Discussion:Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

justification

  • maximum : c'est un des articles pour renter dans le projet

Silanoc 15 avril 2007 à 16:06 (CEST)

Attention aux traductions en anglais : "female" (n.) : femme /(adj.) : féminin ; "male" (n.) : homme /(adj.) : masculin. Eh oui...

Signification de chaque terme[modifier le code]

J'ai supprimé les sections « Signification de chaque terme » vu qu'il ne s'agissait que de définitions minimales qui renvoyaient pour chacune à un article principal déjà facilement accessible grâce à la magie des liens hypertexte. --Superbenjamin (d) 19 décembre 2012 à 15:02 (CET)

LGBTIPQ, LGBTIOQ, LGBTIOPQ...[modifier le code]

Bonjour,

Je sais que l'acronyme LGBT est souvent complété, cependant il faudrait veiller à ne pas raconter n'importe quoi. Si on fait une simple recherche Google :

Rien de suffisamment notable pour être écrit ici. Pour comparer : LGBT a plus de 49 millions d’occurrences. --Superbenjamin (d) 30 mai 2013 à 16:32 (CEST)

À réintégrer lorsque sourcé[modifier le code]

Jusqu'aux années 1960, il n'y a aucun terme répandu pour décrire les personnes non hétérosexuelles autre que des expressions péjoratives. Pendant la révolution sexuelle, alors que s'organisent des mouvements de défense des droits homosexuels, le besoin s'est fait sentir de trouver un terme positif d'autodésignation.

Tandis que les femmes homosexuelles peuvent se désigner par le terme « lesbienne », les hommes homosexuels se détachent du terme « homosexuel », apparu à la fin du XIXe siècle et à l'image médicale voire négative, et adoptent pour se désigner le mot « gay » (parfois francisé en « gai »). Ces deux termes, « gay » et « lesbienne », jouent un rôle dans la reconnaissance politique et sociale des homosexuels et à partir des émeutes de Stonewall ; ils sont également des éléments forts d'identification de chacune des catégories de personnes qu'ils désignent.

Dans les années 1980, on commence à utiliser l'acronyme « LGB » afin d'inclure les bisexuels, puis « LGBT » pour les transgenres dans les années 1990. L'utilisation de cet acronyme veut ainsi souligner la diversité des personnes non hétérosexuelles, au delà de la seule homosexualité. Elle met également en avant l'unité des revendications du militantisme contre la norme hétérosexiste.

Melancholia (discuter) 6 janvier 2014 à 00:49 (CET)

Titre[modifier le code]

Au nom du principe de moindre surprise, cet article ne devrait-il pas s'appeler « LGBT » ? Même si la page précise que les sigles doivent être écrit en entier, la signification du sigle va au-delà de ses quatre composantes (d'où l'existence de « LGBT+ », « LGBTQIAP », etc...). L'utilisation de LGBT est largement plus courante de fait.

Merci de vos avis ! — Kvardek du (laisser un message) le 11 février 2017 à 17:28 (CET)

Il me semble quand même important de garder le sens complet en titre… Et il y a une redirection. --Superbenjamin [discuter] 11 février 2017 à 18:26 (CET)
Personnellement je n'aurais jamais idée étant familière du sujet de taper Lesbiennes .. cet pour tomber sur cet article. Une personnes non familière du sujet pourrais par contre rechercher cet article en tapant lesbiennes, ou homosexuel--Nattes à chat (discuter) 26 février 2017 à 20:17 (CET)

Définitions[modifier le code]

Bonjour, je vois que le robot "Krwy" a révoqué les modifications que j'avais apporté sur les définitions. Je colle ici les modifications que j'ai proposé et qui me semblent importantes pour éviter certaines confusions de la rédaction actuelle :

