Cun (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cun.
Cun
tʃhən35 fɔːn35
Pays Chine
Région Hainan
Nombre de locuteurs 60 000 (en 2002)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 cuq
IETF cuq

Le cun (ou ngao fon, autonyme tʃhən35 fɔːn35) est une langue parlée au sud de la rivière Changhua, au nord du canton de Dongfang et au nord du canton de Changjiang, sur l'île de Hainan en Chine. Les locuteurs se nomme ŋaːu35 fɔːn35.

Classification interne[modifier | modifier le code]

La langue forme avec le hlai le groupe des langues hlai, un des trois ensembles de la famille des langues tai-kadai[2].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent les phonèmes vocaliques[3] et consonantiques du cun[4] :

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ɯ [ɯ] u [u]
Moyenne e [e] (ə) [ə] o [o]
Ouverte a [a] ɔ [ɔ]

Diphtongues et rimes[modifier | modifier le code]

Le cun a de nombreuses diphtongues. Avec [a] : [ia], [ua]. Avec [ə] : [uə], [iə]. Avec [i] : [ai], [aːi], [ɛi], [ei], [ɔi], [oi], [ui]. Avec [u] : [au], [aːu], [iau], [eu], [iu], [iːu], [ɔu], [ou], [əu][3].

Consonnes[modifier | modifier le code]

Bilabiales Alvéolaires Alv.-pal. Vélaires Glottales
Centrales Latérales
Occlusives Sourde t [t] k [k] ʔ [ʔ]
Aspirée ph [pʰ] th [tʰ] kh [kʰ]
Sonore ʔb [ʔb] ʔd [ʔd]
Fricatives sourdes f [f] ʃ [ ʃ ] h [h]
Sonore v [v] ʒ [ ʒ]
Affriquées Sourdes [ t͡ʃ ]
Prénasal. tʃh [ t͡ʃʰ]
Liquides l [l]
Nasales Sonores m [m] n [n] ɲ [ɲ] ŋ [ŋ]
Labialisées ŋʷ [ŋʷ]
Semi-voyelles j [j]

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le cun est une langue tonale qui possède dix tons. Cinq des tons n'apparaissent que dans des syllabes se terminant par une consonne, [t], [k], [p][5].

Ton Valeur Exemple[6] Traduction
1 35 ʔeŋ55 champ
2 44 lai44 oreille
3 42 nam42 eau
4 21 ʔɔu21 gratter, racler
5 13 loŋ13 chemin, route
6 55 kaːŋ55 parler
7 33 tʃhut33 tissu
8 42 khat42 chien
9 21 ʔɛp21 grenouille
10 13 het13 piquant

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Shearer et Hongkai 2002, dans Norquest 2007, p. 17.
  2. Diller 2008, p. 7.
  3. a et b Ni 1990, p. 173.
  4. Ni 1990, p. 172.
  5. Ni 1990, p. 178.
  6. Tirés de Ni 1990, pp. 174-178.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Anthony Diller, 2008, Introduction, dans The Tai-Kadai Languages (éditeurs, Anthony Van Nostrand Diller, Jerold A. Edmondson, Yongxian Luo), pp. 3-7, Londres, Routledge.
  • (en) Peter Norquest, 2007, A phonological reconstruction of Proto-Hlai, These, University of Arizona, Department of Anthropology.
  • (zh) Ni Dabai, 1990, 侗台语概论 - Dòngtáiyǔ gàilùn - An Introduction to Kam-Tai Languages, Pékin, Zhōngyāng mínzú xuéyuàn chūbǎnshè (ISBN 7-81001-199-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]