Forces armées nigériennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soldats des forces armées nigériennes lors de la guerre du Golfe de 1991 armés de M14.
Soldats nigériens lors d'un exercice militaire en 2007.
Militaire de l'armée nigérienne à Diffa en mars 2015.

Les forces armées nigériennes (FAN) regroupent les forces policières et militaires du Niger avec en 2003, 12 000 hommes et 5 000 réservistes.

Historique[modifier | modifier le code]

Elles ont notamment participé à la lutte contre la rébellion touarègue qui frappa le pays et l'État voisin du Mali de 2007 à 2009. Plus récemment, le Niger prévoit d'envoyer 500 hommes au Mali dans le cadre de l'insurrection touareg et islamiste qui frappe ce pays (MISMA)[1]. Depuis janvier 2015, elle participe à la lutte contre l’insurrection de Boko Haram.

La France, les États-Unis, la République populaire de Chine, l'Algérie et le Maroc sont les principaux fournisseurs étrangers de l'armée nigérienne.

18 conseillers militaires français sont par ailleurs présents sur place[Quand ?].

Force aérienne[modifier | modifier le code]

L'armée de l'air nigérienne a notamment reçu deux Su-25 achetés en partie par la France en février 2013 et les États-Unis fournissent un Cessna 208B de reconnaissance acheté en septembre 2014[2]. L'United States Air Force agrandi depuis 2015 la base aérienne 201 sur l'aéroport international d'Agadez[3].

Missions de maintien de la paix[modifier | modifier le code]

En 1991, les FAN ont envoyé un contingent de 400 hommes lors de l'intervention des forces de la Coalition contre l'Irak pendant la guerre du Golfe[4].

De 1999 à nos jours, les Forces armées Nigériennes étaient déployées dans le cadre des missions suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]