Cercoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cercoux
Le bourg vu du sud
Le bourg vu du sud
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Trois Monts
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute-Saintonge
Maire
Mandat
Jeanne Blanc
2014-2020
Code postal 17270
Code commune 17077
Démographie
Gentilé Cercouziens
Population
municipale
1 193 hab. (2014en augmentation de 2.84 % par rapport à 2009)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 07′ 48″ nord, 0° 12′ 19″ ouest
Altitude Min. 18 m – Max. 111 m
Superficie 41,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Cercoux

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Cercoux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cercoux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cercoux

Cercoux est une commune du sud-ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Cercouziens et les Cercouziennes[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cercoux
Clérac Saint-Pierre-du-Palais
Lapouyade
(Gironde)
Cercoux La Clotte
Maransin
(Gironde)
Bayas
(Gironde)
Lagorce
(Gironde)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Une forme ancienne est Sercous en 1171.

Du latin sarcofagus qui a donné sarqueu en ancien français (« cercueil »), par extension « cimetière »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En novembre 2016, un animateur radio belge,DJ O-Lit, a réalisé son record du monde de l’émission la plus longue de près de 202 heures au micro Radio Cadence Musique, une radio FM basée à Cercoux. Record validé par le Guinness Book[3].

En 2017,Un habitant de Cercoux, Guy Belmon, fait l'objet d'une attention médiatique car il décide de vivre seul chez lui, dans sa cabane, au milieu de ses bois. Malgré ça, Jeanne Blanc Maire de Cerceaux, rappelle qu'il est dans l'illégalité la plus totale "La construction a été faite en toute illégalité et n'a donc pas lieu d'exister". Guy Belmon risque l'expulsion[4].

A quelques centaines de mètres pourtant dans cette zone protégée, nommée « zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique », fut légèrement remise en question la probité de la mairie à travers notamment un projet de halte équestre puis un projet de lotissement. Des passerelles ont été vendus et une maison a été construite malgré la non-conformité attestée par un expert judiciaire. Le lotissement dont l’autorisation préfectorale de la création remonte à 2009 nommé "Domaine de Levrault" devait accueillir 25 lots viabilisés en accession à la propriété[5],[6].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 2014 Alain Amarot    
avril 2014 en cours Jeanne Blanc SE  

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 193 habitants, en augmentation de 2,84 % par rapport à 2009 (Charente-Maritime : 3,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 500 1 425 1 340 1 634 1 824 1 772 1 701 1 723 1 828
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 808 1 854 1 902 1 852 1 902 1 929 1 931 1 829 1 832
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 883 1 810 1 622 1 610 1 603 1 601 1 522 1 378 1 431
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 363 1 226 1 103 1 204 1 101 1 065 1 097 1 191 1 193
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (32,5 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (28,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,1 %, 15 à 29 ans = 12,2 %, 30 à 44 ans = 19,3 %, 45 à 59 ans = 20,1 %, plus de 60 ans = 30,4 %) ;
  • 50 % de femmes (0 à 14 ans = 13,1 %, 15 à 29 ans = 13,3 %, 30 à 44 ans = 18,6 %, 45 à 59 ans = 20,2 %, plus de 60 ans = 34,7 %).
Pyramide des âges à Cercoux en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,6 
11,9 
75 à 89 ans
13,8 
18,1 
60 à 74 ans
19,3 
20,1 
45 à 59 ans
20,2 
19,3 
30 à 44 ans
18,6 
12,2 
15 à 29 ans
13,3 
18,1 
0 à 14 ans
13,1 
Pyramide des âges du département de la Charente-Maritime en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,5 
8,6 
75 à 89 ans
11,9 
16,4 
60 à 74 ans
17,1 
21,3 
45 à 59 ans
21,1 
19,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,8 
15 à 29 ans
14,7 
17,3 
0 à 14 ans
15,1 

Économie[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Le bourg accueille une épicerie multi-services, une école, une salle des fêtes et un bureau de poste.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Saturnin de style roman dans le bourg.

L'autel retable de la chapelle de la Vierge datant du XVIIIe siècle est classé depuis le 15 avril 1980 monument historique au titre objet. Il représente une Vierge à l'Enfant, en pied[13]. L'autel retable principal datant de la même époque est aussi classé[14].

Église Saint-Saturnin
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]