Anne César de La Luzerne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anne César de La Luzerne
Anne César de la Luzerne.jpg
Anne-César de La Luzerne
Fonction
Ambassadeur de France aux États-Unis
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Père
César Antoine de La Luzerne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Marie-Élisabeth de Lamoignon de Blancmesnil (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Autres informations
Membre de
Distinctions
Archives conservées par
signature d'Anne César de La Luzerne
Signature

Anne César, marquis de La Luzerne, né à Paris le et mort à Southampton le [2], est un diplomate français du XVIIIe siècle. Il est le second ambassadeur de France auprès des États-Unis, de 1779 à 1784 et succéda à Conrad Alexandre Gérard qui fut le premier ambassadeur de France en 1778 et 1779 près le gouvernement des Etats-Unis, qui avait déclaré l'indépendance de ce pays le 4 juillet 1776, au nom des 13 colonies qui alors s'émancipaient du joug de la couronne du roi de Grande Bretagne et d'Irlande du Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne César est le frère cadet du dernier ministre de la Marine de Louis XVI, et de l'évêque-Duc de Langres qui fut également un personnage très impliqué dans la vie politique de la fin du XVIIIe siècle et de la Restauration.

Famille originaire de Normandie, les La Luzerne eurent pour fief éponyme La Luzerne (passée par mariage en 1556 aux Bricqueville), et une autre branche posséda la terre et seigneurie de Beuzeville dont le père d'Anne-César, César-Antoine, portait le titre de comte (sa mère étant la fille du Chancelier de Lamoignon et la sœur de Malesherbes).

Après avoir été aide de camp du maréchal de Broglie, il devient colonel du régiment des Grenadiers de France puis en 1775, il commande le régiment provincial de Caen[3].

Après avoir été créé marquis par Louis XVI en récompense de ses services aux États-Unis d'Amérique, Anne César de La Luzerne est nommé en 1779 ministre plénipotentiaire près le gouvernement des Etats-Unis d'Amérique, puis ambassadeur de la France aux États-Unis, nommé par Louis XVI et le ministre des Affaires étrangères le comte de Vergennes , qui avaient apprécié ses talents de diplomate auprès de la cour de Bavière, carrière qu'il débuta après sa carrière militaire.

Il eut à prendre, en toute indépendance, des décisions importantes notamment en ce qui concerne le financement de l'intervention française compte tenu des distances qui ne permettaient pas d'attendre les ordres de Paris. Il eut également à gérer les interventions militaires françaises en tant que représentant officiel de la France. Son expérience militaire qui avait précédé sa carrière diplomatique l'a, à l'évidence, aidé. Il fut un ami proche de nombreux membres du premier Congrès des Etats-Unis et de Washington qui le fera nommer membre fondateur de la société des Cincinnati et fera donner son nom à un comté de Pennsylvanie, le comté de Luzerne, en remerciement de ses services pour la cause de l'indépendance des Etats-Unis. Il reste ambassadeur jusqu'en 1784, année où il est nommé ambassadeur à Londres et meurt dans cette ville en .

C'est lui, qui, en parlant des États-Unis, inventa en 1787 l'expression « Ancien Régime » qui sera ensuite utilisée en France en 1789[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]