Denise Desautels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Denise Desautels
Denise Desautels - SLM 2018.jpg
Desautels au salon du livre de Montréal en 2018.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (77 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Genre artistique
Distinctions

Denise Desautels est une poète et écrivaine québécoise née à Montréal le . Elle est vice-présidente de l'Académie des lettres du Québec, de 1996 à 2002, et est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois. Elle est également la première poétesse québécoise à être publiée aux éditions Gallimard.

Biographie[modifier | modifier le code]

Denise Desautels est née à Montréal le (77 ans)[1]. Elle a publié une vingtaine de livres de poésie, une quinzaine de livres d'artistes, un récit, des textes dramatiques radiophoniques ainsi qu'un abécédaire. Aux croisements du journal, de l'essai, du récit ainsi que de la poésie narrative, elle aborde, dans ses œuvres, les thèmes de la mort et de la filiation, mais aussi les notions de collectivité et de sororité[2],[3].

Écriture[modifier | modifier le code]

Depuis 1980, elle participe régulièrement à des rencontres, des salons, des lectures et des colloques d’écrivains, tant sur la scène culturelle québécoise qu'international, qui portent sur la poésie, l'écriture ainsi que les arts visuels[1]. À cet effet, elle participe à plusieurs œuvres publiées aux éditions Roselin, à des expositions multidisciplinaires, notamment sous le commissariat de Louise Déry ainsi qu'à divers projets et installations du sculpteur Michel Goulet[1].

De 1985 à 1990, Denise Desautels est membre de rédaction de La Nouvelle Barre du jour. De 1996 à 2002, elle est vice-présidente de l’Académie des lettres du Québec. De 1997 à 2012, elle est membre du comité organisateur de la Rencontre québécoise internationale des écrivains[1].

Elle signe des textes dans des publications collectives, des revues littéraires et des journaux, notamment dans La solitude sous la direction de Pierre Morency (1990), La littérature et la vie au collégial sous la direction de Ernesto Sanchez (1991), L'écrivain et la musique sous la direction de Louise Maheux-Forcier et Jean-Guy Pilon (1994), Premiers mots de l'an 2000 : collectif de 90 écrivains sous la direction de Réjean Bonenfant et de Éric Laprade (2000) ainsi que De la couleur des mots : 7 regards, 7 histoires sous la direction de Michelle Corbeil (2001)[4].

Denise Desautels produit des textes poétiques adaptés pour la radio tels que La répétition (1933) diffusé à la Radio suisse romande, La violoncelliste (1990) diffusée à Radio-Canada, La voix de Martha (1990) diffusé à Radio-Canada ainsi que Venise (Variations sur l'utopie) (1990) diffusé à Radio-Canada, à Radio France et à la Radio suisse romande[5].

En 2021, Denise Desautels est publiée chez Gallimard. De ce fait, elle devient la deuxième femme québécoise et la première poétesse québécoise à être publiée chez cette maison d'édition prestigieuse. Depuis février 2022, ses recueils L’angle noir de la joie et D’où surgit parfois un bras d’horizon se retrouvent dans la collection Gallimard.[6]

Réception[modifier | modifier le code]

Plusieurs de ces œuvres ont remporté des prix littéraires tels que le Grand Prix Québecor du Festival international de la poésie de Trois-Rivières (pour Leçons de Venise,1990; et pour Sans toi, je n'aurai pas regardé si haut, 2013), le prix du Gouverneur général du Canada et de la revue Estuaire (pour Le saut de l'ange, 1993), les prix de la Société des écrivains canadiens et de la Société Radio-Canada (pour Tombeau de Lou, 2000) ainsi que le Grand Prix des Métiers d'arts (pour La passion du sens, 1995)[1]. Plusieurs de ses recueils (La Répétition [1986], Leçons de Venise [1990], Le Saut de l’ange [1992]) présentent un « questionnement sur l'écriture qui passe par une réflexion sur l'art »[7].

Elle obtient également, en 2005-2006, une bourse de carrière pour sa « contribution exceptionnelle à la culture québécoise » du Conseil des arts et des lettres du Québec. De plus elle reçoit la Médaille « Échelon vermeil », accordée par la ville de Paris en mars 1999. En 2009, elle obtient pour l'ensemble de son œuvre le prix Athanase-David, et en 2010, le prix de littérature francophone Jean Arp[1].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Denise Desautels collabore régulièrement avec des artistes visuels notamment avec Jocelyne Alloucherie, Betty Goodwin, Francine Simonin et Françoise Sullivan et Irene F. Whittome[8]. Ses écrits sont jumelés notamment à des estampes (J l Clerc), des gravures (Jacqueline Ricard), des peintures (]tzn-lnc Herman), des aquarelles (Claire Beaulieu) ainsi que des impressions laser (Betty Goodwin)[9].

Elle est également collaboratrice pour des catalogues d'exposition de diverses institutions artistiques en arts visuels tel que le Musée du Québec (Territoires d'artistes/Paysages verticaux, 1989), Le Centre d'exposition et de théorie de l'art contemporain (Tombeau, 1991), La Galerie d'art du Centre Saidye Bronfman (Peter Krausz, De natura (humana), 1992) ainsi que La Galerie d'art du Galerie d'art du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke (Françoise Sullivan : pluralité et création, 2008)[10],[11],[4].

Denise Desautels est membre de l'Académie des lettres du Québec, de l'Ordre du Canada et de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois[12].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Comme miroirs en feuilles, dessin de Léon Bellefleur, Saint-Lambert, Éditions du Noroît, 1975, 90 p. (ISBN 0885240103)
  • La Promeneuse et l’oiseau suivi de Journal de la promeneuse, gaufrage et dessin de Lucie Laporte, Saint-Lambert, Éditions du Noroît, 1980, 86 p. (ISBN 2890180387 et 9782890180383)
  • En état d’urgence, illustration de Francine Simonin, édition limitée à 64 exemplaires numérotés et signés, Montréal, Éditions Estérel, 1982, 20 p. (ISBN 2920044184)
  • L’Écran précédé de Aires du temps, dessins de Francine Simonin, édition limitée à 1000 exemplaires dont 100 exemplaires numérotés et signés, Saint-Lambert, Éditions du Noroît, 1983, 89 p. (ISBN 2890180786)
  • Dimanche : textualisation, Montréal, Éditions de la Nouvelle Barre du Jour, 1985, 20 p. (ISBN 2893140386)
  • Nous en reparlerons sans doute, en collaboration avec Anne-Marie Alonzo, photographies de Raymonde April, Édition limitée à 115 exemplaires numérotés, Laval, Éditions Trois, 1986, 65 p. (ISBN 2980053554)
  • Écritures / ratures, dessins de Francine Simonin, Édition limitée à 500 exemplaires dont quarante-cinq numérotés et signés, Saint-Lambert, Édition du Noroît, 1986, 150 p. (ISBN 2890181413)
  • La Répétition, avec photographies de La salle de classe, installation de Irene F. Whittome, Outremont, Éditions de la Nouvelle Barre du Jour, 1986, 58 p. (ISBN 2893140645)
  • Un livre de Kafka à la main suivi de La Blessure, photographies de Jocelyne Alloucherie, Saint-Lambert, Éditions du Noroît, 1987, 113 p. (ISBN 2890181553)
  • Le signe discret, dessins de Francine Simonin, Lausanne, Éditions Pierre-Alain Pingoud, 1987, 48 p.
  • Mais la menace est une belle extravagance, photographies d'Ariane Thézé, Saint- Lambert, Éditions du Noroît, 1989, 112 p. (ISBN 2890181898)
  • Leçons de Venise, autour de trois sculptures de Michel Goulet, Édition limitée à 700 exemplaires dont 25 numérotés et signés, Saint-Lambert, Éditions du Noroît, 1945, 23 p. (ISBN 2890181901)
  • Le saut de l'ange, autour de photographies des œuvres de Martha Townsend, Montréal, Éditions du Noroît, Amay, L'Arbre à paroles, 1992, 96 p. (ISBN 289018255X)
  • Cimetières : la rage muette, avec photographies de Monique Bertrand, Montréal, Éditions Dazibao, coll. «Des photographes», 1995, 148 p. (ISBN 2980095753) - Réédition : Saint-Sauveur-des-Monts, Les Éditions de la Grenouillère, 2016, 105 p. (ISBN 9782923949963)
  • Ma joie, crie-t-elle, avec dessins de Francine Simonin, Montréal, Éditions du Noroît, 1996, 106 p. (ISBN 2890183548)
  • Marie, tout s’éteignait en moi, dessins de Léon Bellefleur, Saint-Lambert, Éditions du Noroît, 1997, 100 p. (ISBN 0885240235)
  • Tombeau de Lou : autour de Visions domestiques d'Alain Laframboise, Montréal, Éditions du Noroît, 2000, 136 p. (ISBN 2890184579)
  • Pendant la mort, Montréal, Éditions Québec Amérique, cop. 2002, 109 p. (ISBN 276440140X)
  • La marathonienne, estampes de Maria Chronopoulos, Montréal, La Courte Échelle, 2003, 38 p. (ISBN 289021673X)
  • Ce désir toujours : un abécédaire, Montréal, Leméac, Coll. Ici l'ailleurs, 2005, 119 p. (ISBN 2760965112)
  • Le cœur et autres mélancolies : Villa Beauséjour, Rennes, 29 septembre-3 décembre 2005, Rennes, Éditions Apogée, Coll. Piqué d'étoiles, 2007, 86 p. (ISBN 9782843982897)
  • L'œil au ralenti, postface de Lise Lamarche, Montréal, Éditions du Noroît, 2007, 219 p. (ISBN 9782890186019)
  • L'angle noir de la joie, Paris, Arfuyen, Montréal, Éditions du Noroît, 2011, 112 p. (ISBN 9782845901605)
  • Sans toi, je n'aurais pas regardé si haut : tableaux d'un parc, avec des photographies d’Emmanuel Martin et de Denise Desautels Montréal, Éditions du Noroît, 2013, 82 p. (ISBN 9782890188402 et 9782890188419)
  • Le Baiser d’Hélène, Saint-Bonnet-Elvert, France, Éditions du Petit Flou, coll. « Dans la cour des filles », 2016
  • D'où surgit parfois un bras d'horizon : inventaires 2012-2016, Montréal, Éditions du Noroît, 2017, 167 p. (ISBN 9782897660123 et 9782897660130)
  • Noir, en collaboration avec Erika Povilonyté, France, Éditeur L'atelier des noyers, Coll. Carnets de couleurs, 2018, 47 p. (ISBN 9782490185023)
  • Disparaître (Détail), Saint-Bonnet-Elvert, France, Éditions du Petit Flou, coll. «Dans la cour des filles», 2018
  • L'heure violette, France, Éditeur L'atelier des noyers, Coll. Carnets de couleurs, 2020, 52 p. (ISBN 9782490185320)
  • Lessons from Venice, Victoria, Ekstasis Editions, 2020, s.p. (ISBN 9781771713702)
  • Disparaître : autour de 11 œuvres de Sylvie Cotton, Montréal, Éditions du Noroît, 2021, 136 p. (ISBN 9782897663063)

