Frits Thaulow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre
Cet article est une ébauche concernant un peintre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Frits Thaulow
Frits Thaulow.jpg

Frits Thaulow

Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Christiania (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
VolendamVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Domicile
Père
Harald Conrad Thaulow (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Else Frölich (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Johan Frederik Thaulow, dit Frits Thaulow, né à Christiania (Norvège) le 20 octobre 1847, et mort à Edam-Volendam (Pays-Bas) le 5 novembre 1906, est un peintre et graveur norvégien.

Il est considéré comme un des pionniers de la peinture naturaliste norvégienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frits est le fils d'un pharmacien, Harald Conrad Thaulow appartenant à une riche famille bourgeoise dano-norvégienne, qui a vécu au Schleswig-Holstein, alors seigneurie danoise en Allemagne. Sa mère Nina ou Nicoline Lovise Munch est native d'Oslo[1]. Frits est l'aîné des cinq enfants du couple.

Né et élevé à Kristiana, il est formé à l'académie des Beaux-Arts de Copenhague. Il séjourne ensuite fréquemment en Allemagne et en France.

Il se fait connaître du public bourgeois par des peintures de pêcheurs en barques et de rivages maritimes. Ces dernières dépassent en nombre celles de rivières et de rives, comme celles de chemins et de rues. Ces toiles maritimes et fluviales obtiennent un franc succès durant la Belle Époque. C'est un peintre naturaliste qui a été influencé par Jules Bastien-Lepage et par l'école de Barbizon.

Il est professeur à l'école de peinture de Modum, qu'il avait contribué à fonder. Edward Munch est un de ses élèves, pour lesquels il parvient par ses sollicitations à obtenir une bourse de l'état norvégien.

Jacques-Émile Blanche, Le Peintre Thaulow et ses enfants (1895), Paris, musée d'Orsay.

Frits Thaulow s'est marié deux fois en Norvège. Il a épousé en première noce en 1874 Ingeborg Gad (1851-1909), sœur de Mette Sophie Gad et donc belle-sœur de Paul Gauguin. Divorcé, il a ensuite épousé en seconde noce en 1886 Alexandra Lassen (1861-), avant de revenir vivre avec sa première femme. Le premier couple a eu cinq enfants, dont trois nés en dehors du premier mariage religieux, mais reconnus.

Son frère Carl, médecin, a épousé Milly Ihlen, une des premières muses d'Edvard Munch.

Il est l'un des cofondateurs du Salon du Champ-de-Mars avec, entre autres, Édouard Cazin, Alfred Roll, Léon Lhermitte et Carolus-Duran, et il est membre du jury de l’Exposition universelle de 1889 à Paris. Il est célèbre pour ses scènes d'hiver et ses fluides toiles de rivières au réalisme puissant. Il rencontre Auguste Rodin en 1892, une vive amitié naît, et les deux artistes échangent des œuvres[2].

En septembre 1892, il passe par Montreuil-sur-Mer alors qu'il partait pour Venise. Il s'installe dans la petite ville jusqu'en 1894. Il y rencontre une colonie d'artistes anglo-saxons qui a été séduite par le charme de ses remparts à proximité du port d'Étaples où résident d'autres artistes réunis en une sorte de colonie. La renommée artistique de Thaulow fera en partie connaître ces petites villes de la baie de Canche.

Entre 1894 et 1898, il séjourne à Dieppe mais revient souvent dans le Pas-de-Calais y retrouver ses amis peintres Henri Le Sidaner et Henri Duhem[3]. Il poursuit son voyage vers Quimperlé (1901) puis Beaulieu-sur-Dordogne (1903).

Après la mort de Frits Thaulow, la vente des tableaux de son atelier a eu lieu à la galerie Georges Petit à Paris, les 6 et 7 mai 1907. Le catalogue de cette vente comporte 108 toiles et 10 autres œuvres (pastels, dessin, gravures en couleurs). Georges Petit représentait et vendait son œuvre depuis l'installation du peintre en France.

Jacques-Émile Blanche a peint un portrait de lui et de sa famille (1895, Paris, musée d'Orsay).

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

En France
En Norvège

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le père de Nina est né à Sande (Vestfold))
  2. (en) Small Town Square, Musée Rodin, Paris, notice en ligne.
  3. Benoît Blanc, Des Américains à Montreuil, Édition des Amis des musées et du patrimoine de Montreuil-sur-Mer, pp. 49 à 51 (ISBN 2-9519975-4-X).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :