Football Club de Martigues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FCM.
FC Martigues
Logo du FC Martigues
Généralités
Nom complet Football Club de Martigues
Surnoms Les Sangs et Or
Fondation 1921
Statut professionnel 1983 à 2003
Couleurs sang et or
Stade Stade Francis-Turcan
(11 500 places)
Siège 29, Chemin de Paradis
13500 Martigues
Championnat actuel CFA
Président Drapeau : France Vincent Caserta
Entraîneur Drapeau : France Franck N'Dioro
Joueur le plus capé Drapeau : France Henri Canet (411)
Meilleur buteur Drapeau : France Patrick Dho (74)
Site web http://www.fcmartigues.fr
Palmarès principal
National[1] Ligue 2 (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France amateur de football 2015-2016
0

Le Football Club de Martigues est un club de football français basé à Martigues. Le club est présidé par Vincent Caserta et est entraîné par Franck Priou, ancien attaquant vedette du club martégal, pour la saison 2014-2015.

Le club évolue pour la saison 2014-2015 en Championnat de France amateur de football à la suite de sa 18e place en championnat national lors de la saison 2011-2012. L'équipe première réside au Stade Francis-Turcan et le centre d'entraînement du club se trouve au stade de la Coudoulière.

Voir l’image vierge
Localisation de la ville de Martigues

Histoire[modifier | modifier le code]

Genèse du club (1921-1945)[modifier | modifier le code]

C’est en 1919 que plusieurs amateurs de football, notamment des membres de l’OM, vont être les initiateurs du football martégal en fondant le Sporting Club de Martigues qui deviendra en 1921, le Football Club de Martigues. Les couleurs du maillot « Sang et Or » du club sont issues du club de rugby de l’US Perpignan et représentent également les couleurs de la Provence. En , à Marseille, les premiers matchs officiels se déroulent lors d’un tournoi de Noël face aux Aygalades avec la victoire du FCM. Le premier derby de l’Etang de Berre a vu le FCM battre le club de Port-de-Bouc sur le score de 2 à 0. En 1923, le club évolue au stade Albert Pommé qui est situé à proximité du boulevard Camille Pelletan, puis juste avant la Seconde Guerre mondiale, la ville fait édifier le stade Aldéric Chave qui va voir des affluences avec près de 2000 spectateurs, jusqu’à 4000 lors des derbies face à Port-de-Bouc notamment. Le club devient champion de Provence de Première Division en 1935. La Seconde Guerre, plusieurs membres du FCM tombent tels que Paul Di Lorto, Marius Arnaud, Paul-Baptistin Lombard, Aldéric Chave[2]...

L'Après-Guerre (1945-1968)[modifier | modifier le code]

Après la fin de la guerre en 1945, le sport reprend ses droits et le FCM recrute son premier coach en la personne de Georges Kramer (ex-international Suisse). Lors de la saison 1947- 1948, René Dambrine, alors entraîneur-joueur, gagne avec sa formation le titre de Champion de Provence de Promotion Honneur. L’ex-joueur professionnel de Nice, Robert Costamagna lui succède et amène le club à la première accession en Division d’Honneur. Le FCM reste plusieurs saisons dans le Championnat de Promotion Honneur. Durant 11 saisons, les martégaux bataillent dans les derbys de l’Etang, finissant la plupart du temps deuxième du championnat. Plusieurs entraîneurs se succèdent durant ces saisons tels que Molina, Defosse, Huart… En 1963-1964, le club accède à nouveau à la Division Honneur et parvient également aux 32e de finales de la Coupe de France, sous la direction de l’entraîneur Emile Daniel. De plus, durant cette saison, le FCM connaît son premier record d’affluence avec près de 5000 spectateurs au Stade Aldéric Chave pour le derby de choc face à l’US Marignane du 5 avril 1964 où Martigues aligne une des meilleures formations de son histoire. En 1967, le club poursuit son ascension avec l’arrivée de Jacques Sucre qui sera élu entraîneur de l’année en Division 2 en 1974 et en 1977, qui restera le coach emblématique du FCM durant 13 saisons et l’un des auteurs des plus belles pages de l’histoire du football martégal[3].

Le renouveau (1968-1974)[modifier | modifier le code]

Le 15 juin 1968, les martégaux gagnent en Avignon leur premier grand titre à savoir la Coupe Gambardella. Après une bataille acharnée face à l’équipe de Reims (2 à 2 à la fin du temps règlementaire, puis 7 à 7 à l’issue des tirs de corners à l’époque), le club remporte l’épreuve grâce à la plus petite moyenne d’âge entre les deux équipes. Ce n’est qu’en 1970 seulement que le FCM obtient enfin sa première victoire en Coupe de Provence, après avoir été le « Poulidor de la Coupe » comme le disait le Président de l’époque, Monsieur Huc. C’est Yves Herbet qui a été le premier martégal à soulever cette coupe. Grâce à la pugnacité du président martégal Huc et à la compétence de l’entraîneur Jacques Sucre, le FCM obtient en 1970 son premier titre de champion de Division d’Honneur face au Rapid de Menton, ce qui permet l’accession en Division 2 afin de jouer face à des équipes de renom, telles que la réserve stéphanoise (mauvais souvenir pour les martégaux avec une défaite sur le score de huit à zéro). Ensuite, le club accède au niveau National de l’époque (aujourd’hui Ligue 2) où il évolue avec ses moyens face à des équipes pros aux budgets supérieurs. En 1973-1974, le club martégal termine champion du groupe Sud, mais n’arrive que second dans la conquête du titre de Champion de France avec des joueurs comme Brot, Zacharias, Meyer, Mercet, Piatti[4]

Montée en Division 2 et premières gloires (1974-1987)[modifier | modifier le code]

Bernard Bosquier a terminé sa carrière sous les couleurs martégales.

En 1974, le FCM gagne à nouveau le droit de monter en Division 2, et ce pour y rester durant 19 saisons. Le club se maintient dans l’anti chambre du football français en recrutant des joueurs tels que Bernard Bosquier, Green, Herbet, Kassoyan, Ricard… Ces années signent l’heure du changement avec le départ du président Huc et de l’entraîneur Sucré en 1980. La saison 1980-1981 est marquée par l’arrivée à la tête du club pour un an du tandem Francis Barthélémy et Jean-Marie Bianchi avec Yves Herbet en tant qu’entraîneur. Avec Jean-Marie Bianchi, le club redevient un club familial avec le retour dans l’effectif de la jeunesse martégale, et l’équipe va parvenir jusqu’au quart de finale de la Coupe de France en étant éliminé par le SC Bastia. L’aventure de 1981 en Coupe de France des martégaux est restée gravée dans les mémoires où le FCM allait battre Lyon puis le SC Bastia au match aller mais en Corse, les sangs et or allaient perdre sur le score de 5 à 0. En Coupe de France, le club a écrit de belles pages en battant des clubs comme le FC Sète, Strasbourg, l’AS Monaco ou encore le SC Bastia. Ces rencontres aimantaient les provençaux et autres supporters et le stade accueille jusqu’à près de 8000 spectateurs (ce qui représente un cinquième de la population de l’époque) pour voir jouer l’équipe première mais aussi des joueurs de renommée des équipes adverses, comme Michel Platini, Delio Onnis, Roger Milla, Jean Tigana… Lors de la saison 1986-1987, après avoir battu l’AS St Étienne en seizièmes de finale de la Coupe de France, les martégaux sont battus au tour suivant par le Stade de Reims en huitième de finale. Pour pérenniser le club et réaliser de belles saisons, le club fait signer plusieurs joueurs de niveau Division 1 tels que Luhovy, Adémir, Boubacar, Piton, Cantona, Di Méco qui s’intègrent rapidement à l’identité martégale des Henri Canet dit « le gaulois », Dho, Martinez, ou encore des joueurs formés à Martigues comme Patrick Blondeau, Ali Benarbia, sous la houlette de Yves Herbet ou Orsatti (élu entraîneur de l’année en Division 2 en 1989)[5].

L'accession à la Division 1 (1987-1993)[modifier | modifier le code]

Après plusieurs saisons difficile, le FCM va connaître une saison inattendue sous la présidence de Michel Bérard et de l’ancien vert Christian Sarramagna. Le club, en proie à des difficultés financières face aux grosses cylindrées, récupère des joueurs prêtés ou en fin de carrière, comme Roche, Chavrondier (Lyon), Testa (Le Havre), Castro (Montpellier), Sausset (Lens), Patrick Blondeau, Durand associés aux joueurs formés au club tels que Benarbia, Mazzoncini, Petrucci et encadrés par Pounewatchy et Henri Canet. Cet amalgame connaît un début de saison tonitruant mettant le groupe martégal en confiance et lui permettant d’aller en Division 1. À trois journées de la fin du championnat, le FCM obtient une belle victoire face à l’AS Cannes, son concurrent direct. Ensuite, le FCM remporte le derby face au FC Istres, ce qui le rapproche un peu plus de l’accession. Enfin, 15 mai 1993, le club lors du dernier match de la saison au stade Francis Turcan face à l’US Créteil, devant environ 6000 spectateurs, accède à l’étage supérieur grâce à Testa (meilleur buteur du club) en inscrivant deux buts dans cette rencontre. Pour se mettre en conformité avec les règlements de la Division 1, le stade va recevoir quelques aménagements avec la création de nouvelles tribunes (Canal, Pesages Est et Ouest)[6].

Succès et mésaventures (1993-2002)[modifier | modifier le code]

Rod Fanni a commencé sa carrière professionnelle sous les couleurs martégales.

