La Courte Échelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir La Courte Échelle (émission de télévision).

La Courte Échelle est une maison d'édition québécoise fondée en 1978. Elle est surtout connue pour la publication de littérature jeunesse[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée en 1978 par Bertrand Gauthier, La courte échelle possède un fonds de plus de 650 titres actifs et a vendu près de 10 millions de livres. Peu après son arrivée sur la scène de la littérature, la courte échelle s’est positionnée comme un leader de la littérature jeunesse francophone dans le monde.

À ses débuts, la courte échelle publiait des livres pour les trois à six ans, puis, pour « grandir » avec son public, elle a commencé à publier des romans pour la jeunesse. En 1995, la courte échelle a ouvert une collection adulte, sans toutefois perdre de vue sa vocation première.

Aujourd’hui, la génération qui a commencé à lire à la fin des années 1970 avec la courte échelle fait découvrir à ses enfants les publications de la maison jeunesse québécoise. La courte échelle promeut des auteurs d’ici et les accompagne dans leur démarche de création, et s’assure que leurs œuvres soient diffusées au plus large public possible.

La courte échelle est fière de la reconnaissance internationale qui lui est accordée autant par les prix gagnés que par le nombre de titres traduits. Plus de 300 titres ont été traduits, dont plusieurs en 7 ou 8 langues. Les livres de la courte échelle se retrouvent dans le monde entier, en 20 langues.

En 1995, la maison d'édition lance sa première collection pour adultes et publie de trois à quatre livres par année dans cette collection[1].

La Courte échelle a également produit Les Aventures de la courte échelle, une série de 26 émissions de télévision de 30 minutes produites pour Télé-Québec et la Télévision de Radio-Canada. Les droits en France ont été vendus à Disney Channel[1].

Exemples d'œuvres publiées à La Courte échelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « Entrevue de Barbara Creary », sur Affaires étrangères et commerce international Canada, (consulté le 7 décembre 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]