Christian Devillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un architecte image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un architecte français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Christian Devillers
Présentation
Naissance
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Urbaniste, enseignant
Formation École nationale supérieure des beaux-arts
Œuvre
Distinctions Grand Prix de l'urbanisme (1998)
Prix de l'Équerre d'argent (1984)

Christian Devillers, né à Paris en 1946, est un architecte urbaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence ses études d'architecture à l'École des Beaux-Arts dans l’Atelier Pingusson et participe au mouvement étudiant du Grand Palais et rejoint UP 8[Quoi ?] animée par Bernard Huet dès 1969. Parallèlement, il obtient une maîtrise d'urbanisme à l'Université Paris-VIII-Vincennes sous la direction de Pierre Merlin et un master d'architecture en 1972 à l'université de Pennsylvania aux États-Unis.

Après un an d'études auprès de Louis Kahn à Philadelphie en 1971-1972, il se consacre à la recherche à l'Institut d'études architecturales et urbaines. En 1974, il intègre l'agence Paul Chemetov-AUA en tant que collaborateur puis comme associé jusqu'en 1984, poursuivant en parallèle ses recherches et ses publications. Il est chargé de la Zone d'aménagement concerté (ZAC) dite de la Commune de Paris, à Aubervilliers, du plan de réaménagement de la Zone à urbaniser en priorité (ZUP) de Montreynaud à Saint-Étienne, participe au concours pour le ministère des Finances et le musée de la Villette, et achève en 1984 le parking des Chaumettes à Saint-Denis pour lequel il obtient le prix de l’Équerre d’argent.

De 1984 à 1990, il interrompt sa pratique professionnelle pour enseigner à plein temps, se consacrant particulièrement à l'analyse de l'architecture moderne. Il est professeur à l'École d'architecture de Nancy et de Paris-Tolbiac et donne des cours dans les universités de Genève, Harvard, Barcelone, Kentucky Fall et Toronto.

En 1990, il ouvre son agence et exerce son activité dans trois domaines :

  • le projet urbain : aménagement des terrains Renault à Boulogne-Billancourt ; la Plaine Saint-Denis ; Montreuil ; Vigneux ; Roubaix-Tourcoing ; Villetaneuse ; Nanterre ; Paris Rive-Gauche (secteur Austerlitz) ; Marseille Euroméditerranée (secteur Littoral) ; Lille (Euralille) ; et Grenoble (ZAC de Bonne).
  • les infrastructures urbaines : couverture A6b, infrastructures et espaces publics d'Euroméditerranée (Littoral), Tram T3 à Paris, L2 contournement nord de Marseille, tram T1 de Noisy-le-Sec à Val-de-Fontenay.
  • l'architecture : immeuble des AGF, boulevard des Italiens à Paris ; ensembles de logements à Montreuil, Vitry, Paris ; marchés couverts à Aubervilliers et Colombes ; Centre de Recherche Européen pour Saint-Gobain à Cavaillon ; immeuble de bureaux et commerces ; 350 logements en cours de réalisation.

De 1995 à 1999, il est également professeur à l'École nationale des Ponts et Chaussées (chaire de composition urbaine) et anime l'Atelier national Projet Urbain avec Ariella Masboungi au ministère de l'Équipement jusqu'en 2000.

Pendant ces années de pratique, Christian Devillers n'a cessé d'écrire de très nombreux articles dont une grande partie développe et approfondit sa réflexion sur la notion de projet urbain.

Son œuvre a été couronnée par plusieurs prix, l'Équerre d'argent en 1984 pour le parking des Chaumettes, le Grand Prix du Projet Urbain en 1993 pour la Plaine Saint-Denis, la Médaille d'Argent de l'Académie d'architecture en 1994 et le Grand Prix de l'Urbanisme et de l'Art Urbain en 1998.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Publications de Christian Devillers
  • Conférences Paris d'architectes, Pavillon de l'Arsenal 1994 :
    Christian Devillers, le projet urbain,
    Pierre Riboulet, la ville comme œuvre,
    éditions du Pavillon de l'Arsenal, Paris 1996, (ISBN 2-907513-22-2)
  • Christian Devillers, Bernard Huet, Le Creusot : Naissance et développement d'une ville industrielle, 1782-1914, éditions Champ Vallon, Seyssel, 1981, (ISBN 2-903528-12-8), Préface de Louis Bergeron
Sur l'œuvre de Christian Devillers

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]