Gil Rémillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gil Rémillard
Illustration.
Fonctions
Ministre de la Justice du Québec
Prédécesseur Herbert Marx
Successeur Roger Lefebvre
Ministre de la Sécurité publique du Québec
Prédécesseur Herbert Marx
Successeur Sam Elkas
Ministre des Relations internationales du Québec
Prédécesseur Louise Beaudoin
Successeur Paul Gobeil
Député de Jean-Talon à l'Assemblée nationale du Québec
Prédécesseur Jean-Claude Rivest
Successeur Margaret F. Delisle
Biographie
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Hull
Parti politique Parti libéral du Québec
Diplômé de Université d'Ottawa
Profession Avocat

Gil Rémillard, né le à Hull, est un juriste, professeur, homme politique et administrateur québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et début de carrière[modifier | modifier le code]

Gilles[1] Rémillard est le fils de Carmel Rémillard, hôtelier, et de Jeannine Desjardins. Il habite à Hull jusqu'à l'âge de huit ans puis sa famille s'installe à Baie-Saint-Paul. Il étudie à l'université d'Ottawa, où il obtient un baccalauréat en philosophie en 1965 et une licence en droit en 1968. Il épouse Marie DuPont.

Il est professeur de droit constitutionnel à l'université Laval de 1972 à 1985.

Il a aussi occupé plusieurs postes au sein des gouvernements québécois et canadiens.

Politique[modifier | modifier le code]

Lors de l'élection générale québécoise de 1985, il est élu député du Parti libéral à l'Assemblée nationale du Québec pour la circonscription de Jean-Talon. Il est ministre des Relations internationales, ministre délégué aux Affaires intergouvernementales, ministre de la Sécurité publique et ministre de la Justice dans le gouvernement libéral de Robert Bourassa. Il est réélu député lors de l'élection générale de 1989. En tant que ministre des Affaires intergouvernementales, il pilote les négociations préalables à l'Accord du Lac Meech, pour le Québec. En tant que ministre de la Justice, pendant plus de cinq ans, il a présidé à la réalisation du nouveau Code civil du Québec. Il ne se représente pas lors de l'élection générale de 1994.

Professeur et administrateur[modifier | modifier le code]

Il est, depuis 1994, professeur à l'École nationale d'administration publique, et avocat-conseil au sein du cabinet Dentons Canada S.E.N.C.R.L[2].

Gil Rémillard est le président fondateur du Forum économique international des Amériques (en) (1994), qui présente annuellement trois conférences : la Conférence de Montréal (en), le Toronto Global Forum (en), et le World Strategic Forum (en) qui se tient à Miami[3].

Il est aussi le président et éditeur du magazine FORCES, une revue économique[4].

Docteur Honoris Causa de la faculté de droit, d’économie et de science de l’Université d’Aix Marseille[5], il a reçu en 1994, la Médaille du Mérite du Barreau du Québec[6], en 2001 l’Ordre du Canada.  En 2004, il a reçu l’Ordre national du Québec[7], et il a été fait Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur par le Président de la République française Jacques Chirac. En 2007, Monsieur Rémillard a reçu le titre d'Avocat émérite du Barreau du Québec[8].

En 2008, l'Université de Sherbrooke a nommé Gil Rémillard président du conseil d'administration.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Fédéralisme canadien, tome I, Éditions Québec/Amérique, 1980
  • Le Fédéralisme canadien, tome II, Éditions Québec/Amérique, 1984

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plus tard, il écrira son prénom « Gil ».
  2. « Gil Rémillard », sur Forum économique international des Amériques (consulté le 6 janvier 2015)
  3. « Gil Rémillard / Forum économique internatilonal des Amériques », sur Forum économique international des Amériques, (consulté le 6 janvier 2015)
  4. « Notre équipe », sur FORCES (consulté le 6 janvier 2015)
  5. « Gil Rémillard »
  6. « Récipiendaires », sur Barreau du Québec
  7. « Gil Rémillard »
  8. « Liste des récipiendaires »

Liens externes[modifier | modifier le code]