Fun Radio (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fun Radio Belgique)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les informations générales, ou spécifiques à la France, voir Fun Radio.
Fun Radio Belgique
Description de l'image Fun Radio.png.
Présentation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Siège social Avenue Telemaque, 33
1190 Forest
Belgique
Propriétaire Benoît Dewinter (1/3)
Leadercom-SC (1/3)
Micro FM-SCRL (1/3)
Slogan « Le son dancefloor »
Langue Français
Statut Radio privée musical dancefloor
Site Web funradio.be
Historique
Création 1989
Diffusion
AM  Non
FM  Oui (réseau U1)
RDS  Oui (« F U N »)
Numérique  Non
Numérique terrestre  Non
Satellite  Non
Câble  Non
ADSL  Non
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

Fun Radio est une station de radio musicale belge au format dancefloor privée d'origine française sous licence avec Fun Radio en France, elle émet en Belgique francophone depuis 1989.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1989, Benoît Sillard est désigné par Robert Hersant pour devenir directeur général de Fun Radio. Sillar décide de relancer la radio, notamment en la développant à l’étranger. Après Fun Radio Roumanie, Fun Radio Pologne et Fun Radio Slovaquie, Fun Radio Belgique est créée.

Initialement, la radio propose une dizaine d'heures de programmes produits en Belgique, mais à partir de 2009, l'ensemble des programmes sont locaux.

Parmi les radios à public jeune et orientées dance, Fun Radio, qui a une part d'audience de l'ordre de 4 % (avec des pointes à environ 4,5 %) ambitionne de dépasser NRJ, dont l'audience, venant de 5 % se dégrade[1].

En janvier 2011, Guillaume Pley et son équipe quitte Fun Radio Belgique, la radio organise alors un casting pour désigner son remplaçant (dont les participants sont Mikl, Walid, Oli & Alvin, Evan, Vinz et Jasmine et Pierre Madalin qui est aux commandes et à la réalisation de chaque émission). Le casting est remporté[Quoi ?] par MIKL [2] [3].

En mai 2011, Fun Radio Belgique détrône NRJ en la doublant de 0,3 points et la radio dancefloor signe deux records historiques[non neutre] avec 5,2 % de parts de marché et une durée d’écoute de 129 minutes[4].

Le , les programmes de Fun Radio Belgique sont devenus 100 % belges grâce à l'arrivée de Mikl à la Radio, la nouvelle matinale de station. Ce morning est animé par MIKL et coprésenté par Toph et Audrey.

À la rentrée 2013, Fun Radio Belgique effectue des changements dans la quasi totalité de sa grille : dorénavant les auditeurs belges auront droit à plus de 7 heures de libre antenne en soirée, tout d'abord avec celle de Vinz dès 19 et dès 23 heures Mikl, Toph et Sandro prennent le relais pour Mikl No Limit.

Au niveau de la matinale on retrouve aussi du changement puisque que[style à revoir] Mikl à la radio est remplacé par Cyril dans la radio avec la tête de cette émission Cyril, Audrey et Fab [5].

Le 1er septembre 2014, Fun Radio Belgique effectue quelques changements dans la grille des programmes, puisque dorénavant, la Tribu d'Evan sera diffusé du lundi au vendredi de 6h00 à 9h30 et du coup Cyril dans la radio reprend la case de l'after school[style à revoir] dès 17h[6],[7],[8].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Slogan[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

  • 1990 : « La radio fun c'est Fun Radio. »
  • 1992 : « Toujours et encore plus fort. »
  • 1994 : « Ouvrons-la. »
  • 1996 : « Le meilleur mix. »
  • 1997 : « La radio d'une génération »
  • 1998 : « Pour le Fun et pour les tubes. »
  • 1999 : « Groove + dance = Fun. / Fun Radio donne le tempo. »
  • 2001 : « La première radio groove'n dance. »
  • 2002 : « Des hits & du fun. »
  • 2004 : « RnB, Dance, Fun. »
  • 2005 : « Soul & Dance. »
  • 2007 : « Le son dancefloor »

Anciens animateurs et animatrices[modifier | modifier le code]

Anciens animateurs ayant un article sur Wikipédia :

Diffusion[modifier | modifier le code]

Réseau actuel[modifier | modifier le code]

En 2008, le CSA a accordé de nouvelles fréquences à Fun Radio Belgique dans le cadre du projet "plan fréquences 2008". Fun Radio Belgique a obtenu le réseau urbain 1 (u1)[9].

Émissions[modifier | modifier le code]

Émissions actuelles[modifier | modifier le code]

  • VINZ Libre Antenne de Fun Radio (Belgique) : animé par VINZ, David Kauffman, David Barbet, Lara Bellerose, Mia, Tonton Roger, Enzo et Lufy et Cathy
  • Mike Open Space (Belgique) : animée par Mike
  • Party Fun : animé par Dylan,
  • Evan et la tribu (Fun Radio) animé par Evan

Émissions disparues[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Dance-House
  • Fun Dating
  • Groove Station
  • I Feel Good
  • Keep It Real
  • Le Chart Soul Station
  • Le Morning de Cauet
  • Le top 20 Soul and Dance
  • Made in BE
  • Mikl Libre Antenne
  • Mikl à la radio
  • Mix des auditeurs
  • Planet Fun
  • Soul Station
  • "T-Miss Libre Antenne"
  • Star System
  • Guillaume Radio Libre
  • Le Morning du week-end
  • Manu à la radio !
  • Party FUN
  • Fun DJ Buzz

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]