Club sportif Meaux Academy Football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir CS Meaux Handibasket.
CS Meaux Academy
Logo du CS Meaux Academy
Généralités
Nom complet Club Sportif de Meaux Academy Football
Noms précédents CA Meaux, CS Meaux, Les Enfants de Saint-Faron
Fondation 1909
Couleurs Bleu et blanc
Stade Stade Alberto Corazza
(2 500 places)
Siège La Pierre Collinet
77100 Meaux
Championnat actuel Régional 1
Président Pierre Brenne
Entraîneur Samir Salah
Palmarès principal
National[1] Champion de Division 4 en 1980

Le CS Meaux Academy est un club de football français basé à Meaux et jouant au Stade Alberto Corazza. Le club évolue depuis la saison 2017-2018 en Régional 1.

Histoire[modifier | modifier le code]

Repères historiques[modifier | modifier le code]

Le club omnisports du CS Meaux est né en 1902 avec la création de la section Rugby. La section football du CS Meaux fut officiellement crée en 1909[2]. Il participa aux premières rencontres de Football amateur avant la Seconde Guerre mondiale[3]. À l'issue de la guerre le club est divisé en deux. Le CA Meaux reprend le numéro d'affiliation du CS Meaux et les enfants de Saint-Faron qui est créé en 1945.

En 1964, en raison de difficultés financières des deux clubs, une fusion est lancée avec le numéro d'affiliation des enfants de Saint-Faron.

Il reprend alors le nom de CS Meaux et joue en niveau promotion d'honneur.

Son équipe fanion multiplie les exploits en Coupe de France devant des affluences records de plus de 7 000 spectateurs, jouant même en 1976 un seizième de finale face au FC Sète en n'évoluant alors qu’en Promotion d’Honneur.

Championne de France de Division 4 en 1980, elle tient pendant une dizaine d’année le haut du pavé en 3e division (l’équivalent aujourd’hui du national), manquant la montée en 2e Division d’un but en 1985 face à US Melun.

Lors de la saison 1989, le CS Meaux redescend en Division 4 et Ange Anziani, entraineur est licencié. Ce dernier gagne des dommages et intérêts devant les prud'hommes. Le club est alors en cessation de paiement.

En 1991, le club échappe à la liquidation judiciaire par jugement de Tribunal de Grande Instance de Meaux malgré un passif de l'époque de près de 2 000 000 FF.

Les ambitions deviennent plus limitées et s'ensuit une lente descente vers le niveau régional..

En 2007, une nouvelle descente entraîne de nouvelles dissensions dans le club. Les anciens des années 1980 prennent les rênes d'un mouvement en interne pour réformer le club et se recentrer vers les jeunes et la formation.

Devant le refus du président de céder, Éric Danty crée une nouvelle association, l'Academy FC Meaux. Ce club limité à l'école de foot gagne 200 adhérents dès la 1re saison. En juillet 1998, André Paul Anziani lâche la présidence et laisse Éric Danty prendre la présidence.

Le club a mis en place une entente avec l'Academy FC Meaux sur la gestion de l'école de Football en septembre 2008. Le Club devient CS Meaux-Academy par vote de l'Assemblée Générale le 22 mai 2009. L'Academy FC Meaux est dissoute le même jour.

Après un audit d'une année et demi, la direction parvient à chiffrer le dette du club qui se monte à 150 000 dont 95 000 de l'emprunt de 1991. La ville de Meaux aide le club à assainir cette dette. Le conseil municipal de janvier 2010 vote une subvention exceptionnelle de 150 000 .

Le 30 mai 2010 le club a validé sa remontée en Division d'Honneur en battant l'ACBB sur un penalty à la 92e minute[4].

Lors de la saison suivante, les meldois accrochent la 3e place du classement, Mamadou Niane termine meilleur buteur avec 17 buts.

Les 18 et 19 juin 2011, le club coorganise avec la Ligue de Paris, les coupes régionales 2011 au stade Corazza. Le 25 juin 2011, ils remportent pour la deuxième année consécutive, la Coupe de Seine et Marne contre Le Mée 2-1 après prolongation.

Lors de la saison 2011-2012, le club sauve sa place dans l'élite régionale à la faveur d'un match nul contre le RC Montreuil 1-1 avec une égalisation meldoise dans les arrêts de jeu du match[5].

Cette saison sera marquée par deux matchs interrompus consécutifs à domicile à la suite d'incidents provoqués par des supporteurs meldois ( Jets de pétards sur l'aire de jeu). La ligue de Paris donnera les deux matchs perdus sur tapis vert et une suspension de stade de 2 matchs ferme[6]. La saison se termine sur une troisième victoire consécutive en Coupe de seine et Marne contre Melun.

La saison 2012-2013 restera marquée par un fabuleux parcours en Coupe de France, qui s'acheva en 16e de Finale uniquement face à une Ligue 1 ( AS Saint Étienne) et uniquement aux tirs au but. La rencontre de se déroula à Créteil au Stade Duvauchelle devant 10 000 spectateurs ( Record du Club). Malheureusement en fin de saison, le club n'échappera à une descente en DSR et perdra également en finale de Coupe de Paris contre Lusitanos Saint Maur. Eric Danty, après 5 ans pour remettre en marche le club quitte ses fonctions de président juin 2013[7].

Il a permis au club d'avoir de nouveau une vraie politique de jeune et de formation et redresser les finances du club[8].

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Épopée en Coupe de France 1975-1976[modifier | modifier le code]

L'équipe, alors en PH, atteindra les 16e de finale de Coupe de France. Elle tombera contre Sète (Division 2) en perdant 3-0 mais en gagnant 2-0 au retour. Tous le parcours fut l'occasion de créer une véritable ferveur populaire autour du club.

L'équipe était composée de : Gondolo, Picart, Picot, Perrichon, Eigen, Decoudou, Latour, Belmudes, Minoli, Herscovici, Porquet, Legeard, Lefevbre, Rousseau

Épopée en Coupe de France 1976-1977[modifier | modifier le code]

Monté en DHR, le club renouvelle un beau parcours.

Au 8e tour, victoire contre le Paris FC 1-0 à Corazza. Les meldois seront éliminés en 32e par Sochaux alors en Division 1 sur le score de 4-1.

Épopée en Coupe de France 1985-1986[modifier | modifier le code]

  • 8e tour
    • CS Meaux (D3) 2-0 Saint-Quentin (D4)
  • 32e de finale :
    • CS Meaux (D3) 1-0 Chambéry (DH) à Bellay
  • 16e de finale
    • Match aller : RC Strasbourg (D1) 3-0 CS Meaux (D3)
    • Match retour : CS Meaux (D3) 2-1 RC Strasbourg (D1)

Composition de Meaux : Ducy, Delozane, Cornille, Pedrotti, Malkoviak (Luzi (81')), Talpiez (Mendès (65')), Eustache, Magliozzi, Jean-Marie De Zerbi, Guidicelli, Besnet

Composition Strasbourg : P. Schuth, S. Jenner, V. Cobos, JM. Knapp, R. Vogel (Barraja (37')), Jean-François Larios, François Brisson, P. Cubaynes, C. Niesser, Éric Pécout, J. Souto

Buts Jean-Marie De Zerbi (17') 1-0 Jean-Marie De Zerbi 2-0 François Brisson (62') 2-1

Après une large défaite au match aller, c'est dans un stade comble et agrandi pour l'occasion (tribune amovible) que l'ogre strasbourgeois est reçu à Meaux.

Très rapidement, les meldois vont mener 2-0 au score. En 2e mi-temps, un 3e but est même marqué par Meaux mais l'arbitre du match refuse de le valider pour un hors jeu contestable. Dans la foulée les strasbourgeois inscrivent un but et enterrent le rêve des franciliens[9].

Épopée en Coupe de France 2012-2013[modifier | modifier le code]

Présentation des équipes lors du match AC Boulogne-Billancourt - CS Meaux Academy du 10 mars 2013 en Division d'Honneur au stade Marcel-Bec de Meudon
  • 2e tour
    • Garges Gonesse (DHR) 0-4 CS Meaux (DH)
  • 3e tour
    • Ezanville Ecouan (Exc) 1-2 CS Meaux (DH)
  • 4e tour
    • Groslay (1re Div) 1-2 CS Meaux (DH)
  • 5e tour
    • Livry Gargan (PH) 0-1 CS Meaux (DH)
  • 6e tour
    • CS Meaux (DH) 1-1 (TAB 5-4) US Ivry (CFA) [10]

1er exploit du CS Meaux qui bat au tir au but le pensionnaire de CFA, à la faveur d'une panenka de Younes Mokrane et un arrêt de Babou Yatabarre.