La saison 1993-1994 du club voit du beau jeu mais pas souvent récompensé. Après le départ des joueurs prêtés et de Henri Canet et malgré l'arrivée, controversée, de Ferreri, la nouvelle équipe termine à la 18e place (normalement synonyme de descente) et obtient, grâce aux déboires de son voisin de l’Olympique de Marseille, le droit de rester parmi l'élite du football français. René Exbrayat succède à Christian Sarramagna et le FCM recrute des joueurs désireux de montrer leur potentiel ou de connaitre d’autres horizons, tels que Didier Tholot, Chaintreuil, Bouquet, ou encore Serge Romano, Rabat, Collot.. La saison 1994-1995 voit briller le FCM battre sur le score de 1 à 0 et Bastia (5-2), ou encore des résultats nuls face au PSG (1-1) et face au FC Nantes (3-3 après avoir été menées 3-0 pendant 60 minutes) , pour une seule défaite face à Nice. Le club martégal finit à la onzième place du championnat et manque la coupe Intertoto au goal-average avec le RC Strasbourg. À la fin de la saison 1995-1996, le club descend et ce malgré le limogeage de l'entraineur René Exbrayat remplacé par Patrick Parizon avec lequel l'équipe reste invaincue.

Pour son retour en Division 2, et malgré une belle équipe championne avec le buteur Franck Priou, Cédric et Jacques Rémy, Djamel Belmadi, la suite de la saison 1996-1997 est difficile et coûte l'accession. Martigues termine en dernière position à la fin de la saison 1997-1998 et se descend en National. La chute est difficile et le leitmotiv pour la saison 1998-1999 est le retour aux valeurs régionales et à la mise en avant des jeunes pousses du club (Barket Bekrar, Ait Atmane, Rod Fanni, Camille Borios) qui vont sauver le club de justesse et éviter de descendre en CFA. En 1999-2000, l’effectif martégal se reforme autour du buteur Jacques Rémy, avec la venue d’Olivier Frapolli, Leroy, Davezac notamment, et avec les joueurs du cru tels que Bekrar, Fanni, ou Borios. Le début de saison est mauvais (17e place), et l'arrivée de Mahmoud Guendouz prenant la suite de Christian Dalger, va redynamiser les troupes et permettre au groupe de terminer deuxième après avoir été presque imbattable durant la seconde partie du National. Lors de la saison 2000-2001, le FCM alors en Ligue 2 finit à la 18e place, mais obtient son maintien grâce à la rétrogradation de Toulouse en National. C'est durant cette saison qu'est fondé le groupe de supporters appelé "Maritima Supra". Durant la saison 2001-2002, sous la présidence de Philippe Yérolymos, Mahmoud Guendouz est limogé, c’est Christian Caminiti puis Guy David suivi de Baptiste Gentili qui lui succèdent. Cependant, le FCM ne se relève pas et sombre dans une spirale négative. Les martégaux terminent derniers et descendent en National[7].

Les saisons noires (2002-2005)[modifier | modifier le code]

En 2002-2003, l’équipe dirigée par Michel Estevan puis par Roland Gransart termine à la cinquième place. Cette saison reste tout de même marquée par un beau parcours puisque le FCM arrive en quart de finale de la Coupe de France mais s’incline à domicile face au PSG (0- 1, but de Ronaldinho), et en 16e de finale de la Coupe de la Ligue contre le FC Metz (défaite 0-1). En 2003, Martigues est rétrogradé administrativement en CFA (D4). Il faudra attendre trois saisons pour revoir évoluer le FCM en National[8].

Entre National et CFA (depuis 2005)[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2005-2006, la formation martégale retrouve de la sérénité et la stabilité sous la présidence de Vincent Caserta et avec l’entraîneur Patrice Eyraud, ancien joueur de l’Olympique de Marseille. Le FCM finit leader de son groupe de CFA, après 24 matchs sans défaites et avec la meilleure défense des 4 groupes de CFA, et effectue donc son retour en National. Le club parvient à se maintenir lors de la dernière journée du National en battant le voisin nîmois 3 buts à 1 lors de la saison 2006-2007. Alors que le FCM mise sur le maintien à l’issue de la saison 2007-2008, les martégaux n’arrivent pas à trouver leur jeu et malgré les 15 buts marqués par l’attaquant Maurice-Junior Dalé, révélation de la saison en National, les résultats ne sont clairement pas au rendez-vous. Patrice Eyraud est remplacé par Claude Calabuig, mais cela ne suffira pas à renverser la vapeur et le FCM redescend à nouveau en CFA. En 2008-2009, le club de Vincent Caserta a l’ambition de retrouver le National, l’effectif est alors renouvelé à 90%. Sur les 13 dernières rencontres, le club ne connaîtra qu’une seule défaite face à l’US Marignane sur le score de 3 buts à 1. Les martégaux terminent à la quatrième place après avoir été 17e en début de saison. Le début de saison 2009-2010 a été marqué par la maladie de l’entraîneur Claude Calabuig, ceci touchant l’ensemble des joueurs et rendant la saison difficile. À l'issue de la saison 2010-2011, le FCM remonte en National puis redescend la saison suivante. Enfin, pour la saison 2011-2012, Martigues a été repêché pour jouer en National (meilleur deuxième de CFA) car Pacy a été rétrogradé administrativement en CFA. Il redescendra en CFA à la fin de la saison[8].

Palmarès et résultats sportifs[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Saison Div. Clas. Points Journée Vic. Nuls Déf. b.p. b.c. Diff. Coupe de France Coupe de la Ligue
2016-2017 CFA-D 5e tour N.Q.
2015-2016 CFA-C 7 65 28 9 10 9 25 29 -4 4e tour N.Q.
2014-2015 CFA-C 4 78 30 13 9 8 39 30 +9 5e tour N.Q.
2013-2014 CFA-C 7 65 28 10 7 11 30 29 +1 5e tour N.Q.
2012-2013 CFA-C 4 89 34 15 10 9 46 31 +15 8e tour N.Q.
2011-2012 NAT 18 39 38 9 12 17 43 69 -26 6e tour N.Q.
2010-2011 CFA-C 2 98 34 17 13 4 57 28 +29 8e de finale N.Q.
2009-2010 CFA-B 6 83 34 13 10 11 39 35 +4 5e tour N.Q.
2008-2009 CFA-B 7 75 34 11 10 13 34 30 +4 8e tour N.Q.
2007-2008 NAT 19 40 38 9 13 16 40 48 -8 32e de finale N.Q.
2006-2007 NAT 14 42 38 9 15 14 24 35 -11 5e tour N.Q.
2005-2006 CFA-B 1 101 34 18 13 3 41 19 +22 8e tour N.Q.
2004-2005 CFA-C 4 86 34 14 10 10 42 30 +12 5e tour N.Q.
2003-2004 CFA-C 3 98 34 19 7 8 46 26 +20 32e de finale N.Q.
2002-2003 NAT 5 61 38 17 10 11 40 26 +14 1/4 de finale 1/16 e de finale
2001-2002 DIV 2 20 32 38 7 11 20 32 53 -21 32e de finale 1/16 e de finale
2000-2001 DIV 2 18 39 38 8 15 15 30 46 -16 7e tour tour préliminaire
1999-2000 NAT 2 66 38 18 12 8 67 41 +26 7e tour tour préliminaire
1998-1999 NAT 11 42 36 10 12 14 34 37 -3 32e de finale tour préliminaire
1997-1998 DIV 2 21 45 42 10 15 17 37 63 -26 8e tour 1/8 e de finale
1996-1997 DIV 2 3 67 42 17 16 9 54 33 +21 1/16e de finale premier tour
1995-1996 DIV 1 20 34 38 9 7 22 31 58 -27 1/16e de finale 1/16e de finale
1994-1995 DIV 1 11 51 38 13 12 13 37 49 -12 1/16e de finale 1/16e de finale
1993-1994 DIV 1 18 27 38 5 17 16 37 58 -21 32e de finale
1992-1993 DIV 2 1 47 34 19 9 6 53 24 +29 32e de finale
1991-1992 DIV 2 14 28 34 6 16 12 38 48 -10 32e de finale
1990-1991 DIV 2 11 33 34 11 10 13 41 38 +3 8e tour
1989-1990 DIV 2 5 40 34 13 14 7 38 33 +3 8e de finale
1988-1989 DIV 2 4 58 34 17 7 10 40 30 +10 32e de finale
1987-1988 DIV 2 11 31 34 9 13 12 41 42 -1 7e tour
1986-1987 DIV 2 15 27 34 9 9 16 29 41 -12 8e de finale
1985-1986 DIV 2 11 32 34 11 10 13 35 45 -10 8e tour
1984-1985 DIV 2 12 31 34 10 11 13 42 43 -1 32e de finale
1983-1984 DIV 2 10 32 36 11 10 15 49 59 -10 16e de finale
1982-1983 DIV 2 6 39 34 17 5 12 53 44 +9 8e de finale
1981-1982 DIV 2 13 32 34 12 8 14 41 44 -3 32e de finale
1980-1981 DIV 2 10 33 34 13 7 14 42 44 -2 1/4 de finale
1979-1980 DIV 2 11 35 34 11 13 10 43 41 +2 16e de finale
1978-1979 DIV 2 7 37 34 16 5 13 62 49 +13 16e de finale
1977-1978 DIV 2 7 37 34 16 5 13 49 37 +12 8e de finale
1976-1977 DIV 2 10 35 34 14 7 13 51 47 +4 32e de finale
1975-1976 DIV 2 7 40 34 14 9 11 47 41 +6 32e de finale
1974-1975 DIV 2 7 37 32 13 9 10 47 44 +3 8e de finale
1973-1974 DIV 3 1 38 30 14 10 6 39 27 +12 7e tour
1972-1973 DIV 3 9 29 30 13 3 14 49 52 -3 7e tour
1971-1972 DIV 2 15 20 30 6 8 16 39 53 -14 16e de finale
1970-1971 DIV 3 2 29 22 12 5 5 47 33 +14 4e tour
1969-1970 DH 1 32 22 13 6 3 40 20 +20 4e tour


Promotion en division supérieure
Relégation en division inférieure


Mis à jour : 23 mai 2011

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif du FC Martigues de la saison 2016-2017 au 6 août 2016[9]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[10] Nom Date de naissance Sélection[11] Club précédent
999 G Drapeau de la France Guibert, BenjaminBenjamin Guibert 15/08/1994 (22 ans)
Montpellier HSC rés.
999 G Drapeau de la France Saintot, GeoffreyGeoffrey Saintot 10/02/1981 (36 ans)
0 Formé au club
999 D Drapeau de l'Algérie Dainèche, NasserNasser Dainèche 06/05/1982 (34 ans)
Fréjus Saint-Raphaël
999 D Drapeau de la France Le Parmentier, AlexandreAlexandre Le Parmentier 08/05/1991 (25 ans)
AS Cannes
999 D Drapeau du Sénégal Ba, DaoudaDaouda Ba 28/11/1988 (28 ans)
Gap HAFC
999 D Drapeau de la France Célina, SébastienSébastien Célina 04/01/1985 (32 ans)
CS Sedan-Ardennes
999 D Drapeau de la France Seven, CemCem Seven 02/06/1998 (18 ans)
0 Formé au club
999 D Drapeau de la France Douhet, JordanJordan Douhet 06/08/1994 (22 ans)
0 Formé au club
999 M Drapeau de la France Rakotoharisoa, PierrickPierrick Rakotoharisoa 04/06/1991 (25 ans)
Le Havre AC rés.
999 M Drapeau de la France El Keurti, SofienSofien El Keurti 16/04/1990 (27 ans)
Aubagne FC
999 M Drapeau de la France Parpeix, JonathanJonathan Parpeix 04/03/1990 (27 ans)
Apollon Smyrnis
999 M Drapeau de la France Akeb Daoud, YanisYanis Akeb Daoud 24/04/1996 (20 ans)
0 Formé au club
999 M Drapeau de la France Dali Amar, BelkacemBelkacem Dali Amar 10/07/1998 (18 ans)
0 Formé au club
999 M Drapeau de la France Lilamand, KevinKevin Lilamand 09/05/1986 (30 ans)
0 Formé au club
999 M Drapeau du Cameroun N'Koum, CédricCédric N'Koum 24/11/1989 (27 ans)
FC Biel-Bienne
999 A Drapeau de la France Celestine, EnzoEnzo Celestine 24/07/1997 (19 ans)
AJ Auxerre rés.
999 A Drapeau de la France Ledy, DavidDavid Ledy 22/09/1987 (29 ans)
RC Strasbourg
999 A Drapeau de la France Thibault, RomainRomain Thibault 06/01/1991 (26 ans)
Hyères FC
Entraîneur(s)
Médecin(s)


Légende

Consultez la documentation du modèle

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs
Rang Nom Buts Matchs Carrière au club
1 Drapeau : France Patrick Dho 74 330 1975 - 1988
2 Drapeau : France Armand Audibert 72 155 1973 - 1979
3 Drapeau : France Jean-Marc Martinez 46 230 1974 - 1975
1980 - 1986
4 Drapeau : France Alain Mercet 40 167 1967 - 1969
1970 - 1978
5 Drapeau : France Léon Galli 34 130 1973 - 1978
Joueurs les plus capés
Rang Nom Matchs Carrière au club
1 Drapeau : France Henri Canet 411 1977 - 1993
2 Drapeau : France Patrick Dho 330 1975 - 1988
3 Drapeau : Algérie Ali Benarbia 269 1985 - 1995
4 Drapeau : France Yves Ricard 258 1978 - 1985
5 Drapeau : France Jean-Louis Green 250 1977 - 1986

Au cours de son histoire, le club provençal a compté dans ses rangs plusieurs joueurs qui ont marqué de leur empreinte l'histoire du club.

Le défenseur français Henri Canet est le joueur le plus capé sous le maillot martégal avec 411 apparitions suivi de près par l'attaquant français Patrick Dho avec 330 apparitions.

Au rayon des meilleurs buteurs, c'est l'attaquant français Patrick Dho qui occupe la première place avec 74 réalisations suivi de près par Armand Audibert auteur de 72 réalisations sous le maillot martégal.

