Clotilde Joano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Clotilde Joano
Nom de naissance Clotilde Rabinovitch
Naissance
Genève (Suisse)
Nationalité Drapeau de France Française
Décès (à 42 ans)
Milly-la-Forêt (Essonne, France)
Profession Actrice
Films notables Les Bonnes Femmes
Z
Le Diable par la queue

Clotilde Joano, de son vrai nom Clotilde Rabinovitch, est une actrice française, née le à Genève et morte le à Milly-la-Forêt, des suites d'un cancer. Elle est inhumée au cimetière de Goult (Vaucluse).

Biographie[modifier | modifier le code]

Caveau familial où repose Clotilde Joano

D'origine russe par son père (Georges Rabinovitch) et suissesse par sa mère, Clotilde Joano, passe son enfance et son adolescence à Aix-en-Provence où elle effectue toutes ses études.

Elle se dirige ensuite à Paris pour suivre les cours d'art dramatique de Charles Dullin, de Tania Balachova et de Michel Vitold, parallèlement à ceux dispensés par René Simon et débute ensuite avec la compagnie Hermantier dans Lysistrata de Maurice Donnay.

Roger Planchon la dirige à son tour dans de nombreuses pièces dont La Nuit des rois, Henri IV et Falstaff de Shakespeare ainsi que dans George Dandin de Molière.

On la retrouve ensuite au Gymnase où, dans une mise en scène de Luchino Visconti, elle joue Après la chute d'Arthur Miller.

Sur la scène du Théâtre La Bruyère, on peut l'applaudir dans Tobie et Sara de Paul Claudel ainsi que dans Le Gobe-Douille de Roland Dubillard.

Elle participe également, l'espace d'une saison, à l'aventure du Théâtre national populaire encore sous l'autorité de Jean Vilar qui lui confie le rôle d'Ismène dans Phèdre de Racine.

Elle joue dans près de trente films, dont Z, où elle incarne Shoula, la jeune femme qui apprend le complot qui se trame contre le député pacifiste incarné par Yves Montand.

Elle retrouve celui-ci dès le film suivant, une délicieuse comédie débridée de Philippe de Broca, Le Diable par la queue, dans laquelle elle interprète la sage comtesse pianiste dont s'éprend le sémillant truand précisément incarné par Montand.

Sa dernière apparition à l'écran (outre un court métrage) est pour L'Horloger de Saint-Paul, tiré d'un roman de Georges Simenon. Elle y joue la jeune journaliste qui sympathise avec Philippe Noiret.

Enfin, pour son mari François Martin, alors jeune réalisateur, elle participe à son court métrage L'Équinoxe.

Entre le théâtre qui garde sa préférence (elle se produit aussi dans une pièce américaine à Broadway) et le cinéma, on la voit néanmoins dans plusieurs rôles dramatiques télévisés, entre autres : La Feuille d'érable, Le Maître de Santiago, Les Trois Sœurs, Le Héros et le Soldat, Un cœur qui se brise, L'Interrogatoire, Les Fraises de l'automne.

Elle repose depuis 1974 dans le caveau familial avec son beau-père Tod Picton-Warlow, sa mère Ayet Picton-Warlow et son frère Michel Rabinovitch.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]