Cournon (Morbihan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cournon.

Cournon
Cournon (Morbihan)
Le monument aux morts.
Blason de Cournon
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Vannes
Canton Guer
Intercommunalité De l'Oust à Brocéliande Communauté
Maire
Mandat
Serge Chesnais
2014-2020
Code postal 56200
Code commune 56044
Démographie
Gentilé Cournonnais, Cournonnaise
Population
municipale
770 hab. (2015 en augmentation de 0,92 % par rapport à 2010)
Densité 71 hab./km2
Population
aire urbaine
10 480 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 44′ 50″ nord, 2° 06′ 15″ ouest
Altitude 25 m
Min. 1 m
Max. 87 m
Superficie 10,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 14.svg
Cournon

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Cournon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cournon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cournon

Cournon [kuʁnɔ̃] est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cournon et les communes voisines.
Communes limitrophes de Cournon
La Gacilly Sixt-sur-Aff Sixt-sur-Aff
Glénac Cournon Bains-sur-Oust
Glénac Bains-sur-Oust Bains-sur-Oust

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune en breton est Kornon.

Atestée sous la forme Cornon en 870[1], en 1427, en 1513 et en 1536.

Kornon en breton, liée au monastère qui lui a donné son nom [2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Cournon (Morbihan).svg

Les armoiries de Cournon se blasonnent ainsi :

D’azur à un dolmen d’argent soutenu d’une terrasse d’hermine ; au chef d’or à la croix celtique de gueules accompagnée de deux sapins arrachés de sinople.
Conc. J.P. Fernandez.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
19.. 2001 Jean Sorel - -
2001 2014 Philippe Colas - Technicien DDE
2014 en cours Serge Chesnais - Coordinateur d'opérations de vente à distance
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 770 habitants[Note 1], en augmentation de 0,92 % par rapport à 2010 (Morbihan : +3,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
406400406436439432407433448
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
432427469513562543564572600
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
621634635608630617576590528
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
508472469505521632714763770
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6]. et autre pour 1831.)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Dolmen des Tablettes : dolmen d'environ 7 m de long. L'accès est fléché à partir de La Gacilly. Datant de 3000 ans av. J.-C., monument mégalithique de type angevin, rare en Bretagne.
  • Éco-hôtel-spa d'Yves Rocher à la Grée-Saint-Jean.
  • La balançoire hydraulique avec ses deux personnages bretons, dont les costumes varient en fonction des saisons. À proximité de la mairie.
  • Le monument aux morts situé à gauche du parvis de l'église paroissiale recense les soldats morts pendant les guerres de 1914-1918, 1939-1945 et la guerre d'Algérie. On trouvera sur le site de MémorialGenWeb la liste de tous les soldats ((Relevé n° 52197).
  • Église du Sacré-Cœur.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans un acte du cartulaire de l'abbaye de Redon (charte 233), p. 181. )
  2. mentionné dans le cartulaire de Redon; « in plebe nuncupante Bain, juxta monasteriolum quod vocatur monasterium Cornon » (« dans la paroisse de Bains, auprès d'un petit monastère appelé le monastère de Cournon »)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :