est également intervenu hors de la programmation.

21e édition (2008)[modifier | modifier le code]

Au cours de l'édition de 2008, le festival a notamment accueilli la violoniste Fanny Clamagirand, la soprano espagnole Carmen Solis, la pianiste Brigitte Engerer, le contre-ténor Max Emanuel Cenčić, la mezzo-soprano américaine Kate Aldrich, accompagnés de l'orchestre symphonique du violon sur le sable, sous la direction du chef d'orchestre Jérôme Pillement.

22e édition (2009)[modifier | modifier le code]

En 2009, le Violon sur le Sable a accueilli le hautboïste Sébastien Giot, la soprano Aline Kutan, l'orchestre de Balalaïkas Saint Georges, le violoniste Gilles Apap, l'accordéoniste Marcel Azzola, la soprano Karen Vrouc'h, le violoncelliste Jean Ferry, le violoniste Nemanja Radulović, la pianiste Vanessa Wagner, la soliste Janja Vuletic, les danseurs Isabelle Ciaravola et Benjamin Pech, ainsi que Christophe Maé.

23e édition (2010)[modifier | modifier le code]

Pour cette 23e édition, le festival a invité la chanteuse Christiane Legrand, le pianiste Bruno Fontaine, la soprano Victoria Joyce (en), le danseur Daniil Simkin, le tubiste François Thuillier, la violoniste Satenik Khourdoïan, la pianiste Maria Masycheva (en), la soprano Anne-Catherine Gillet, le joueur de doudouk Lévon Minassian et le joueur de yukulele Jake Shimabukuro.

24e édition (2011)[modifier | modifier le code]

Lors de l'édition de 2011 le festival a reçu la pianiste Edna Stern, le violoniste Lorenzo Gatto, le joueur de hang Manu Delago, la soprano Mélanie Boisvert, le joueur de erhu chinois Guo Gan, l'harmoniciste français Jean-Jacques Milteau, le ténor Michael Spyres, le pianiste Abdel Rahman El BachaAnna Tifu au violon, Eric Serra, Lucero Tena aux castagnettes, la danseuse Marie-Agnès Gillot et la soprano Nathalie Mafrino.

25e édition (2012)[modifier | modifier le code]

À l'occasion de ses 25 ans, le Violon sur le Sable a également organisé un festival « off » nommé « Un Violon sur la Ville », donnant lieu à des événements dans la ville et ses alentours durant 8 jours[11],[12].

Avec la participation des solistes et des musiciens de l'orchestre, le festival a accueilli les sopranos Annick Massis, Amel Brahim Djelloul et Indra Thomas, le violoniste Nemanja Radulović, le danseur de claquettes Fabien Ruiz, les pianistes Jean-François Zygel et François-René Duchâble.

26e édition (2013)[modifier | modifier le code]

Cette édition a renouvelé le festival off « Un Violon sur la Ville ». Il a notamment invité Natalie Dessay, le baryton Laurent Naouri, le violoniste Renaud Capuçon, le duo de tango argentin Jorge Rodriguez et Marina Carranza, le pianiste Alexandre Tharaud, la violoniste suisse Rachel Kolly D’Alba, les sopranos Marion Grange et Inva Mula, le poète et slameur Grand Corps Malade et la pianiste Anna Fedorova.

27e édition (2014)[modifier | modifier le code]

En 2014, le festival a notamment accueilli le violoncelliste Henri Demarquette, le trio d'accordéonistes polonais Motion Trio, André Manoukian pour une performance Jazz au piano accompagné de la mezzo Héloïse Mas, le violoniste virtuose serbe Nemanja Radulović et la Soprano Julie Fuchs, la danseuse étoile Alice Renavand, le pianiste Nicholas Angelich et la trompettiste Alison Balsom, Joël Grare & Co (percussions), Mieko Miyazaki (koto) et Thomas Bloch (Glassharmonica).

28e édition (2015)[modifier | modifier le code]

En 2015, le Festival « Un Violon sur le Sable » a notamment reçu Béatrice Uria-Monzon (Mezzo), Camille Thomas (violoncelle), Patrick Poivre d’Arvor (récitant), Carlo Rizzo (tambourin), Juan Carmona (guitare flamenco), Alexandre Jous (cor des Alpes) - Nemanja Radulović (Violon)  - Dorothée Gilbert (Danseuse Étoile), Bertrand Chamayou (Piano) - Patricia Petibon (soprano) - Lévon Minassian (doudouk).

Le festival Off a donné l'occasion au public de retrouver ces solistes une seconde fois.

