Cébrion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cébrion (homonymie).

Cébrion
Sexe Masculin
Espèce Humaine
Famille Priam (père)


Dans la mythologie grecque, Cébrion ou Cébrionès (en grec ancien Κεβριόνης / Kebriónês) est un prince troyen, fils illégitime de Priam[1].

Prenant part aux combats lors de la guerre de Troie, il est principalement cité dans l’Iliade. Lorsqu'Archeptolème, conducteur du char d'Hector, est tué au combat, Cébrion le remplace[2]. Lors de la charge sur le campement achéen, il est le troisième chef (après Hector et Polydamas) du principal contingent troyen, « car Hektôr avait laissé à la garde du char un moins brave guerrier[3] ». Il est finalement tué d'une pierre lancée par Patrocle lors de son aristie :

« cette pierre aiguë frappa au front le conducteur de chevaux Kébrionès (…). Et la pierre coupa les deux sourcils, et l'os ne résista pas, et les yeux du Troien jaillirent à ses pieds dans la poussière. Et, semblable au plongeur, il tomba du char, et son âme abandonna ses membres[4]. »

Sa mort est suivie d'un combat entre Hector et Patrocle pour récupérer son corps, finalement gagné par les Achéens au soir tombant[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dès Homère, Iliade [détail des éditions] [lire en ligne] (XVI, 738), Cébrion est un « bâtard ». Voir aussi Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne] (III, 12, 5), où Cébrion est cité parmi « fils que Priam eut d'autres femmes », et Hygin, Fables [détail des éditions] [(la) lire en ligne] (XC), où il est cité parmi les fils de Priam.
  2. Iliade, VIII, 317-319. Voir aussi le rôle qu'il joue au chant XI, 521 et suiv.
  3. Iliade, XII, 92. Traduction de Leconte de Lisle, 1866.
  4. Iliade, XVI, 738-744. Traduction de Leconte de Lisle, 1866.
  5. Iliade, XVI, 750-783.