  • 7e tour
    • AVION (CFA 2) 1-2 CS Meaux (DH)[11]

En déplacement dans le Pas de Calais, les bleus réalisent un 2e exploit. 40 supporters meldois avaient fait le déplacement pour l'occasion.

  • 8e tour
    • CS Meaux (DH) 1-0 (AP) Chambly FC (CFA)

Devant 1200 personnes [12], le CS Meaux remportent la victoire pour atteindre les 32e de finale pour la 3e fois de son histoire à la faveur d'un but de Ali Saouti à la 100e minute.

  • 32e de finale :
    • CS Meaux (DH) 1-0 Le Portel (DH)

Dans un stade Corazza comble, soit 2241 spectateurs, les bleus vont battre Le Portel sur le score de 1-0 à la faveur d'un but de Bilel El Fathi à la 30e minute.

  • 16e de finale
    • CS Meaux (DH) 0-0 AS Saint-Etienne (L1) (TAB 3-5)

Les Meldois ont été contraints de se délocaliser dans l’antre d’un voisin, le stade Dominique Duvauchelle de Créteil, aux trois quarts garnis. D’entrée, les Verts attaquaient le match par le bon bout. Ils pressaient haut et fort et monopolisaient le ballon. Les Meldois résistaient tant bien que mal. Les coups étaient fréquents si bien que le défenseur latéral Ndikpo fut logiquement expulsé après deux tacles sévères en moins de dix minutes. Meaux n’explorait que rarement le camp stéphanois. Pourtant, un missile d’El Fathi obligea Moulin à être vigilant (70e). Dans le dernier quart d’heure, Aubameyang entra en piste. Sa reprise manquée ne fut pas loin d’être prolongée par Mayi (82e). Les Verts ne trouvaient toujours pas la faille. Ils en étaient quittes pour trente minutes supplémentaires de prolongation.

Malgré un coup de tête de Mignot tout près de la lucarne (105e) et un tir rasant de Mayi capté par Yattabare (115e), le score restait vierge. Tout se joua lors de la séance des tirs au but. À cet exercice, la réussite fut stéphanoise quand le milieu de terrain meldois, Mokrane, manqua la cible.

Meaux 0-0 ASSE (tab 3-5) A Créteil, stade Dominique Duvauchelle, 10000 spectateurs environ Arbitre : M. Delerue Tirs au but : Charléry (réussi), Njankou (r), Saouti (r), Mokrane (m) pour Meaux ; Cohade (r), Mignot (r), Guilavogui (r), Mayi (r), Aubameyang (r) pour l’ASSE Avertissements : Ndikpo (30e) pour Meaux ; Zouma (20e), Laudrup (50e), Mayi (70e), Polomat (90e) pour l’ASSE Expulsion : Ndikpo (37e) pour Meaux. Meaux : Yattabare, Seance, L.Kamara, A. Kamara, Lacaille (cap), Suchet, Ndikpo Tembele, Njankou, Saouti, Mokrane, El Fathi (puis Charlery 105e). Entr : Salah ASSE : Moulin, Polomat, Bayal Sall, Mignot, Zouma (puis Diomandé 98e), Guilavogui (cap), Laudrup, Sagna, Cohade, Mollo (puis Mayi 61e), Brandao (puis Aubameyang 75e). Entr : Galtier

Les Derbys Meaux - Melun[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rivalité entre Meaux et Melun.

Palmarès et résultats[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Division Supérieure Régionale (1) :
    • Champion en 2010
  • Coupe de Seine et Marne (5) :
    • Vainqueur en 2005, 2010, 2011, 2012, 2013

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Voici le bilan saison par saison du CS Meaux depuis 1964[13].

