Gabriel Brunet de Sairigné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brunet.
Gabriel Brunet de Sairigné
Naissance 9 février 1913
Paris, France
Décès 1er mars 1948 (à 35 ans)
Lagnia Bien Hoa, Viêt Nam
Origine Drapeau de la France France
Arme Légion étrangère
Grade Lieutenant-colonel
Années de service 1933-1948
Commandement 13e demi-brigade de Légion étrangère
Conflits Seconde Guerre mondiale
Indochine (†)
Faits d'armes Narvik
Bir Hakeim-El Alamein
Campagne d'Italie
Campagne de France
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur
Compagnon de la Libération - (1942)
Croix de guerre 1939-1945 (7 citations)
Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs (4 citations)
Hommages La 154e promotion (1967-1969) de Saint-Cyr porte son nom.
Le quartier de l'escadron de reconnaissance de la 13e DBLE porte son nom.

Gabriel Marie Paul Louis de Sairigné, né le 9 février 1913 à Paris et mort pour la France le 1er mars 1948 en Indochine, est un officier de la Légion étrangère française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études aux lycées Pasteur et Saint-Louis avant d'entrer à Saint-Cyr en 1933, (Promotion 1933-1935- Roi Albert Ier).

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au début de la guerre, il obtient de se faire affecter à la 13e demi-brigade de Légion étrangère (DBLE) avant que celle-ci soit engagée à Narvik. Avec la moitié de son régiment, il fait le choix de suivre le général de Gaulle et rejoint les Forces françaises libres. Il reste ensuite à la 13e demi-brigade durant toute la durée de la guerre, de l'Afrique du Nord à l'Italie, puis en Provence. En tant que chef de bataillon commandant un groupement tactique, il est un des acteurs majeurs de la libération d'Autun le 9 septembre 1944[1].

Guerre d'Indochine[modifier | modifier le code]

Le 21 août 1946, il prend le commandement de la 13e demi-brigade de Légion étrangère en Indochine française et devient ainsi le plus jeune chef de corps de l'armée française. Il le reste jusqu'à sa mort le 1er mars 1948, dans un convoi tombé dans une embuscade sur la route de Dalat près de Lagnia Biên Hòa (Viêt Nam).

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Ses Carnets couvrent la période comprise entre le 28 février 1940 et le 18 juin 1945 : les campagnes de Norvège, d'Érythrée, de Syrie, du désert d’Égypte, de Tunisie et d’Italie, le débarquement de Provence, la libération de la France avec finalement la campagne d'Alsace.

  • Les Carnets du lieutenant-colonel Brunet de Sairigné, Paris, Nouvelles Éditions latines, (ISBN 978-2723304030)
    Présentation et annotations de André-Paul Comor

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André-Paul Comor, L'épopée de la 13e Demi-brigade de la Légion étrangère 1940-1945, Nouvelles Éditions Latines, (ISBN 978-2723303699, lire en ligne), p. 275

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André-Paul Comor, L'épopée de la 13e Demi-brigade de la Légion étrangère 1940-1945, Nouvelles Éditions Latines, (ISBN 978-2723303699), p. 275
    Préface de Pierre Mesmer
  • Guillemette de Sairigné, Mon illustre inconnu : Enquête sur un père de légende, Paris, Fayard, (ISBN 978-2213600512)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]