Stade helvétique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade helvétique
Généralités
Nom complet Stade helvétique
Fondation 1907
1905 (origines)
Disparition 1916
Statut professionnel Jamais
Couleurs Jaune et noir
Stade Stade des Patronages
Siège 48 bis Allées de Meilhan
13001 Marseille
Palmarès principal
National[1] Championnat de France de l'USFSA (3)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Le Stade helvétique est un club de football français fondé en 1907, disparu en 1916 et situé à Marseille.

Montés en première série du Championnat du Littoral de l'USFSA en 1906, les Helvétiques finissent par remporter leur premier titre local en 1909 et à ainsi disputer leur premier Championnat de France USFSA, que le club remporte. Le SH Marseille devient ainsi le club phare de la cité phocéenne et remporte les Championnats 1911 et 1913. La Première Guerre mondiale oblige le club à stopper ses activités dès 1914, faute de compétitions, et à se dissoudre en 1916. Néanmoins, le club est restauré en 1927 mais la crise de 1929 frappe les sociétés suisses de Provence et contraint le club à la disparition.

Historique[modifier | modifier le code]

Genèse du club (1905-1907)[modifier | modifier le code]

La vie associative de la communauté suisse de Marseille est à l'origine régie par la Société de Bienfaisance, créée en 1841 par un groupe de notables suisses. Faute d'archives, l'histoire de cette société est méconnue[l 1]. Elle est dissoute après la guerre franco-allemande de 1870 et fait place à une nouvelle société, le Cercle helvétique, au sein duquel une section consacrée à la solidarité reprend le nom de Société de Bienfaisance[l 1]. Le Cercle helvétique est un club de notables regroupant entre 130 et 160 adhérents, dont le siège se situe dans les quartiers bourgeois de Marseille. Les membres s'y réunissent pour lire les journaux, jouer au billard ou encore organiser des fêtes[l 1].

En 1907, un groupe du Cercle helvétique, appelé Les Jeunes, décide de quitter la société et de fonder leur propre club sportif. Ils créent ainsi le Stade helvétique pour, d'après les premiers statuts du club, « pratiquer la gymnastique, le football, la natation et la course à pied »[l 2]. Le Stade helvétique est officiellement déclaré en préfecture le 6 novembre 1907, son siège étant situé au 48 bis allées de Meilhan à Marseille[2].

Les origines de l'équipe de football du Stade helvétique sont néanmoins plus anciennes, mais les différentes sources disponibles sont contradictoires. Certaines sources font remonter la provenance du Stade helvétique à la Société de Gymnastique des Suisses de Marseille[3], un club de gymnastique fondé en 1856[l 1], qui aurait ouvert une section de football en 1904[3],[4] et aurait dès lors joué sous le nom de La Suisse[4]. Cette affiliation est cependant sans fondement, la Société de Gymnastique des Suisses de Marseille s'étant en fait rapidement transformée faute d'espace suffisant en un simple cercle de rencontre pour la communauté suisse avant de péricliter[l 1].

D'autre sources indiquent qu'un club de football se serait plutôt formé au début du XXe siècle sous le nom de Société suisse ou Société de gymnastique suisse, club distinct de la première Société de Gymnastique des Suisses de Marseille[5],[l 2]. Ce club est engagé pour la saison 1905-1906 en 2e série du championnat du Littoral de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques, le deuxième niveau du championnat local de la région marseillaise, et y gagne sa promotion en 1re série[5]. Dans son encyclopédie sur l'Olympique de Marseille, Gilles Castagno confirme le nom de Société suisse d'après les comptes-rendus de matchs de la presse d'époque et précise que le club dispute son premier match le 8 octobre 1905 en match amical contre l'Olympique de Marseille[c 1]. La Société suisse fait partie des quatre clubs qui disputent la 1re série du championnat du Littoral 1906-1907, où elle est notamment battue deux fois par le futur champion, l'Olympique de Marseille[c 2].

Le Stade helvétique résulte donc au final davantage de la reconfiguration en 1907 de la Société suisse avec l’appui de membres du Cercle helvétique. Ainsi, pour la saison 1907-1908, le Stade helvétique démarre directement en 1re série du championnat du Littoral sur la place laissée vacante par la Société suisse[c 3].

Une période faste stoppée par la guerre[modifier | modifier le code]

Le Stade Helvétique en 1908.
Le Stade hélvétique de Marseille en 1910.
Le Stade hélvétique de Marseille en 1913.

Quelques recrues viennent renforcer l'équipe en 1908 et le SH remporte le championnat du Littoral en 1909. Ce titre de champion de Marseille ouvre les portes du championnat de France au club. Les tours s'enchaînent et en finale nationale USFSA, le SH s'impose face au CA Paris (3-2), donnant le spectacle étrange de dix Suisses et un Anglais sacrés champions de France. C'est le premier succès marseillais face à un club parisien ; le Stade Helvétique devient dès lors le club phare de Marseille, mettant au second plan les autres clubs de la ville, Olympique inclus.

La saison suivante, le SH retrouve la finale du championnat de France USFSA L'US Tourcoing ne fait pas de quartier et atomise les Suisses de Marseille par 7 à 2.

En 1911, les Helvètes se retrouvent une nouvelle fois en finale nationale. Au stade de l'Huveaune, le SH s'impose 3-2 après avoir mené 3-0 face au Racing club de France. En 1912, si le SH enlève son quatrième titre consécutif du Littoral, c'est Saint-Raphaël, champion de la Côte d'Azur et futur champion national, qui élimine le SH en deux matches (0-0, 2-1).

En 1913, le SH retrouve le lustre des finales nationales. Face au F.C. Rouen, et après prolongation, le SH s'impose 1-0. C'est le troisième et dernier titre national USFSA pour les Suisses Marseillais. Devant le nombre important d'étrangers composant l'équipe marseillaise, le SH n'est pas autorisé à participer au Trophée de France, réunissant les champions des différentes fédérations.

Lors de la dernière saison d'avant-guerre, le SH se trouve écarté en quarts de finale par le F.C. Lyon (3-2). Ce dernier accessit est l'ultime titre de gloire des Suisses de Marseille. La Grande Guerre fait place nette dans la cité phocéenne pour l'Olympique de Marseille qui profitera au mieux de l'héritage laissé par le Stade helvétique : avoir fait de Marseille une ville de football. Le club, comme tant d'autres, ferme ses portes dès 1914 et cesse toute activité en 1916.

Une renaissance de courte durée[modifier | modifier le code]

MacQueen, gardien en 1913
Maillot du club Maillot du club Maillot du club
Maillot du club
Maillot du club
Maillot en 1927.

Le club est recréé en 1927 avec un changement de maillot, les Helvétiques portant désormais la tenue de l'équipe de Suisse de football, rouge frappée d'une croix blanche. Le club, ne disposant plus de son terrain situé au Prado, dispute ses matchs au Stade de l'Huveaune ou au Stade Montfuron. Les Suisses envisagent donc d'acquérir un terrain situé à l'endroit même du désormais Stade Vélodrome grâce à une tombola dont la recette est dérobée par l'un des organisateurs. La crise de 1929 affaiblit considérablement la communauté suisse installée à Marseille et conduit à la dissolution définitive du SH Marseille.

Résultats sportifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du Stade helvétique en compétitions officielles
Compétitions nationales Compétitions régionales
  • Championnat du Littoral de l'USFSA (1904-1919) (6)
    • Champion : 1909, 1910, 1911, 1912, 1913 et 1914

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Bilan saison par saison du Stade helvétique
Saison Championnat Div. Clas. Pts J V N D Bp Bc Diff
1907-1908 Championnat du Littoral 1 1 / 3 6 4 3 0 1
Match d'appui Défaite 1 0 0 1 1 3 -2
1908-1909 Championnat du Littoral 1 1 / 3 11 4 3 1 0
Championnat de France Victoire 2 2 0 0 15 2 +13
1909-1910 Championnat du Littoral 1 1 / 4 18 6 6 0 0
Championnat de France Finale 4 3 0 1 22 8 +14
1910-1911 Championnat du Littoral 1 1 / 4 18 6 6 0 0
Championnat de France Victoire 4 4 0 0 18 2 +16
1911-1912 Championnat du Littoral 1 1 / 5 21 7 7 0 0
Championnat de France 1/8 2 0 1 1 3 4 -1
1912-1913 Championnat du Littoral 1 1 / 6 22 8 6 2 0
Championnat de France Victoire 4 4 0 0 22 2 +20
1913-1914 Championnat du Littoral 1 1 / 6 23 8 7 1 0
Championnat de France 1/8 1 0 0 1 2 3 -1
Total 61 51 5 5

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Ouvrages de référence[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Lopez, Une vie associative qui s'organise et s'enrichit avec le temps, p. 163
  2. a et b Lopez, Une vie associative qui s'organise et s'enrichit avec le temps, p. 163
  • Gilles Castagno, Olympique de Marseille : Histoire encyclopédique, t. 1 (1900-1939),
  1. Castagno, Saison 1905-1906, p. 51
  2. Castagno, Saison 1906-1907, p. 56-59
  3. Castagno, Saison 1907-1908, p. 62

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Déclarations d'associations », Journal officiel de la République française,‎ , p. 8054 (lire en ligne)
  3. a et b « Stade Helvétique de Marseille », sur histoire.maillots.free.fr
  4. a et b Kevin Charnay, « Quand le Stade helvétique était le premier club de Marseille », sur sofoot.com, So Foot,
  5. a et b « Les débuts de l'Histoire olympienne », sur om4ever.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]