Évry Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Évry FC
Logo du Évry FC
Généralités
Nom complet Évry Football Club
Noms précédents Association Sportive Évry Football
Fondation 1898
Couleurs blanc et rouge
Stade Stade Jacques Deyrois du Roure
(1500 places)
Siège Maison des sports
91000 Évry
Championnat actuel CFA 2
Président Pierre Fleury
Entraîneur Foued Mabrouk
Site web evryfc.com

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France amateur 2 de football 2014-2015
0


L'Évry Football Club est un club de football français, fondé en 1898 dans la commune d'Évry.

En 2012, l'équipe première évolue à nouveau en Championnat de France Amateur 2. Le principal stade du club est le Stade Jacques Deyrois-Du Roure, aussi connu comme le « stade des bords de Seine », qui compte environ 1 500 places assistes, dont 500 couvertes.

Historique[modifier | modifier le code]

Le plus grand exploit du club remonte à l'édition 1985-1986 de la coupe de France. Alors qu'il évolue en division d'honneur régionale (l'équivalent de la 6e division), le club essonnien élimine l'US Orléans, club de D2, par un but à zéro, ainsi que l'équipe de Clermont-Ferrand, club de D3, ce qui lui permet d'affronter en 32e de finale, le SC Toulon, club de D1, où évoluent alors Pascal Olmeta, Bernard Casoni, Albert Emon, David Ginola, Luigi Alfano, Laurent Paganelli et l'une des stars du championnat de France, Delio Onnis.

Le 25 janvier 1986, la rencontre, qui se déroule à Versailles devant 4 000 spectateurs, voit les Essonniens l'emporter 1-0, l'unique but étant inscrit des 20 mètres par Thierry Zwalhen, 24 ans, à la 79e minute. Il se présente devant Pascal Olmeta, contrôle du pied gauche et marque du droit : le gardien toulonnais est gêné par un rebond devant lui. Pendant la rencontre, le Toulonnais Albert Emon avait vu son but refusé.

Ce résultat permet à l'AS Évry de surpasser le record d'El-Biar, club de division d'honneur, qui avait battu le Stade de Reims, club de D1, le 2 février 1957 en 16e de finale de l'édition 1956-1957 de la coupe de France. En 16e de finale, l'AS Évry s'incline finalement face au Tours FC.

En 1993, l'équipe est promue une première fois en championnat National (alors en deux groupes) mais est reléguée. En 1995, l'équipe est de nouveau promue et se maintient, mais la fusion du championnat en une poule unique condamne le club à une nouvelle relégation en 1997.

Lors de la saison 1998-1999, l'AS Évry termine à la 1re place du groupe D du CFA, l'équipe fanion du club est promue en championnat National. La nouvelle direction du club choisit d'évoluer dans le stade départemental Robert-Bobin, doté de 18 500 places ; elle se met alors à dos les groupes de supporters. Au bout d'une saison très difficile, où le meilleur buteur Thomas Muënimanu aura marqué 6 buts, l'équipe fanion du club est rétrogradée de National en CFA2 pour des raisons administratives et financières. En 2002, l'équipe fanion de l'AS Évry Football retombe en Division d'Honneur, où elle évolue depuis.

En juillet 2008, un accord est conclu entre les conseils d'administration de l'AS Évry Football et l'Entente Sportive Viry-Châtillon concernant le projet de création d'une SASP attenante aux deux clubs, s'appuyant sur les équipes premières de l'AS Évry et de l'ES Viry-Châtillon, en vue de la saison 2009-2010[1]. Mais l'initiative tombe à l'eau.

C'est avec un autre partenaire que le mariage aura finalement lieu. En début d'année 2012 : l'AS Évry Essonne fusionne avec le Ville d'Évry Sport Club (DSR) pour former l'Évry Football Club[2]. Le club célèbre cette union en remportant dans la foulée le championnat de Division d'Honneur au terme d'un final haletant qui verra Évry sacré à l'ultime journée et monte en CFA 2.

Au printemps 2015, le club est relégué en Division d'Honneur.

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Hiérarchie Pts J G N P BP BC D Coupe de France
Hiérarchie I II III IV V VI VII
1985-1986 DHR Paris Île-de-France 1er 16e de finale
1986-1987 DH Paris Île-de-France 1er 60 22 17 4 1 41 8 +33 8e tour
1987-1988 Division 4 (Groupe B) 1er 38 26 12 14 0 39 12 +27 -
1988-1989 Division 3 (Nord) 12e 25 30 6 13 11 23 30 -7 -
1989-1990 Division 3 (Centre) 11e 25 30 7 11 12 22 30 -8 -
1990-1991 Division 3 (Centre) 13e 25 30 6 13 11 25 35 -10 -
1991-1992 Division 3 (Nord) 9e 30 30 7 16 7 22 28 +6 -
1992-1993[Note 1] Division 3 (Nord) 3e 35 30 12 11 7 31 19 +12 32e de finale
1993-1994 National 1 (Groupe A) 16e 28 34 8 12 14 25 36 -11 32e de finale
1994-1995 National 2 (Groupe D) 2e 43 34 16 11 7 43 26 +17 -
1995-1996 National 1 (Groupe A) 14e 35 32 8 11 13 26 39 -13 -
1996-1997 National 1 (Groupe A) 13e 37 34 10 7 17 31 44 -13 -
1997-1998 CFA (Groupe D) 3e 57 34 16 9 9 50 35 +15 8e tour
1998-1999 CFA (Groupe D) 1er 103 34 19 12 3 52 30 +22 -
1999-2000[Note 2] National 18e 35 38 8 11 19 28 46 -18 32e de finale
2000-2001[Note 3] CFA 2 (Groupe B) 10e 67 30 8 13 9 41 36 +5 -
2001-2002 DH Paris Île-de-France 4e 64 26 11 5 10 35 34 +1 -
2002-2003 DH Paris Île-de-France 8e 56 26 9 3 14 31 47 -16 -
2003-2004 DH Paris Île-de-France 9e 55 26 7 8 11 20 32 -12 -
2004-2005 DH Paris Île-de-France 12e 53 26 6 9 11 22 36 -14 7e tour
2005-2006 DH Paris Île-de-France 9e 55 26 7 8 11 26 33 -7 7e tour
2006-2007 DH Paris Île-de-France 3e 67 26 10 11 5 31 22 +9 7e tour
2007-2008 DH Paris Île-de-France 6e 62 26 9 9 8 33 34 -1 7e tour
2008-2009 DH Paris Île-de-France 4e 69 26 13 4 9 36 28 +8 32e de finale
2009-2010 DH Paris Île-de-France 11e 56 26 8 8 10 29 33 -4 5e tour
2010-2011 DH Paris Île-de-France 7e 63 26 10 7 9 24 25 -1 -
2011-2012 DH Paris Île-de-France 1er 73 26 12 11 3 35 20 +15 8e tour
2012-2013 CFA 2 (Groupe B) 9e 58 26 8 8 10 23 29 -6 8e tour
2013-2014 CFA 2 (Groupe B) 11e 55 25 8 6 11 32 41 -9 -
2014-2015 CFA 2 (Groupe C) 14e 43 26 3 8 15 26 53 -27 -
Champion / vainqueur Promu Relégué Rétrogradé administrativement

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion du CFA (Groupe D) : 1999


  • Coupe de France :
    • 1985/1986, Évry atteint les 16e de finale mais est éliminé par le Tours F.C (D2).
    • 1992/1993, Évry atteint les 32e de finale mais est éliminé par l'A.S Saint Étienne (D1).
    • 2006/2007, Évry se qualifie pour le 7e tour et accueille un pensionnaire de Ligue 2, L.B Châteauroux, mais doit s'incliner devant son public.
    • 2008/2009, Évry élimine le Paris FC, club de National 2-1 lors du 8e tour mais est sorti lors des 1/32 de finale par l'US Créteil, autre club de National 0-5.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À la fin de la saison 1992-1993, les divisions amateures nationales sont restructurées. Ainsi voit-on la création d'un nouveau niveau dans la pyramide du football français : le National 1, composé de clubs de Division 2 et des meilleures équipes de Division 3.
  2. Reléguée en CFA à l'issue de la saison, l'AS Évry est en plus sanctionnée d'une rétrogradation en CFA2 par la DNCG.
  3. À l'issue de la saison, l'AS Évry est rétrogradée en DH par la DNCG.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Projet Viry-Évry 91
  2. « Le Évry FC est en marche », sur leparisien.fr,‎

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :