Eurypyle fils de Télèphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eurypyle.

Eurypyle
Eurypyle abattu par Néoptolème, amphore à figures noires du Peintre d'Antiménès, v. 510 av. J.-C., Martin-von-Wagner-Museum (L 309)
Eurypyle abattu par Néoptolème, amphore à figures noires du Peintre d'Antiménès, v. 510 av. J.-C., Martin-von-Wagner-Museum (L 309)

Sexe Masculin
Espèce Humaine
Caractéristique char de guerre
Famille Télèphe (père), Grynos (fils)

Dans la mythologie grecque, Eurypyle (en grec ancien Εὐρύπυλος / Eurúpulos), fils de Télèphe et d'Astyoché, est un combattant troyen dans la guerre de Troie.

Mythe[modifier | modifier le code]

Télèphe avait promis, au moment de sa guérison, que ni lui ni ses descendants ne combattraient contre les Grecs ; mais Astyoché, la sœur de Priam et mère d'Eurypyle, se laissa persuader d'envoyer son fils à Troie. Elle avait été corrompue par un présent. On lui avait donné le plan de la vigne d'or que Zeus avait autrefois offerte à Ganymède. Eurypyle y arriva donc à la tête de troupes mysiennes[1]. Il y tua Pénélée[2],[3], Machaon[4] et Nirée[5] mais fut tué par Néoptolème[6],[1],[7]. Eurypyle est le père de Grynos.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Petite Iliade [détail des éditions] [lire en ligne], arg. 3.
  2. Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne], IX, 5, 15.
  3. Dictys de Crète, Éphéméride de la guerre de Troie [détail des éditions] [lire en ligne], II, 17.
  4. Petite Iliade, fr. 30 PEG (= 7 West). Ce fragment est préservé par Pausanias en III, 26, 9.
  5. Quintus de Smyrne, Suite d'Homère [détail des éditions] [lire en ligne] (VI).
  6. Homère, Odyssée [détail des éditions] [lire en ligne], XI, 519.
  7. Hygin, Fables [détail des éditions] [(la) lire en ligne], CXII et CXIII.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Grands dictionnaires », (1re éd. 1951) (ISBN 2-13-050359-4), p. 153 no 4 Document utilisé pour la rédaction de l’article.