Organigramme du terme LGBT (particulièrement détaillé pour la partie transgenre).
Termes relatifs à l'orientation sexuelle et affective (Lesbienne, Gay, Bi, Hétérosexuel-le, etc.) :
  • Homosexualité : se dit d'une attirance exclusive envers les personnes de son propre sexe (couramment désignées comme « lesbiennes » pour les femmes et « gays » pour les hommes)[1].
  • Bisexualité : se dit de l'attirance potentielle envers les personnes des deux sexes majoritaires (femme et homme), à des degrés divers (en particulier, la bisexualité consiste rarement en une attirance "égale" envers ces deux sexes[1]).
  • Pansexualité : se dit d'une attirance potentielle envers les personnes de tous les sexes (femme, homme ou autre).
  • Hétérosexualité : se dit d'une attirance exclusive envers les personnes d'un sexe différent.
  • Asexualité : se dit d'une personne qui ne développe pas d'attirance sexuelle pour une autre personne.
Termes relatifs à l'identité de genre (personnes Trans ou Transsexes, personnes Cisgenres, personnes Intersexes) :
  • Intersexe : se dit d'une personne dont les organes génitaux sont difficiles ou impossibles à définir comme femelles ou comme mâles selon les standards habituels.
  • Trans : se dit d'une personne dont l'identité de genre n'est pas en accord avec le sexe biologique assigné à la naissance[2]. On distingue parfois les personnes Transsexes qui poursuivent une transition génitale par opération chirurgicale et prise d'hormones, et les personnes Transgenre qui n'entament pas nécessairement cette transition physique.
  • Cisgenres : se dit d'une personne dont l'identité de genre est en accord avec le sexe biologique assigné à la naissance.
A noter, les personnes trans disposent d'une orientation sexuelle et affective et peuvent en conséquence être Lesbienne, Gay, Bisexuelle, Hétérosexuelle, etc.

Qu'en pensez-vous ? Merci. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 88.167.70.142 (discuter), le 11 juin 2017 à 19:54‎.

Bonjour, Krwy n'est pas un robot (je le notifie pour info, il semble s'agir d'une fausse manip).
Merci pour ces précisions. Je vais essayer des les améliorer encore. Est-on d'accord que les orientations sexuelles se rapportent plus à des genres que des sexes ?
Kvardek du (laisser un message) le 12 juin 2017 à 01:48 (CEST)
Bonjour,
En effet, si vos modifications ont été dans un premier temps annulées par erreur, je me suis empressé de les rétablir en ayant pris le soin de commenter cette modification dans ce sens.
Toutes mes excuses. — Samy 12 juin 2017 à 10:52 (CEST)


Ok, merci pour les précisions. Désolé de ne pas maitriser le fonctionnement de Wikipédia pour vous répondre avec une mise en page correcte...
"Kvardek du" a écrit "Est-on d'accord que les orientations sexuelles se rapportent plus à des genres que des sexes ?"
Je ne suis pas certains de comprendre le sens de cette question. Il n'y a aucun lien entre l'orientation sexuelle d'un coté, et l'identité de genre de l'autre (mise à part un lien historique dans la recherche d'une égalité des droits portée initialement par les personnes trans).
Si la question est de savoir si une personne "hétéro" (par exemple) se définit "hétéro" plutot en fonction du sexe ou du genre de son ou sa partenaire, alors je ne sais pas répondre : je pense que cela dépend vraiment de chaque individus et qu'il n'y a pas de règle générale. Statistiquement, la plupart des personnes ont un genre qui correspond à leur sexe, ce qui rend encore plus difficile une différenciation sexe/genre dans l'attirance affective et sexuelle qu'à une personne pour une autre. Au final, je pense qu'il n'est donc pas pertinent de faire une telle distinction. A l'inverse, la différenciation entre "identité de genre" et "orientation sexuelle et affective" me semble primordiale pour expliciter les différentes situations de chacune et chacun, sans ambiguïté. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 88.167.70.142 (discuter), le 18 juin 2017 à 16:24‎.
    • a et b (en) Meg Barker, Christina Richards, Rebecca Jones, Helen Bowes-Catton, Tracey Plowman, Jen Yockney et Marcus Morgan, « The Bisexuality report : Bisexual inclusion in the LGBT equality and diversity », Centre for Citizenship, Identities and Governance and Faculty of Health and Social Care, The Open University (2012) (lire en ligne).
    • Emmanuelle Beaubatie, « Trans' », dans Juliette Rennes, Encyclopédie critique du genre, La Découverte, (ISBN 9782707190482, OCLC 965143553, lire en ligne), p. 640.