Festalemps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Festalemps
Festalemps
La mairie de Festalemps.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Montpon-Ménestérol
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Saint-Aulaye
Statut Commune déléguée
Maire délégué Stéphane Ferrier
2017-2020
Code postal 24410
Code commune 24178
Démographie
Gentilé Festalinois
Population 272 hab. (2014 en augmentation de 11.02 % par rapport à 2009)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 13′ 38″ nord, 0° 14′ 29″ est
Altitude Min. 47 m
Max. 137 m
Superficie 12,27 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Saint Privat en Périgord
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Dordogne
Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 15.svg
Festalemps
Géolocalisation sur la carte : Dordogne
Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 15.svg
Festalemps
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Festalemps
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Festalemps

Festalemps est une ancienne commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Au , elle fusionne avec Saint-Antoine-Cumond et Saint-Privat-des-Prés pour former la commune nouvelle de Saint Privat en Périgord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Dans le quart nord-ouest du département de la Dordogne, la commune déléguée de Festalemps forme la partie orientale de la commune nouvelle de Saint Privat en Périgord. Elle est bordée au sud par la Rizonne, et arrosée par deux de ses affluents, le Pontet qui la borde à l'ouest, et le ruisseau de Font Clarou.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

En 2016, année précédant la création de la commune nouvelle de Saint Privat en Périgord, Festalemps était limitrophe de sept autres communes.

Communes limitrophes de Festalemps
Petit-Bersac,
Saint-Antoine-Cumond
Chassaignes
Saint-Privat-des-Prés Festalemps Vanxains
Saint-Vincent-Jalmoutiers Ponteyraud

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Festalens[1].

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg de Festalemps proprement dit, le territoire se compose d'autres villages ou hameaux, ainsi que de lieux-dits[2].

A, B

  • l'Audibertie
  • la Basse Écurie
  • le Béarnais
  • Bellefont
  • le Bois du Fau
  • le Bois de Jalineau

C

  • Château de la Borde
  • le Chêne Vert
  • le Claud Neuf
  • Crépieux
  • la Croix des Cigales
  • la Croix de l'Écurie
  • la Croix de Lala
  • la Croix de la Reynie

D

  • les Désertines
  • la Divise
  • les Dognons

F

  • Ferrabout
  • Fonteau

G

  • la Gâcherie
  • le Got
  • au Grand Coderc

H, J

  • la Haute Écurie
  • chez Jean Brun

L

  • Lapouyade
  • Leynie
  • le Limans

M

  • le Moulin de l'Audibertie
  • le Moulin de la Gâcherie

P

  • au Pey du Four
  • le Peyrat
  • la Peyssonnie
  • Plaisance
  • les Plantes
  • le Plantier
  • le Puy

R, S

  • la Reynie
  • les Sept Fonts
  • les Sept Fonts[Note 1]

V

  • la Vergnade
  • Villards

Histoire[modifier | modifier le code]

Au , Festalemps fusionne avec Saint-Antoine-Cumond et Saint-Privat-des-Prés pour former la commune nouvelle de Saint Privat en Périgord dont la création a été entérinée par l'arrêté du 26 septembre 2016, entraînant la transformation des trois anciennes communes en « communes déléguées »[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 100 et 499 habitants au recensement de 2011, onze conseillers municipaux ont été élus en 2014[4],[5]. Ceux-ci sont membres d'office du conseil municipal de la commune nouvelle de Saint Privat en Périgord, jusqu'au renouvellement des conseils municipaux français prévu en 2020[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1874   Peyronnet    
         
1953 1989 James Peyronnet SE Agriculteur
1989 2008 Max Debet SE Agriculteur
mars 2008[6] août 2016 Dominique Vilmars[Note 2],[7] SE Assureur
août 2016 décembre 2016 Stéphane Ferrier   Adjoint faisant fonctions de maire
décembre 2016[8] décembre 2016 Stéphane Ferrier   Agriculteur

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10],[Note 3].

En 2014, la commune comptait 272 habitants, en augmentation de 11,02 % par rapport à 2009 (Dordogne : 1,03 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8709129319071 068970789882922
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
895840808745741758685672631
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
580556556451429417385402381
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
348297244246237243252266272
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Équipements et services[modifier | modifier le code]

La salle des fêtes

Économie[modifier | modifier le code]

Les données économiques de Festalemps sont incluses dans celles de la commune nouvelle de Saint Privat en Périgord.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Martin

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

L'acteur écossais Ewan McGregor a épousé Ève Mavrakis en 1995 à la mairie de Festalemps[réf. nécessaire].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Deux lieux-dits du même nom, l'un situé au nord-est, sur la route départementale 5, l'autre au sud, à proximité de la route départementale 100.
  2. Décédé en fonctions.
  3. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 28 février 2014.
  2. Festalemps, Géoportail, consulté le 11 novembre 2016.
  3. a et b « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Saint -Privat en Périgord », sur Préfecture de la Dordogne (recueil des actes administratifs), (consulté le 6 octobre 2016), p. 134-138
  4. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 3 décembre 2016.
  5. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 3 décembre 2016.
  6. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 18 août 2014.
  7. Jean-Louis Savignac, « Consternation après la mort du maire », Sud Ouest édition Dordogne, 29 août 2016, p. 12.
  8. Jean-Louis Savignac, « La commune de Festalemps a un nouveau maire », Sud Ouest édition Dordogne, 10 décembre 2016, p. 13.
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .