Bretzel d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Bretzels d'or sont des récompenses décernées chaque année en octobre par l'Institut des arts et traditions populaires d'Alsace (IATPA) – créé en 1976 par Germain Muller[1] –, à des personnes physiques ou morales contribuant de manière remarquable à la défense et à l'illustration des arts et traditions populaires de la région. La distinction suprême est le « Grand bretzel d'or ».

La cérémonie se déroule tantôt dans le Bas-Rhin, tantôt dans le Haut-Rhin, et peut rassembler jusqu'à 1 000 personnes[2].

Lauréats du Grand Bretzel d'or[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Raphaël Goetter: catégorie "Nouvelles Technologies"[3]
  • 2016 : Société Martin Schongauer: Museumskündeverein
  • 2015 : Jean-Marc Schaffner: Ferronnerie d'art
  • 2014 : Association culturelle les amis de l'Alsace de Bâle. Rayonnement de l'Alsace hors des limites régionales[4]
  • 2013 : Antoinette Pflimlin. Rayonnement de Strasbourg Capitale européenne
  • 2012 : Ville de Turckheim. Pour la tradition du veilleur de nuit
  • 2011 : Famille Schmitter. Croisieurope Dynamisme économique
  • 2010 : Dominique Formhals. Aquatique Show International
  • 2009 : Comité des fêtes de Ribeauvillé. Pfiferdaj, fête des ménétriers
  • 2008 : Pierre et Cathy Meyer (Royal Palace). Spectacle de Music Hall prix de la région Alsace
  • 2007 : Jean-Marie Sander. Prix de la région Alsace
  • 2006 : Confrérie Saint-Étienne de Kientzheim. Le vignoble alsacien
  • 2005 : Robert Lohr. Dynamisme économique
  • 2004 : Raymond Oberlé. Histoire et tradition d'Alsace. Professeur d'histoire à l'université de Haute-Alsace
  • 2003 : Camille Claus. Peinture, dessin
  • 2002 : Marthe Philipp. Professeur d'allemand à l'université de Strasbourg
  • 2001 : Claude Lapointe. Dessinateur illustrateur
  • 2000 : Paul Meyer. Soliste et chef d'orchestre
  • 1994 : Jacques Henri Gros. Président d'honneur de la chambre de commerce et d'industrie de Mulhouse
  • 1993 : Claude Vigée. Poète, professeur émérite de littérature française à l'université hébraïque de Jérusalem
  • 1992 : Jean-Marie Lehn. Professeur de chimie l'université Louis-Pasteur Prix Nobel de chimie 1987
  • 1991 : Philippe Dollinger. A consacré sa vie et sa carrière au service de l'histoire d'Alsace
  • 1990 : Léon Beyer. Véritable ambassadeur des vins d'Alsace
  • 1989 : Marcel Marceau. Mime
  • 1988 : Paul Haeberlin. Chef cuisinier le plus titré d'Alsace. Auberge de l'Ill
  • 1987 : Joseph Rey. Maire honoraire de Colmar champion de l'identité alsacienne et de l'idée européenne
  • 1986 : Dinah Faust. Actrice, animatrice culturelle FR3 Alsace et revue Barabli
  • 1985 : Madeleine Horst. Femme de lettres traductrice d'œuvres littéraires et philosophiques
  • 1984 : Alfred Kastler. Prix Nobel de physique (1966)
  • 1983 : Pierre Pflimlin. Ancien maire de Strasbourg
  • 1982 : Alfred Kern. Facteur d'orgues
  • 1981 : Jean Egen. Journaliste, essayiste, romancier de langue française[5]
  • 1980 : Tomi Ungerer. Dessinateur sculpteur domicilié en Irlande
  • 1979 : Henri Mertz. Instituteur et poète alsacien, Lembach
  • 1978 : André Weckmann. Professeur d'allemand, poète et écrivain trilingue Strasbourg, originaire de Steinbourg[6]
  • 1977 : Nathan Katz. Poète, Sundgau
  • 1976 : Georges Holderith. Inspecteur général d'allemand ministère de l'Éducation nationale

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. OLCA [1]
  2. « Les Bretzels d’or : les nominés 2013 », DNA, [2]
  3. « Alsacréations - Imaginalsace », sur www.marque-alsace.fr, (consulté le 9 janvier 2018)
  4. « Des Bâlois Grand Bretzel d’or », in L'Alsace, 11 octobre 2014 [3]
  5. Hubert Martin, « Jean Egen, grand Bretzel d'or 1981 », S'Lindeblätt, 2000, no 19, p. 41-56
  6. Raymond Matzen, André Weckmann : Grand Bretzel d'or 1978 (Prix Georges Holderith) de l'Institut des arts et traditions populaires d'Alsace, Strasbourg, 1978, 22 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]