Coupe de France de football 1991-1992

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Coupe de France 1991-1992 était la 75e édition de la coupe de France.

Pour la première fois de son histoire, la Fédération française de football décide de ne pas lui attribuer de vainqueur, en raison de la catastrophe de Furiani. En effet lors de la demi-finale opposant le SC Bastia à l'OM une tribune s'effondre, faisant 18 morts et plus de 2 300 blessés. Le match est alors définitivement annulé.

Trente-deuxièmes de finale[modifier | modifier le code]

Les 20 clubs de 1re division firent leur entrée en lice.

Équipe 1 Score Équipe 2
FC Sochaux (D1) 0 - 3 AS Monaco (D1)
FC Metz (D1) 0 - 2 AJ Auxerre (D1)
Stade rennais (D1) 1 - 0 FC Nantes (D1)
Olympique de Marseille (D1) 1 - 0 Girondins de Bordeaux (D2)
FC Martigues (D2) 0 - 2 Montpellier HSC (D1)
FC Istres (D2) 1 - 1 Olympique lyonnais (D1) 4-3 **
Valenciennes FC (D2) 2 - 1 Lille OSC (D1)
FC Sète (D3) 1 - 2 AS Cannes (D1)
AS Angoulême-Charente 92 (D3) 0 - 2 AS Nancy-Lorraine (D1)
US Boulogne (D3) 1 - 4 Paris SG (D1)
Béziers Devèze (D4) 1 - 3 Sporting Toulon Var (D1)
Stade Poitevin Football Club (D4) 0 - 2 Toulouse FC (D1)
Olympique Noisy-le-Sec (D4) 0 - 4 AS Saint-Étienne (D1)
Vire (DH) 0 - 3 Le Havre AC (D1)
Sports réunis Colmar (DH) 0 - 3 RC Lens (D1)
Pont l'Abbé (DH) 0 - 2 SM Caen (D1)
Choisy le Roi (Ligue) 0 - 2 Nîmes Olympique (D1)
Olympique Alès (D2) 0 - 0 FC Perpignan (D2) 4-3 **
FC Bourges (D2) 2 - 1 Stade lavallois (D2)
LB Châteauroux (D2) 0 - 2 EA Guingamp (D2)
FC Mulhouse (D2) 2 - 0 FC Rouen (D2)
Pau FC (D3) 2 - 1 La Roche Vendée Football (D2)
OGC Nice (D2) 1 - 0 ASOA Valence (D3)
SCO Angers (D2) 1 - 0 Thouars Foot 79 (D3)
USL Dunkerque (D2) 3 - 1 SR Saint Dié (D3)
Château-Thierry (DH) 2 - 3 Gazélec Ajaccio (D2) *
AC Cambrai (DH) 0 - 3 Red Star (D2)
Fesches le Châtel (DH) 0 - 1 SC Bastia (D2)
ES Troyes AC (D3) 2 - 0 AS Saint-Priest (D3)
FC Lorient (D3) 3 - 1 Joué les Tours (D4)
Marcq en Baroeul (DH) 0 - 4 Saint-Omer (D3)
Massy (Ligue) 1 - 0 ESA Brive (D3)

* - après prolongation
** - aux tirs au but

Seizièmes de finale[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Score Équipe 2
AJ Auxerre (D1) 2 - 2 a.p. AS Monaco (D1) 1-4 **
SM Caen (D1) 5 - 4 a.p. RC Lens (D1)
Montpellier HSC (D1) 2 - 0 Stade rennais (D1)
AS Nancy-Lorraine (D1) 3 - 2 Paris SG (D1)
USL Dunkerque (D2) 0 - 3 AS Saint-Étienne (D1)
Le Havre AC (D1) 0 - 1 a.p. FC Bourges (D2)
FC Istres (D2) 1 - 2 Olympique de Marseille (D1)
SC Bastia (D2) 2 - 0 Toulouse FC (D1)
Gazélec Ajaccio (D2) 1 - 0 Sporting Toulon Var (D1)
AS Cannes (D1) 3 - 1 a.p. SCO Angers (D2)
Pau FC (D3) 3 - 3 a.p. Nîmes Olympique (D1) 5-4 **
Olympique Alès (D2) 0 - 0 a.p. Red Star (D2) 4-5 **
FC Mulhouse (D2) 1 - 1 a.p. EA Guingamp (D2) 4-5 **
FC Lorient (D3) 0 - 3 Valenciennes FC (D2)
Massy (Ligue) 1 - 2 OGC Nice (D2)
Saint-Omer (D3) 0 - 0 a.p. ES Troyes AC (D3) 3-2 **

** - aux tirs au but

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Score Équipe 2
AS Cannes (D1) 2 - 1 a.p. Montpellier HSC (D1)
Valenciennes FC (D2) 0 - 2 Olympique de Marseille (D1)
AS Nancy-Lorraine (D1) 2 - 1 FC Bourges (D2)
Gazélec Ajaccio (D2) 2 - 1 AS Saint-Étienne (D1)
SM Caen (D1) 0 - 0 a.p. Pau FC (D3) 5-3 **
Saint-Omer (D3) 2 - 4 AS Monaco (D1)
OGC Nice (D2) 0 - 1 SC Bastia (D2)
Red Star (D2) 2 - 1 a.p. EA Guingamp (D2)

** - aux tirs au but

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Les matchs des quarts de finale se sont joués le 22 avril 1992.

Équipe 1 Score Équipe 2
SM Caen (D1) 1 - 3 Olympique de Marseille (D1)
Gazélec Ajaccio (D2) 0 - 3 AS Monaco (D1)
SC Bastia (D2) 0 - 0 a.p. AS Nancy-Lorraine (D1) 3-0 *
AS Cannes (D1) 1 - 0 a.p. Red Star (D2)

* - aux tirs au but

Demi-finales[modifier | modifier le code]

La première demi-finale s'est jouée le 28 avril 1992. La deuxième demi-finale n'a pas eu lieu en raison de la tragédie de Furiani qui eut lieu juste avant le début du match.

Équipe 1 Score Équipe 2
AS Cannes (D1) 0 - 0 a.p. AS Monaco (D1) 3-5 *
SC Bastia (D2) match annulé Olympique de Marseille (D1) **

* - aux tirs au but
** - Le match n'a pas eu lieu en raison du drame de Furiani.

Finale et qualification européenne[modifier | modifier le code]

La finale n'a pas eu lieu en raison du drame de Furiani. Le trophée de cette épreuve n'a donc pas été décerné. Cependant, la FFF a inscrit Monaco, vainqueur de l'autre demi-finale, comme représentant français en Coupe des Coupes 1992-93.