Plusieurs joueurs internationaux ont également arboré la tunique martégale comme l'attaquant international sénégalais Sarr Boubacar, le gardien de but Baptiste Reynet, les latéraux français Éric Di Meco et Rod Fanni, les défenseurs français Bernard Bosquier et Martial Robin, les milieux de terrain Rudi Garcia, Bruno Génésio et Jean-Marc Ferreri, l'attaquant international français Éric Cantona ou encore l'attaquant Jacques Rémy qui détient le deuxième record du nombre de buts inscrit en une seule saison de National en 1999.

Historique des présidents[modifier | modifier le code]

  • Dans les années 1970 : Huc
  • Dans les années 1980 : Jean-Marie Bianchi
  • De 1989 à 1992 : Jean Patti
  • Dans les années 1990 : Michel Bérard
  • Dans les années 2000 : Jean-Pierre Astier

Historique des entraîneurs[modifier | modifier le code]

Quelques entraîneurs ayant marqué le club :

  • Période d'après-guerre : Georges Kramer (premier entraîneur du club), René Dambrine (champion de promotion d’honneur), Robert Costamagna (1re accession en division d'honneur), Molina, Défossé, Huart.
  • 1963 : Émile Daniel aide le club à remonter en division d'honneur et accède pour la première fois aux 32e de finale de la Coupe de France.
  • Années 1970 : Jacques Sucré (élu entraîneur de l'année en division 2 en 1974 et 1977).
  • Années 1980 : Yves Herbet, Paul Orsatti (élu entraîneur de division 2 de l'année en 1989).

Liste des entraîneurs depuis 1945[modifier | modifier le code]

Entraîneurs du FC Martigues[12]
Rang Nom Période
1 Drapeau : Suisse Georges Kramer 1945-1946
2 Drapeau : France René Dambrine 1947-1948
3 Drapeau : France Robert Costamagna 1948–1951
4 Drapeau : Italie Albert Molina ?
5 Drapeau : France Défossé ?
6 Drapeau : France Huart Roger 1957-1962
7 Drapeau : France Émile Daniel 1962–1965
8 Drapeau : France Valentin Navarro 1965–1966
9 Drapeau : France Francis Péri 1966–1967
10 Drapeau : France Jacques Sucré 1967–1980
11 Drapeau : France Yves Herbet 1980–1982
12 Drapeau : France Henri Noël 1982–décembre 1984
13 Drapeau : France Michel Legros décembre 1984–juin 1985
14 Drapeau : France Yves Herbet (2) juin 1985–janvier 1988
Rang Nom Période
15 Drapeau : France Paul Orsatti janvier 1988–juin 1992
16 Drapeau : France Christian Sarramagna juin 1992–juin 1994
17 Drapeau : France René Exbrayat juin 1994–mars 1996
18 Drapeau : France Patrick Parizon mars 1996–juillet 1998
19 Drapeau : France Yves Herbet (3) juillet 1998–septembre 1998
20 Drapeau : Algérie Mahmoud Guendouz septembre 1998–juin 1999
21 Drapeau : France Christian Dalger juin 1999–octobre 1999
22 Drapeau : Algérie Mahmoud Guendouz (2) octobre 1999–décembre 2000
23 Drapeau : France Christian Caminiti décembre 2000–oct. 2001
24 Drapeau : France Guy David Oct. 2001–décembre 2001
25 Drapeau : France Baptiste Gentili décembre 2001–juin 2002
26 Drapeau : France Michel Estevan juin 2002–janvier 2003
27 Drapeau : France Roland Gransart janvier 2003-juin 2003
28 Drapeau : France Franck N'Dioro juin 2003–février 2004
Rang Nom Période
29 Drapeau : France Michel Estevan (2) février 2004-novembre 2004
30 Drapeau : France Patrice Eyraud novembre 2004-avril 2008
31 Drapeau : France Claude Calabuig avril 2008-2010
32 Drapeau : France Franck Priou 2010-2011
33 Drapeau : France Jérôme Erceau 2011-février 2012
34 Drapeau : France Jean-Luc Vannuchi février 2012-mars 2014
35 Drapeau : France Franck Priou mai 2014-mai 2016
36 Drapeau : France Franck N'Dioro depuis mai 2016

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Le stade Francis Turcan.
  • Stade Francis-Turcan (stade actuel). Il doit son nom a un ancien maire de la ville de Martigues. Il est construit en 1965 avec une capacité de 2 500 places. En 1993, lors de l'accession du club en Division 1, des travaux sont réalisés afin de rendre le stade aux normes. Il possède désormais une capacité de 11 500 places assises.

Il a servi au tournage du film "Les Collègues" avec Joël Cantona et Patrick Bosso notamment tourné en été 1998.

