Roland de Margerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Jacquin de Margerie.
Roland de Margerie
Fonctions
Ambassadeur de France près le Saint-Siège
-
Ambassadeur de France en Allemagne
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Père
Mère
Jeanne Rostand (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Distinction

Roland Jacquin de Margerie , né le , mort le , est un diplomate français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la famille Jacquin de Margerie, il est le fils du diplomate Pierre Jacquin de Margerie (1861-1942), qui fut Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères en 1914 et ambassadeur à Berlin après la Première Guerre mondiale, et de Jeanne Rostand. Diplômé de l'École libre des sciences politiques, il devient à son tour diplomate. Secrétaire d'ambassade à Londres avant la Seconde Guerre mondiale, il est appelé dans le cabinet de Paul Reynaud (il assistera à la conférence de Briare le 11 juin 1940 entre les dirigeants français et britanniques, dont il rédigera le compte-rendu officiel). Il part ensuite comme gouverneur de la concession française à Shanghaï qu'il quittera en 1943 pour la légation française de Pékin.

Après guerre, il jouera un rôle important dans la réconciliation avec l'Allemagne[1]. Il était ambassadeur à Bonn en 1963 lors de la signature du traité d'amitié franco-allemand entre de Gaulle et Adenauer[1].

Il fut également ambassadeur de France auprès du Saint-Siège en 1958 lors de la mort de Pie XII et l'élection de Jean XXIII.

Marié à la sœur d'Alfred Fabre-Luce, il est le père d'Emmanuel Jacquin de Margerie (1924-1991), également diplomate et qui fut ambassadeur de France en Espagne, en Grande-Bretagne et aux États-Unis[1], du théologien jésuite Bertrand Jacquin de Margerie (1923-2003) et de l'écrivain Diane Jacquin de Margerie (née en 1927).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roland de Margerie, Journal, 1939-1940, Paris, Éditions Grasset et Fasquelle, , 416 p. (ISBN 978-2246770411)
  • Roland de Margerie, Tous mes adieux sont faits, Mémoires inédits de Roland de Margerie, Édition en 5 volumes préparée par Laure de Margerie-Meslay, New York, 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]