Jacques Arnould

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arnould.
Page d'aide sur l'homonymie Pour le chef de chœur, voir Chœur Montjoie Saint-Denis.
Jacques Arnould
Jacques Arnould.jpg
Jacques Arnould en 2015.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion
Directeurs de thèse
André Dupleix, Paul Brouzeng (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Jacques Arnould (né le [1]) est un historien des sciences et théologien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Arnould est titulaire d’un diplôme d’ingénieur agronome[2], d’un doctorat en histoire des sciences[3] et d’un doctorat en théologie (1997)[4].

Il est chargé des questions éthiques au Centre national d'études spatiales (CNES)[5]. Il quitte l'ordre dominicain en 2011[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Violette Le Quéré-Cady (scénario, dessins et couleurs), Le Jardin de l'espace, INRA éditions, coll. « Okissé », Paris, 2006, 48 p. (ISBN 2-7380-1212-4)

Jacques Arnould y est mentionné de la manière suivante, sur la page de titre mentionnant l'auteur : « avec les conseils éclairés de Jacques Arnould ».
  • Jacques Arnould et Catherine Maunoury, L'Etrange bonheur de voler, Cherche Midi 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice BnF.
  2. Pierre Le Hir, « Jacques Arnould, frère chercheur », sur lemonde.fr, .
  3. France culture
  4. Sous la dir. d'André Dupleix, Dire la Création après Darwin : éléments pour une théologie de la création au sein du paradigme évolutionniste (thèse de doctorat en théologie), Toulouse, Institut catholique de Toulouse, , 604 p. (SUDOC 186267223).
  5. « Biographie de Jacques Arnould », sur futura-sciences.com (consulté le 9 mars 2016)
  6. Jacques Arnould : Distinguer le but de la destination, the Good Life
  7. Source : Communiqué de presse du CNES après l'obtention du prix La Bruyère 2004 par Jacques Arnould.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]