Saison Championnat Hiérarchie Pts J G N P BP BC D Coupe de France
Hiérarchie I II III IV V VI VII
1964-1976 PHR Paris ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
1976-1977 DHR Paris 32e de finale
1977-1978[Note 1] DH Paris 5e 49 22 11 5 6 38 28 10 -
1978-1979 Division 4 (Groupe A) 3e 33 26 13 7 6 42 20 22 -
1979-1980 Division 4 (Groupe A) 1er 46 26 21 4 1 78 23 55 -
1980-1981 Division 3 (Ouest) 8e 31 30 12 7 11 38 45 -7 -
1981-1982 Division 3 (Nord) 10e 29 30 10 9 11 37 46 -9 -
1982-1983 Division 3 (Nord) 8e 31 30 11 9 10 38 43 -5 -
1983-1984 Division 3 (Est) 13e 26 30 10 6 14 29 38 -11 -
1984-1985 Division 3 (Nord) 6e 33 30 10 13 7 39 37 2 -
1985-1986 Division 3 (Nord) 5e 33 30 12 9 9 41 41 0 16e de finale
1986-1987 Division 3 (Nord) 5e 35 30 10 15 5 41 31 10 -
1987-1988 Division 3 (Centre) 10e 28 30 8 12 10 45 54 10 -
1988-1989 Division 3 (Est) 14e 27 30 9 9 12 35 48 -13 8e tour
1989-1990 Division 4 (Groupe A) 10e 21 26 7 7 12 21 31 -10 -
1990-1991 Division 4 (Groupe A) 12e 19 26 4 11 11 18 37 -19 -
1991-1992 Division 4 (Groupe A) 10e 23 26 8 7 11 31 43 -12 -
1992-1993[Note 2] Division 4 (Groupe A) 12e 21 26 5 11 10 18 26 -8 -
1993-1994 DH Paris Île-de-France 8e 47 24 6 11 7 23 28 -5 -
1994-1995 DH Paris Île-de-France 9e 41 22 6 7 9 22 31 -9 -
1995-1996 DH Paris Île-de-France 6e 52 24 8 6 8 25 26 -1 -
1996-1997 DH Paris Île-de-France 7e 51 22 0 0 0 0 0 0 -
1997-1998 DH Paris Île-de-France 9e 46 22 6 6 10 30 34 -4 8e tour
1998-1999 DH Paris Île-de-France 6e 54 22 9 5 8 0 0 0 -
1999-2000 DH Paris Île-de-France 6e 58 24 10 4 10 34 32 2 -
2000-2001 DH Paris Île-de-France 11e 51 24 7 7 9 34 34 0 32e de finale
2001-2002 DH Paris Île-de-France 11e 55 26 7 8 11 24 37 -13 32e de finale
2002-2003 DH Paris Île-de-France 11e 54 26 8 4 14 32 37 -5 -
2003-2004 DH Paris Île-de-France 11e 53 26 6 12 8 25 27 -2 -
2004-2005[Note 3] DH Paris Île-de-France 6e 66 26 11 10 5 37 22 15 -
2005-2006 DH Paris Île-de-France 10e 52 26 6 8 12 29 35 -6 -
2006-2007 DH Paris Île-de-France 14e 46 26 3 11 12 26 45 -19 -
2007-2008 DSR-A Paris Île-de-France 7e 50 22 7 7 8 30 27 3 -
2008-2009 DSR-A Paris Île-de-France 10e 46 22 6 6 10 34 30 4 -
2009-2010 DSR-B Paris Île-de-France 1er 68 22 14 4 4 30 16 14 -
2010-2011 DH Paris Île-de-France 3e 74 26 14 6 6 35 23 12 6e tour
2011-2012 DH Paris Île-de-France 10e 55 26 7 10 9 25 31 -6 2e tour
2012-2013 DH Paris Île-de-France 13e 56 26 8 6 12 28 25 +3 16e de finale
2013-2014 DSR-B Paris Île-de-France 3e 65 22 14 1 7 33 25 +8 4e tour
2014-2015 DSR-A Paris Île-de-France 4e 56 22 9 7 6 33 26 +7 8e tour
2015-2016 DSR-B Paris Île-de-France ... ... ... ... ... ... ... ...
2016-2017 DSR-B Paris Île-de-France 2e 67 22 14 3 5 35 22 +13
2017-2018 Régional 1 2e 67 22 14 3 5 35 22 +13 4e tour
Champion / vainqueur Promu Relégué Rétrogradé administrativement

Personnalités[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents du club depuis 2002.

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Anciennes gloires du club[modifier | modifier le code]

Plusieurs joueurs professionnels ont joué pour le CS Meaux football :

Certains ont été formés au club :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À la fin de la saison 1977-1978 apparait un nouvel échelon amateur dans la hiérarchie du football français : la Division 4, composé des meilleures équipes de Division d'Honneur. La DH est reléguée au rang de D5.
  2. À la fin de la saison 1992-1993, les divisions amateures nationales sont restructurées. Ainsi voit-on la création d'un nouveau niveau dans la pyramide du football français : le National 1, composé de clubs de Division 2 et des meilleures équipes de Division 3.
  3. 3 points de pénalité pour Meaux.

Références[modifier | modifier le code]