Rappler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rappler
Logo de Rappler

Adresse www.rappler.com
Publicité Oui
Type de site Site d'information et d'opinion
Langue Anglais
Inscription Facultative
Siège social Pasig, Grand Manille
Drapeau des Philippines Philippines
Propriétaire Rappler Holdings Corporation
Rédacteur en chef Maria Ressa
Lancement 1 janvier 2012
Revenus 139 470 000 pesos philippins (2015)
Classement Alexa 11e (Philippines, 22 mars 2018)
État actuel En activité

Rappler est un site web d'information philippin lancé officiellement le par un groupe de journalistes menés par Maria Ressa. Le site, gratuit et financé par la publicité, est publié en anglais, et possède aussi une version indonésienne.

Historique[modifier | modifier le code]

L'idée de Rappler émerge progressivement en 2010-2011 et prend forme avec la constitution autour de Maria Ressa d'une équipe de journalistes expérimentés et d'investisseurs : Beth Frondoso, Glenda Gloria, Chay Hofileña, Gemma Mendoza, Marites Vitug, Cheche Lazaro, Manny Ayala, Raymund Miranda et Nico Nolledo[1],[2]. Le site sort en version bêta le 1er janvier 2012, avec Maria Ressa comme rédactrice-en-chef et présidente.

En 2018, Rappler est menacé de fermeture pour avoir cédé des parts (Philippine Depository Receipts) à un investisseur étranger, Omidyar Network, ce qui serait interdit par la Constitution pour les médias de masse selon la Securities and Exchange Commission (l'organisme étatique chargé entre autres de réguler les sociétés)[3]. L'affaire crée une large polémique, avec de nombreuses voix exprimant leur crainte pour la liberté de la presse, le président Rodrigo Duterte ayant publiquement critiqué Rappler, et vice-versa[4],[5].

Propriétaires[modifier | modifier le code]

Rappler appartient quasi intégralement à « Rappler Holdings Corporation », une entreprise détenue essentiellement par quatre actionnaires principaux : Dolphin Fire Group (une filiale de Menlo Capital Group) à hauteur de 31,21 %, Maria Ressa elle-même à hauteur de 23,77 %, Hatchd Group à hauteur de 17,86 % et Benjamin So à hauteur de 17,86 %[6].

Audience[modifier | modifier le code]

Selon Alexa au 22 mars 2018, Rappler est le 11e site le plus visité aux Philippines, avec environ 423 000 visiteurs uniques par jour (6,6 millions par mois)[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Rappler's Founding Board », sur Rappler, (consulté le 22 mars 2018)
  2. (en) « rappler.com », Media Ownership Monitor, Reporters sans frontières (consulté le 18 mars 2018).
  3. (en) Jon Viktor Cabuenas, « SEC revokes Rappler’s certificate of incorporation », GMA News Online,‎ (lire en ligne)
  4. (en-GB) Howard Johnson, « Why Rappler is raising Philippine press freedom fears », BBC News,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « The Rappler-SEC Ruling: Corporate Issues, Politics and Press Freedom », Center for Media Freedom and Responsibility (CMFR), (consulté le 22 mars 2018)
  6. (en) « Rappler Holdings Corporation », Media Ownership Monitor, Reporters sans frontières (consulté le 18 mars 2018).
  7. « Rappler.com Traffic Statistics », sur alexa.com (consulté le 22 mars 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]