Channay-sur-Lathan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Channay-sur-Lathan
Channay-sur-Lathan
Église Saint-Quentin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Chinon
Canton Langeais
Intercommunalité Communauté de communes Touraine Ouest Val de Loire
Maire
Mandat
Isabelle Mélo
2014-2020
Code postal 37330
Code commune 37055
Démographie
Gentilé Channéens
Population
municipale
836 hab. (2016 en augmentation de 0,24 % par rapport à 2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 28′ 51″ nord, 0° 15′ 52″ est
Altitude Min. 71 m
Max. 91 m
Superficie 28,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Channay-sur-Lathan

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Channay-sur-Lathan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Channay-sur-Lathan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Channay-sur-Lathan

Channay-sur-Lathan est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et caractéristiques[modifier | modifier le code]

La superficie de Channay-sur-Lathan est de 2 871 ha. Son altitude varie de 71 à 91 mètres. Elle est de 88 m dans le bourg.

La commune est située au nord-ouest du département d'Indre-et-Loire, dans la Touraine angevine.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique de Channay-sur-Lathan.

Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 14,05 km, comprend un cours d'eau notable, le Lathan (1,507 km), et quatre petits cours d'eau dont la Sarre (2,636 km) à l'extrémité sud-est de la commune[1],[2].

Le Lathan, d'une longueur totale de 57,9 km, prend sa source dans la commune de Hommes et conflue en rive droite de l'Authion à Beaufort-en-Anjou (Maine-et-Loire), après avoir traversé 16 communes[3]. Sur le plan piscicole, le Lathan est classé en deuxième catégorie piscicole. L'espèce biologique dominante est constituée essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[4].

Deux zones humides[Note 1] ont été répertoriées sur la commune par la direction départementale des territoires (DDT) et le conseil départemental d'Indre-et-Loire : « le lac de Rillé » et « l'étang des Haies »[5],[6].

Le lac de Pincemaille, également nommé lac de Rillé, a été créé en 1977 afin de servir de réservoir d’eau à destination des agriculteurs situés en aval. D'une superficie de 250 ha, le lac de Rillé occupe une partie du territoire communal de Channay-sur-Lathan et Rillé en Indre-et-Loire, mais aussi de Breil en Maine-et-Loire. Il constitue une réserve ornithologique où plus de 250 espèces (hérons, grèbes huppés, chevaliers, canards) ont été recensées par la Ligue pour la protection des oiseaux de Touraine. Un centre de loisirs y a été aménagé permettant d'exercer diverses activités nautiques[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

« Chadenaco », mentionné au XIe siècle était un fief dépendant de la baronnie de Rillé.

Avant la Révolution française, la paroisse faisait partie de la sénéchaussée angevine de Baugé et du fief de Château-la-Vallière.

Elle est la possession des Savonnières aux XVIIe et XVIIIe siècles.

C'est la patrie du maréchal d'Effiat, père de Cinq-Mars et c'est aussi une ancienne paroisse du diocèse d'Angers.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1931 1942 Eugène Rouablé    
Les données manquantes sont à compléter.
1972 2001 Lionel Joreau    
2001 2007 Bernard Chartier   Démission
2007 2008 Aurélie Gallé    
2008 2015 Dominique Saur    
2015 En cours Isabelle Mélo SE  

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2016, la commune comptait 836 habitants[Note 2], en augmentation de 0,24 % par rapport à 2011 (Indre-et-Loire : +2,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0008999301 0061 1001 1311 1371 0911 076
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0981 1451 1181 0341 0231 1031 1231 1251 110
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1011 0651 023943932910889934814
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
773792666569578595721817824
2016 - - - - - - - -
836--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Channay-sur-Lathan se situe dans l'Académie d'Orléans-Tours (Zone B) et dans la circonscription de Saint-Cyr-sur-Loire.

Une école maternelle accueille les élèves de la commune.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le manoir des Hayes : logis reconstruit XVe, tour circulaire d'un château antérieur, ancienne chapelle XVIIe.  Inscrit MH (1948)
  • Manoir de La Barrée XVIe : douves avec leur pont, porte d'entrée flanquée de deux tours, logis flanqué d'une tour d'escalier polygonale, trois tours d'angle, communs.  Inscrit MH (1975)
  • Manoir du Mesnil : logis reconstruit au XVIIe par le maréchal d'Effiat.  Inscrit MH (1948)
Manoir du Mesnil.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D’après l’article L. 211-1 du Code de l’environnement, « on entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ».
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche SIGES de la commune », sur le site du Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le 3 février 2019)
  2. « Carte hydrologique de Channay-sur-Lathan », sur https://www.geoportail.gouv.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  3. « Fiche Sandre - le Lathan », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 3 février 2019)
  4. (id) « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories », sur https://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  5. Direction Départementale des Territoires d'Indre-et-Loire-37, « Liste des Zones humides d'Indre-et-Loire-37 », sur http://terresdeloire.net/ (consulté le 3 février 2019)
  6. « L'inventaire départemental des zones humides », sur http://www.indre-et-loire.gouv.fr/, (consulté le 3 février 2019)
  7. (id) « Le lac de Rillé », sur http://www.rille.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. « Histoire », Bulletin communal de Channay-sur-Lathan, no 27,‎ , p. 7 et 8 (lire en ligne [PDF]).