  • Complexe sportif Julien Olive (équipe réserve)

Image et identité[modifier | modifier le code]

Couleurs et évolution du blason[modifier | modifier le code]

Rivalités[modifier | modifier le code]

Avec le FC Istres[modifier | modifier le code]

Malgré le nombre de clubs présents sur le pourtour de l'étang, tels que l'AC Port de Bouc, l'ES Vitrolles, l'ES Fos-sur-mer, le SC Berre l'Etang, le principal derby reste celui entre Martigues et son voisin du FC Istres Ouest Provence nommé "derby de l'Etang de Berre". Historiquement, les derbys de l'Etang tournent à l'avantage des martégaux comme l'attestent le bilan suivant pour le FCM à savoir de 12 victoires, 11 matchs nuls et seulement 4 défaites.

Confrontations[13]
Compétitions Dates Lieux Domicile Scores Extérieur
Coupe de France 12-01-1980 Stade Francis Turcan FC Martigues
4 – 3
FC Istres
Division 2A 25-10-1985 Stade Audibert FC Istres
1 – 3
FC Martigues
Division 2A 28-03-1986 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 0
FC Istres
Division 2B 25-10-1986 Stade Francis Turcan FC Martigues
0 – 0
FC Istres
Division 2B 09-05-1987 Stade Audibert FC Istres
1 – 0
FC Martigues
Division 2A 28-08-1987 Stade Audibert FC Istres
1 – 1
FC Martigues
Division 2A 27-02-1988 Stade Francis Turcan FC Martigues
3 – 0
FC Istres
Coupe de France 10-09-1988 Stade Francis Turcan FC Martigues
2 – 1
FC Istres
Division 2B 05-02-1989 Stade Audibert FC Istres
0 – 0
FC Martigues
Division 2A 10-03-1989 Stade Audibert FC Istres
1 – 1
FC Martigues
Division 2B 15-09-1989 Stade Francis Turcan FC Martigues
2 – 2
FC Istres
Division 2A 03-03-1990 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 0
FC Istres
Division 2A 25-08-1990 Stade Francis Turcan FC Martigues
3 – 0
FC Istres
Division 2A 12-01-1991 Stade Audibert FC Istres
2 – 0
FC Martigues
Division 2B 02-11-1991 Stade Audibert FC Istres
1 – 1
FC Martigues
Division 2B 04-04-1992 Stade Francis Turcan FC Martigues
0 – 1
FC Istres
Division 2A 05-12-1992 Stade Francis Turcan FC Martigues
3 – 0
FC Istres
Division 2A 08-05-1993 Stade Audibert FC Istres
0 – 1
FC Martigues
Coupe de France 17-01-1997 Stade Francis Turcan FC Martigues
3 – 1
FC Istres
National 12-12-1998 Stade Audibert FC Istres
1 – 1
FC Martigues
National 14-05-1999 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 1
FC Istres
National 04-12-1999 Stade Francis Turcan FC Martigues
3 – 1
FC Istres
National 13-05-2000 Stade Audibert FC Istres
1 – 3
FC Martigues
Division 2 17-11-2001 Stade Audibert FC Istres
0 – 0
FC Martigues
Division 2 06-04-2002 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 1
FC Istres
National 17-11-2007 Stade Audibert FC Istres
1 – 0
FC Martigues
National 19-04-2008 Stade Francis Turcan FC Martigues
2 – 2
FC Istres

Avec l'US Marignane[modifier | modifier le code]

Les deux villes, tout de même situées à 13 km l'une de l'autre, évoluent actuellement dans le même championnat, en CFA et ont évolué plusieurs saisons dans la même division auparavant. Historiquement, ce derby tourne à l'avantage des marignanais comme l'attestent le bilan suivant pour l'USM à savoir de 7 victoires, 4 matchs nuls et seulement 2 défaites.

Confrontations[13]
Compétitions Dates Lieux Domicile Scores Extérieur
Division 3 25-10-1970 Stade St-Exupéry US Marignane
2 – 0
FC Martigues
Division 3 21-02-1971 Stade Francis Turcan FC Martigues
0 – 1
US Marignane
CFA Groupe B 15-04-2009 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 0
US Marignane
CFA Groupe B 16-05-2009 Stade St-Exupéry US Marignane
3 – 0
FC Martigues
CFA Groupe B 23-01-2010 Stade St-Exupéry US Marignane
2 – 2
FC Martigues
CFA Groupe B 15-05-2010 Stade Francis Turcan FC Martigues
0 – 2
US Marignane
CFA Groupe C 25-09-2010 Stade St-Exupéry US Marignane
0 – 0
FC Martigues
CFA Groupe C 19-03-2011 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 1
US Marignane
Coupe de France 15-10-2011 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 0
US Marignane
CFA Groupe C 11-08-2012 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 1
US Marignane
CFA Groupe C 25-05-2013 Stade St-Exupéry US Marignane
2 – 1
FC Martigues
CFA Groupe C 20-12-2013 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 2
US Marignane
CFA Groupe C 03-05-2014 Stade St-Exupéry US Marignane
1 – 0
FC Martigues

Avec le Sporting Toulon Var[modifier | modifier le code]

Les deux clubs ont évolué ensemble pendant 16 saisons, dont les trois dernières éditions du CFA. Cependant, les périodes communes sont très courtes, et espacées dans le temps. La rivalité entre les deux clubs n'est donc pas réelle, d'autant plus que Martigues arrive en Division 1 l'année où Toulon est relégué. Historiquement, ce derby tourne à l'avantage des toulonnais comme l'attestent le bilan suivant pour les toulonnais à savoir de 17 victoires, 7 matchs nuls et 12 défaites contre les martégaux.

Confrontations[13]
Compétitions Dates Lieux Domicile Scores Extérieur
Division 2C 21-11-1971 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
2 – 0
FC Martigues
Division 2C 10-05-1972 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 1
Sporting Toulon Var
Coupe de France 07-01-1973 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
2 – 1
FC Martigues
Division 2B 01-12-1974 Stade Francis Turcan FC Martigues
0 – 1
Sporting Toulon Var
Division 2B 10-05-1975 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
3 – 0
FC Martigues
Division 2B 30-08-1975 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
3 – 1
FC Martigues
Division 2A 18-01-1976 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 0
Sporting Toulon Var
Division 2A 07-11-1976 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 2
Sporting Toulon Var
Division 2A 16-04-1977 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
0 – 0
FC Martigues
Division 2A 27-08-1977 Stade Francis Turcan FC Martigues
2 – 0
Sporting Toulon Var
Division 2A 14-01-1978 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
1 – 0
FC Martigues
Division 2A 23-09-1978 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
1 – 3
FC Martigues
Division 2A 11-08-1979 Stade Francis Turcan FC Martigues
2 – 0
Sporting Toulon Var
Division 2A 01-05-1979 Stade Francis Turcan FC Martigues
0 – 2
Sporting Toulon Var
Division 2B 21-05-1980 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
6 – 1
FC Martigues
Division 2B 13-03-1982 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 1
FC Martigues
Division 2A 13-08-1982 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
2 – 2
FC Martigues
Division 2A 03-12-1982 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
2 – 0
FC Martigues
Division 2A 03-12-1982 Stade Francis Turcan FC Martigues
0 – 2
Sporting Toulon Var
Division 2 27-10-1996 Stade Francis Turcan FC Martigues
3 – 1
Sporting Toulon Var
Division 2 16-04-1997 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
0 – 0
FC Martigues
Division 2 25-10-1997 Stade Francis Turcan FC Martigues
2 – 1
Sporting Toulon Var
Coupe de la Ligue 11-11-1997 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 0
Sporting Toulon Var
Division 2 07-04-1998 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
1 – 2
FC Martigues
CFA Groupe C 29-11-2003 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
1 – 0
FC Martigues
CFA Groupe C 17-04-2004 Stade Francis Turcan FC Martigues
0 – 0
Sporting Toulon Var
CFA Groupe C 09-10-2004 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
1 – 0
FC Martigues
CFA Groupe C 26-03-2005 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 0
Sporting Toulon Var
National 05-09-2006 Stade Francis Turcan FC Martigues
0 – 1
Sporting Toulon Var
National 17-02-2007 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
1 – 0
FC Martigues
CFA Groupe B 27-09-2008 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
1 – 0
FC Martigues
CFA Groupe B 21-03-2009 Stade Francis Turcan FC Martigues
2 – 1
Sporting Toulon Var
CFA Groupe B 08-08-2009 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
0 – 0
FC Martigues
CFA Groupe B 29-05-2010 Stade Francis Turcan FC Martigues
1 – 0
Sporting Toulon Var
CFA Groupe C 18-12-2010 Stade Francis Turcan FC Martigues
0 – 1
Sporting Toulon Var
CFA Groupe C 07-05-2011 Stade Bon Rencontre Sporting Toulon Var
0 – 3
FC Martigues

Affluences et supporters[modifier | modifier le code]

Actuellement, le seul groupe de supporters a pour nom Maritima Supra, composé d'une trentaine de membres environ et qui organise divers déplacements lors de la saison 2011-2012.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Le club Histoire /Création du FCM, site officiel du FC Martigues
  3. Le club Histoire /Après Guerre, site officiel du FC Martigues
  4. Le club Histoire /Début du renouveau martégal, site officiel du FC Martigues
  5. Le club Histoire /L'apprentissage et les première gloires, site officiel du FC Martigues
  6. Le club Histoire /La conquête de l'élite, site officiel du FC Martigues
  7. Le club Histoire /La gloire et le déclin, site officiel du FC Martigues
  8. a et b Le club Histoire /Les années difficiles et la reconstruction, site officiel du FC Martigues
  9. Site officiel du FC Martigues, fcmartigues.fr, 2 juillet 2014
  10. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  11. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  12. (en) Erik Garin, « France - Trainers of First and Second Division Clubs », sur rsssf.com,‎
  13. a, b et c [1], footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]