Raymonde April

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raymonde April
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
MonctonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinction

Raymonde April (née le à Moncton, Nouveau-Brunswick) est une photographe franco-canadienne qui vit et travaille à Montréal[1]. Elle a reçu un D.E.C en Arts plastiques au Cégep de Rivière-du-Loup en 1972 et un B.A. en Arts visuels à l'université Laval en 1975[2]. Elle est professeure de photographie depuis 1985 à l'Université Concordia de Montréal[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymonde April a grandit à Rivière-du-Loup, Québec, et est membre fondatrice du centre d'artistes situé à Québec La Chambre blanche, en 1978[1]. Elle remporte en 2003 le Prix Paul-Émile-Borduas, l'un des Prix du Québec et la plus haute distinction en art visuel remise par le gouvernement québécois[4]. Elle vit et travaille à Montréal.

Raymonde April expose régulièrement son travail en solo au Québec et à l’étranger depuis la fin des années 1970. Parmi les expositions les plus notables on comte celles présentées au Musée d’art contemporain de Montréal (1986)[5], à la Fundaciô La Caixa de Tarragone (1992) au Musée Rimbaud (Charleville-Mézières, France, 1992), à la Morris & Helen Belkin Art Gallery de Vancouver (1998), au Musée d’art de Joliette (1997)[6], à la Galerie d’art Leonard et Bina Ellen de l’Université Concordia à Montréal (2001), et à la Manif' d’art de Québec (2005). Son film Tout embrasser a été projeté dans le cadre du Festival international du nouveau cinéma et des nouveaux médias de Montréal en 2000. Au cours de l'année 2005, sa collaboration avec Michèle Waquant, Aires de migrations, est présentée au Quartier, Centre d’art contemporain de Quimper[7], au Musée d'art contemporain de Baie-Saint-Paul et à VOX, centre de l’image contemporaine à Montréal[8]. En 2011, on peut voir son exposition Mon regard est net comme un tournesol chez Optica dans le cadre du Mois de la Photo à Montréal[9]. Parmi ses expos individuelles plus récentes on compte la double exposition Near You No Cold, présentée à la Galerie Donald Browne et au Centre Clark (Montréal, 2015)[10] et Raymonde April : La maison où j’ai grandi au Musée du Bas-Saint-Laurent (Rivière-du-Loup, Québec, 2013)[11].  Hormis les catalogues d'expositions, son travail fait l’objet d'un nombre de livres dont Réservoirs Soupirs (VU, 1993), L’eau renversée (Dazibao, 2002) et Portraits d’artistes : Raymonde April (Varia, 2006); elle est également l’auteure de Soleils couchants (J’ai VU, 2004). On retrouve les œuvres de Raymonde April dans plusieurs collections publiques dont celles de la Bibliothèque nationale de France, du Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa et du Musée national des beaux-arts du Québec à Québec. Vivant à Montréal, Raymonde April est professeure au département de photographie de la Faculty of Fine Arts (Faculté des beaux arts) de l’Université Concordia.

Expositions individuelles[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Voyage dans le monde des choses, Musée d'art contemporain de Montréal
  • 1985 : Les montagnes d'aimant, en collaboration avec Charles Guilbert, installation dans un appartement de Montréal
  • 1985 : Cabanes dans le ciel, Agnes Etherington Art Centre, Queens University, Kingston
  • 1983 : Jour de verre, installation dans un atelier de Montréal, Services Culturels, Délégation du Québec à Paris
  • 1982 : Personnages au Lac Bleu, YYZ Toronto
  • 1982 : Chroniques noires, Galerie Gille Gheerbrant, Montréal
  • 1981/79/78 : La Chambre Blanche, Québec
  • 1980 : Galerie Jolliet, Québec
  • 1980 : Galerie Gilles Gheerbrant, Montréal
  • 1977 : Powerhouse, Montréal[12]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • April, Raymonde and Bélisle, Josée and Guilbert, Charles. Raymonde April : Voyage dans le monde des choses. Montréal, Qc: Musée d'art contemporain de Montréal, 1986[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marie-Eve Beaupré, Femmes artistes du XXe siècle au Québec, Québec, Musée national des beaux-arts du Québec/Publications du Québec, , 287 p. (ISBN 9782551198573), p. 212
  2. April, Raymonde, 1953-, Voyage dans le monde des choses : [exposition] Museé d'art contemporain de Montréal, 29 mars - 18 mai 1986, Museé d'art contemporain, (ISBN 255106614X, OCLC 16464255, lire en ligne)
  3. Bernard Lamarche, « Créer en chambre noire : la photographie documentaire de Raymonde April », Le Devoir,‎ , p. G10 (lire en ligne)
  4. April, Raymonde in Les Prix du Québec, Gouvernement du Québec, consulté en ligne le 15 septembre 2011
  5. April, Raymonde et Bélisle, Josée, « Raymonde April : Voyage dans le monde des choses », sur e-artexte.ca, (consulté le 17 mars 2018)
  6. Gingras, Nicole, « Raymonde April : Les fleuves invisibles », sur e-artexte.ca, (consulté le 17 mars 2018)
  7. Abensour, Dominique et April, Raymonde, « Aires de migrations = Migration Areas : Raymonde April, Michèle Waquant », sur e-artexte.ca, (consulté le 17 mars 2018)
  8. Boulanger, Chantal, « Aires de migrations = Migration Areas : Raymonde April, Michèle Waquant - e-artexte », sur e-artexte.ca, (consulté le 17 mars 2018)
  9. « optica », sur www.optica.ca (consulté le 17 mars 2018)
  10. Tourigny, Manon, « [Raymonde April : Near You No Cold // Libby Hague : Walk With Me] », sur e-artexte.ca, (consulté le 17 mars 2018)
  11. (en) Hamilton, Rébecca et Proulx, Anne-Marie, « Raymonde April : La maison où j'ai grandi », sur e-artexte.ca, (consulté le 17 mars 2018)
  12. April, Raymonde, 1953-, Voyage dans le monde des choses : [exposition] Museé d'art contemporain de Montréal, 29 mars - 18 mai 1986, Museé d'art contemporain, (ISBN 255106614X, OCLC 16464255, lire en ligne)
  13. Jérôme Delgado, « Les Elles de l'art - Borduas, et Elles ! », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  14. April, Raymonde et Bélisle, Josée, « Raymonde April : Voyage dans le monde des choses », sur e-artexte.ca, (consulté le 17 mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]