Récit[modifier | modifier le code]

Correspondance[modifier | modifier le code]

  • Lettres à Cassandre, en collaboration avec Anne-Marie Alonzo, postface de Louise Dupré, Laval, Éditions Trois, 1994, 129 p. (ISBN 2920887645)

Livres d'artistes[modifier | modifier le code]

Documents audio[modifier | modifier le code]

  • Lettres à Cassandre, cassette-audio, réalisée en collaboration avec Anne-Marie Alonzo, Laval, Productions AMA, 1990.
  • Alternances, cassette-audio, réalisée en collaboration avec Hélène Dorion, poète, et Violaine Corradi, claviériste, Montréal, Éditions du Noroît, Production Angelo, 1992.
  • Autour du temps, anthologie de poètes québécois contemporains, cédérom, Montréal, Éditions du Noroît, 1997.

Catalogues d'exposition[modifier | modifier le code]

  • Territoires d'artistes/Paysages verticaux, Québec, Éditions du Musée du Québec, 1989, 126 p. (ISBN 2551121744)
  • Tombeau de René Payant, sous la direction de Christine Bernier, Montréal, Éditions du Centre d'exposition et de théorie de l'art contemporain, Laval, Éditions Trois, 1991, 132 p. (ISBN 2920887254)
  • Peter Krausz, De natura (humana), Montréal, Galerie d'art du Centre Saidye Bronfman, 1992, n.p. (ISBN 0920473342)
  • Françoise Sullivan : pluralité et création, Sherbrooke, Galerie d'art du Galerie d'art du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, 2008, 24 p.

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g « Recherche - L'Île », sur www.litterature.org (consulté le )
  2. Vanessa Bell et Catherine Cormier-Larose, Anthologie de la poésie actuelle des femmes au Québec, Montréal, éditions du remue-ménage, , 288 p. (ISBN 978-2-89091-734-7)
  3. « Denise Desautels », sur Académie des lettres du Québec (consulté le )
  4. a et b Patrick St-Amand, « Bibliographie de Denise Desautels », Voix et Images, vol. 26, no 2,‎ , p. 317–335 (ISSN 0318-9201 et 1705-933X, DOI 10.7202/201543ar, lire en ligne, consulté le )
  5. « Denise Desautels / Maison des écrivains et de la littérature », sur www.m-e-l.fr (consulté le )
  6. « Denise Desautels publiée chez Gallimard », sur Le Devoir (consulté le )
  7. Louise Dupré, « Denise Desautels : la pensée du jour », Études françaises, vol. 29, no 3,‎ , p. 42 (lire en ligne)
  8. « Denise Desautels », sur Prix du Québec, (consulté le )
  9. Serge Fisette, « Autour des livres de Denise Desautels », Vie des arts, vol. 52, no 213,‎ , p. 76–76 (ISSN 0042-5435 et 1923-3183, lire en ligne, consulté le )
  10. Christine Bernier, Marc Archambault, Catherine Bédard et Alain Laframboise, Tombeau de René Payant, Éditions du Centre d'exposition et de théorie de l'art contemporain, (ISBN 978-2-920887-25-1, lire en ligne)
  11. « Parcourir par Contributeurs - e-artexte », sur e-artexte.ca (consulté le )
  12. « Denise Desautels | Les voix de la poésie », sur www.lesvoixdelapoesie.com (consulté le )
  13. a et b « Rhizome littérature vivante », sur Productions Rhizome (consulté le )
  14. « Prix et distinctions », Lettres québécoises : la revue de l’actualité littéraire, no 64,‎ , p. 55–55 (ISSN 0382-084X et 1923-239X, lire en ligne, consulté le )
  15. « Prix et distinctions », Lettres québécoises : la revue de l’actualité littéraire, no 69,‎ , p. 56–56 (ISSN 0382-084X et 1923-239X, lire en ligne, consulté le )
  16. « Dits et faits », Lettres québécoises : la revue de l’actualité littéraire, no 84,‎ , p. 55–55 (ISSN 0382-084X et 1923-239X, lire en ligne, consulté le )
  17. « Prix de poésie Terrasses Saint-Sulpice | Book awards | LibraryThing », sur www.librarything.com (consulté le )
  18. « Denise Desautels », sur electrocd (consulté le )
  19. « Conférence de Denise Desautels, «L’angle noir de la joie » – CRILCQ » (consulté le )
  20. Hugues Corriveau, « Denise Desautels : prix Athanase-David 2009 », Lettres québécoises : la revue de l’actualité littéraire, no 137,‎ , p. 39–39 (ISSN 0382-084X et 1923-239X, lire en ligne, consulté le )
  21. « PRIX EUROPÉEN DE LITTÉRATURE - EUROPEAN PRIZE FOR LITERATURE - EUROPAISCHER LITERATURPREIS - Lauréats », sur www.prixeuropeendelitterature.eu (consulté le )
  22. « Centre d'archives Gaston-Miron », sur cagm.umontreal.ca (consulté le )
  23. Agence QMI, « Et de 30 pour le Festival international de la poésie de Trois-Rivières », sur Le Journal de Montréal (consulté le )
  24. « Prix Hervé Foulon du livre oublié : Denis Thériault récompensé », article du site leslibraires.ca du 31 mars 2016.
  25. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Ce fauve, le bonheur de Denise Desautels remporte le Prix du livre oublié », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  26. « Denise Desautels », sur Portail du réseau collégial (consulté le )
  27. « Denise Desautels », sur Le Printemps des Poètes (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]