Forces armées du Liberia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire image illustrant le Liberia
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire et le Liberia.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Soldats des forces armées du Libéria lors d'un exercice militaire conjoint avec les États-Unis en 2009.

Les forces armées du Libéria sont fondées en 1908 et consistent actuellement en deux bataillons d'infanterie et des gardes-côtes. Le commandant en chef des forces armées est le président Ellen Johnson Sirleaf et le ministère de la Défense actuel est Brownie Samukai. Le gouvernement libérien a demandé à un officier de l'armée nigériane, d'être le chef de l'armée au cours de la période de transition.

En 2013-14 le dernier général nigérian, le général de division Suraj Alao Abdurrahman, a été remplacé par un nouvel officier libérien (Brigadier General).

Équipées par les États-Unis, ces forces comprennent un total de 1 800 personnels actifs et ont un budget de 8,29 millions de dollars en 2009, soit 2,4 % du PNB.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, elles ont notamment participé à l'Opération des Nations unies au Congo (ONUC) qui visait à rétablir et à maintenir l'indépendance et l'intégrité territoriale, à maintenir l'ordre et la loi, et à mettre en place un large programme d'assistance technique au Congo-Kinshasa.

Elles sont depuis la deuxième guerre civile libérienne en pleine réorganisation suite la chute de l'ancien président Charles Taylor. L'armée de l'air libérienne, qui opérait quelques Mil Mi-8 et autre hélicoptères soviétiques à l'aéroport de Spriggs-Payne à Monrovia, fut dissoute en 2005 après la guerre civile.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]