Emmanuel de Margerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Emmanuel de Margerie (géologue)
Emmanuel de Margerie
Emmanuel Jacquin de Margerie and Ronald Reagan.jpg

Emmanuel de Margerie et Ronald Reagan

Fonctions
Ambassadeur de France aux États-unis
-
Ambassadeur de France au Royaume-Uni
-
Jacques Viot (en)
Ambassadeur de France en Espagne
-
Raoul Delaye (d)
Directeur des musées de France (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Fratrie
Autres informations
Distinctions
Commandeur de l'ordre national du Mérite (d)
Officier de la Légion d'honneurVoir et modifier les données sur Wikidata
Blason Jacquin de Margerie.png

Emmanuel de Margerie (25 décembre 1924-2 décembre 1991) est un diplomate, ambassadeur de France puis écrivain et administrateur culturel français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils du diplomate Roland de Margerie[1] (1899-1990) et le frère de l'écrivain Diane de Margerie et du théologien Bertrand de Margerie.

Après plusieurs postes en Grande-Bretagne, en Russie, au Japon et aux États-Unis, il fut ambassadeur à Madrid de 1977 à 1981, à Londres de 1981 à 1984 et à Washington de 1984 à 1989[2].

Au delà de sa carrière diplomatique, ses intérêts pour les arts et le patrimoine historique l'ont amené à occuper de nombreuses fonctions dans ces domaines. Il fut, de 1975 à 1977, directeur des musées de France[3] et de l'école du Louvre et contribua à la création du musée d'Orsay. Après son retour de l'Amérique en 1989, il devint président de Christie's pour l'Europe continentale; il fut aussi président du World Monument Fund en France.

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roland de Margerie, Tous mes adieux sont faits, Mémoires inédits de Roland de Margerie, Edition en 5 volumes préparée par Laure de Margerie-Meslay, New York, 2012
  2. Nécrologie New York Times 5 dec. 1991
  3. Bibliothèque de l'École des Chartres, vol.164, juillet-décembre 2006, p. 690

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :