Canton de Cunlhat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Cunlhat
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement(s) Ambert
Chef-lieu Cunlhat
Conseiller général
Mandat
Marie-Claude Milon
2012-2015
Code canton 63 16
Disparition mars 2015
Démographie
Population 2 367 hab. (2012)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Superficie 111,50 km2
Subdivisions
Communes 4

Le canton de Cunlhat est une ancienne division administrative française située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne.

Le nom de la commune chef-lieu se prononce : « cun-ya » (« un » comme dans « parfum »).

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Cunlhat dans l'arrondissement d'Ambert. Son altitude varie de 449 m (Auzelles) à 1 064 m (Auzelles) pour une altitude moyenne de 696 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Cunlhat et d'Olliergues avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[1].
  • Le canton est supprimé à la suite du redécoupage des cantons du Puy-de-Dôme, appliqué le 25 février 2014 par décret. Les quatre communes intègrent le canton des Monts du Livradois[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1841
(décès)
Antoine Amable Ignace Mory   Négociant
Maire de Cunlhat
1841 1848 Pierre-Etienne de Labrosse
(1776-1850)
  Juge de paix à Olliergues
1848 1852 Pierre Antoine Charles
Mory-Veilhon
(fils d'A.Mory)
  Négociant
Maire de Cunlhat
1852 1862 Jacques Joseph Bastier-Lafougère   Propriétaire
1862 1871 Luc Christophle Bonapartiste Conseiller de préfecture - Docteur en droit
Député (1861-1870)
1871 1880 Régis Fustier Républicain Maire de Cunlhat
1880 1907
(décès)[3]
Edmond Guyot-Dessaigne Rad. Avocat puis magistrat
Député (1885-1907)
1908[4] 1919 Antoine Chautard Rad. Propriétaire, maire d'Auzelles
1919 1925
(démission)[5]
Alphonse Aulanier   Notaire à Cunlhat
1925 1940 Alphonse Pourrat Rad. Médecin - Maire de Cunlhat
Nommé conseiller départemental en 1942[6]
1945 1955 Jean-Paul Charbonnier DVG puis
RGR
Sous-caissier à la Caisse d'épargne
Maire de Cunlhat
1955 1967 Louis Chautard SFIO Cultivateur
Maire d'Auzelles
1967 1979 M. Laroye DVD  
1979 1992 Henri Rigal PS Conseiller agricole
Maire de Cunlhat (1976-2001), député suppléant de Maurice Adevah-Poeuf (1988-1993)
1992 1998 Jacques Mottin UDF Vétérinaire
Conseiller municipal de Cunlhat
1998 2004 Henri Rigal PS Conseiller technique agricole retraité
Maire de Cunlhat
2004 2011 Gilbert Bonnefoy Apparenté PS Maire de Cunlhat (2008-2014)
2011 19 janvier
2012
(décès)
Ludovic Lucot[7] PCF Professeur à Ambert
2012 2015 Marie-Claude Milon Apparentée PCF Suppléante de Ludovic Lucot, décédé
Conseillère municipale de Brousse

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836
(décès)
Joseph Alexis Gourbeyre
(1792-1836)
  Notaire, adjoint au maire de Cunlhat
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Cunlhat groupe 4 communes et compte 2 367 habitants en 2012 (population municipale).

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Cunlhat
(chef-lieu)
63132 CC Ambert Livradois Forez 1 260 (2014)
Auzelles 63023 CC Ambert Livradois Forez 354 (2014)
Brousse 63056 CC Ambert Livradois Forez 349 (2014)
La Chapelle-Agnon 63086 CC Ambert Livradois Forez 378 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
3 1702 9532 7582 5782 4632 4242 4122 3822 367
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[8] puis population municipale à partir de 2006[9])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglements, et avis du Conseil d'Etat / J. B. Duvergier » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  2. Décret no 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme, sur Légifrance (consulté le 25 février 2014)
  3. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  4. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  5. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  6. « Journal des débats politiques et littéraires » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  7. Thibaut SOLANO, « Mort du conseiller général Ludovic Lucot, le dauphin d'André Chassaigne », La Montagne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  9. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]