29e édition (2016)[modifier | modifier le code]

Cette édition a accueilli EPI (Dandarvaanchig Enkhjargal), Ksenia Parkhatskaya (charleston), Amandine Albisson (danseuse étoile), accompagnées par l'orchestre symphonique d'Un Violon sur le Sable, ainsi que la mezzo-soprano Karine Deshayes, Peter Bence, Xavier De Maistre, Jean Rondeau au clavecin, David Kadouch au piano, la percussionniste Vassilena Serafimova, Edgar Moreau, le ténor mexicain Diego Silva et la soprano française Tatiana Probst Nemanja Radulovic (violon).

Comme chaque année depuis 2012, le festival « Un Violon sur la Ville » a permis aux solistes de se produire.

30e édition (2017)[modifier | modifier le code]

À l'occasion de cette édition, Un Violon sur le Sable a publié un livre retraçant les 30 années d’existence du festival[13].

Afin de célébrer ses 30 ans, le festival organisé une quatrième soirée supplémentaire[14],[15],[16],[17]: des musiques de films ont été interprétées par les compositeurs Éric Serra, Jean-Claude Petit, la soprano Marion Grange, accompagnés de l'Orchestre d'Un Violon sur le Sable.

La première soirée a accueilli Didier Lockwood (violon), André Manoukian & Jean-François Zygel (piano), Patricia Petibon (soprano) et Lucienne Renaudin-Vary (trompette). La deuxième soirée a accueilli François-René Duchâble (piano), Philippe Jaroussky (Contre-Ténor), Guo Gan ( ErHu Chinois )[18] et D.I.V.A (sopranos). La troisième soirée a accueilli Nemanja Radulović (violon), Khatia Buniatishvili (piano), Camille Thomas (violoncelle), Maria Bochmanova (soprano) et Dorothée Gilbert (danseuse étoile). Le festival Off « Un Violon sur la Ville » a notamment accueilli Khatia Buniatshvili, Jean-François Zygel et André Manoukian[19],[20].

31e édition (2018)[modifier | modifier le code]

La première soirée de concert a accueilli la soprano belge Jodie Devos, le tubiste Thomas Leleu et le clarinettiste Yom. Christophe et Coralie Licata ont dansé sur flamenco du guitariste Thibault Cauvin[21].

La deuxième soirée a accueilli la pianiste vénézuélienne Gabriela Montero, Jean-François Zygel, la trompettiste Lucienne Renaudin Vary, qui a repris Over The Rainbow, et l'accordéoniste Félicien Brut[21].

La troisième soirée a accueilli un medley en hommage à Johnny Hallyday, composé et orchestrée par Yvan Cassar, le pianiste Simon Ghraichy, le ténor Julien Behr et la danseuse étoile Laura Hecquet.

Chacune des trois soirées de concert a accueilli un public de 45 à 60 000 personnes. Les festivals Off Un Violon sur la ville ont de nouveau investi les lieux.

32e édition (2019)[modifier | modifier le code]

60 000 personnes réunies sur la plage de Royan, lors d'une des soirées du festival.

Les trois grandes soirées de concert ont réuni le Chœur de l'Armée française, la comédienne Julie Depardieu, le quatuor de saxophonistes The Whoop Group, Christophe et Coralie Licata (danseur de Danse avec les stars), la mezzo-soprano Isabelle Druet, Adriana Babin (flûte de Pan), Thierry Escaich (compositeur et organiste), le violoniste Nemanja Radulović, Yvan Cassar (arrangeur, compositeur et direction d'orchestre), Christian-Pierre La Marca [archive] au violoncelle, le ténor Kévin Amiel, la pianiste Khatia Buniatishvili, Vannina Santoni (soprano), les danseurs étoiles Karl Paquette & Ludmila Pagliero et Julien Martineau à la mandoline[21],[22].

33e édition (2020)[modifier | modifier le code]

Cette éditionEn raison de la pandémie liée au Covid-19, le festival a dû repenser pour la 33e édition son offre et s’adapter aux mesures sanitaires et législatives en vigueur pour accueillir ses publics. Des concerts plus intimistes sur le mode du programme “off” qui existait déjà, Un Violon sur la Ville, ont été donnés du 25 au 31 juillet 2020. Cette version étendue d’Un Violon sur la Ville a accueilli Armando Noguera (baryton), Félicien Brut (accordéoniste), Édouard Macarez (contrebassiste), Catherine Trottmann (soprano), Sébastien Giot (hautbois), Dorothée Gilbert (danseuse Étoile), Thomas Lefort (violoniste), Julien Behr (ténor), Arthur Lavandier (arrangeur), Julien Cogordan (champion de France de Salsa 2013-2014) et sa partenaire Adi Baran, ainsi que les musiciens de l’orchestre du Violon et de l'Opéra de Paris[21],[23]. Enfin, dans le cadre du spectacle “À chacun son court” au Garden de Tennis de Royan, Yvan Cassar et André Manoukian ont offert aux soignants une improvisation de piano[21],[24].

34e édition (2021)[modifier | modifier le code]

Comme l’année précédente, une version étendue du “off” Un Violon sur la Ville a déployé ses concerts du 16 juillet au 4 août 2021. Cette édition a accueilli les musiciens de l’orchestre d’Un Violon sur le Sable et son chef d’orchestre Jérôme Pillement, des invités solistes : Lucienne Renaudin-Vary (trompettiste), Marion Grange (soprano), Thibaut Trosset (accordéoniste), Astrid Siranossian (violoncelliste), Nathanaël Gouin (pianiste), le duo Jatekok (danseurs hip-hop), Alexandre Tharaud (pianiste), le quatuor Mandarine (soprano, alto, ténor, basse), l’Opus Jam (chanteurs), Stéphanie Humeau (pianiste), Chloé Chaume (soprano), l’ensemble D’Cybèles (flûtes, violon alto, accordéon), Amélie Robins (soprano), Philippe Brocard (pianiste), Florian Laconi (ténor guitariste), Nemanja Radulovic (violoniste), Laure Favre-Kahn (pianiste), le groupe Gospel Voices, Camille Thomas (violoncelliste), Julie Berthollet (violoniste), Camille Bertholet (violoncelliste), Amel Brahim-Djelloul (soprano), le Quinteto Tango Nuevo (accordéon, piano, guitare, contrebasse, violon), Natalie Dessay (soprano), Yvan Cassar (arrangeur, orchestrateur) ainsi que les pianistes Jean-François Zygel, Thomas Enco, Andy Emler et Yvan Cassar dans le cadre de duels de piano au Garden Tennis, arbitrés par les humoristes Alex Jaffray et Alex Vizorek[21],[25].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Philippe Tranchet, le père d’un Violon dingue - Le Journal des Propriétaires », sur www.lacotedebeaute.info (consulté le ).
  2. « Royan : plus de 50 000 personnes pour la première soirée de Violon sur le sable », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine (consulté le ).
  3. a b et c « Présentation et Histoire d'Un Violon sur le Sable », sur Violon sur le sable, (consulté le ).
  4. « Un violon sur le sable : fête populaire de la musique classique taille XXL », sur Toutelaculture, (consulté le ).
  5. « Festival Un Violon sur le sable : concerts classiques et lyriques sous les étoiles », sur France Musique (consulté le ).
  6. « Dessine-moi un festival, une série de l'été : Philippe Tranchet à Royan », sur Franceinfo, (consulté le ).
  7. « Créé il ya 21 ans... », sur www.c-royan.com (consulté le ).
  8. « Les artistes de l'édition 2005 », sur www.c-royan.com (consulté le ).
  9. Vidéos du festival
  10. « Des pianistes au festival Violon sur le sable de Royan », sur Piano bleu.
  11. « Un Violon sur la Ville », sur Violon sur le sable, (consulté le ).
  12. « Un Violon sur le sable… et sur la ville », sur SudOuest.fr (consulté le ).
  13. « Un Violon sur le Sable fête ses 30 ans - Le Journal des Propriétaires », sur www.lacotedebeaute.info (consulté le ).
  14. « Royan : les 30 ans de Violon sur le Sable », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine (consulté le ).
  15. « Royan : Violon sur le sable, 30 ans de musique sur la plage », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine (consulté le ).
  16. « Royan: "Un violon sur le sable" fête ses 30 ans », sur CharenteLibre.fr (consulté le ).
  17. « Royan : pour les 30 ans d’un Violon sur le sable, une 4e soirée "bonus" », sur SudOuest.fr (consulté le ).
  18. « Festival "Violon sur le sable" : du pianiste Duchâble au maître chinois Guo Gan », sur Franceinfo, (consulté le )
  19. Séverine Garnier, « Royan : passez vos nuits au violon sur sable », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  20. « Royan fête les 30 ans d’Un Violon sur le sable », sur SudOuest.fr (consulté le ).
  21. a b c d e et f « Les Solistes déjà venus au Festival », sur Violon sur le sable, (consulté le ).
  22. Valérie Guédot, « Un violon sur le sable à Royan du 20 au 27 juillet 2019 », sur www.franceinter.fr, (consulté le ).
  23. Valérie Guédot, « Un Violon sur la ville du 25 au 31 juillet 2020, Royan et le pays royannais », sur www.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  24. Odile Morain, « A Royan, Yvan Cassar et André Manoukian offrent aux soignants un duel d'improvisation lors du festival Un Violon sur la Ville », sur www.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  25. Valérie Guédot, « Un violon sur le sable à Royan du 16 juillet au 4 août 2021 », sur www.franceinter.fr, (consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]