Weepers Circus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour leur premier enregistrement, voir Weepers Circus (single).
Weepers Circus
Description de l'image Weepers Circus.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Chanson française, rock
Labels Boule à zéro productions
Site officiel weeperscircus.com
Composition du groupe
Membres


Anciens membres


Weepers Circus est un groupe de chanson française et de rock originaire de Strasbourg[1].

Le groupe[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Weepers Circus a été créé par Eric Kaija Guerrier, Franck George, Alexandre George et Denis Leonhardt, alors camarades de lycée (Lucie-Berger à Strasbourg). À leurs débuts ils sont influencés par des artistes rock britanniques et américains, tels les Beatles, Pink Floyd ou Led Zeppelin. Le groupe commence à se produire dans sa région et monte des spectacles scéniques, Le Requiem en 1992 et Les Fables en 1994, avant d'enregistrer ses premiers disques à la fin des années 1990. Le succès de leurs premiers albums, Le Fou et la Balance (1997) et L'Épouvantail (1999) leur permet d'entreprendre des tournées nationales. En 2000, ils signent en licence avec Philips (Universal) et font la connaissance de Caroline Loeb, qui mettra en scène trois de leurs spectacles[2] autour des albums L'Ombre et la Demoiselle (2000), Faites entrer (2003) et La Monstrueuse Parade (2005).

Dans son quatrième album, Faites entrer, le Weepers Circus est rejoint par un nouveau membre, le batteur Alexandre « Goulec » Bertrand. Le groupe est également accompagné par plusieurs invités, dont Serge Bégout du groupe Têtes Raides et la chanteuse Olivia Ruiz, rencontrés en 2002. L'album suivant, La Monstrueuse Parade (2005), est inspiré du film La Monstrueuse Parade de Tod Browning. Le sixième album, Tout n'est plus si noir..., paraît en 2007. Plusieurs artistes invités participent à l'enregistrement, notamment Mathias Malzieu du groupe Dionysos, Olivia Ruiz et la comédienne Irène Jacob[3],[4]. Christian Houllé, qui réalisait déjà les clips du groupe pour les précédents albums et qui joue du clavier, intègre le groupe en 2007.

Après une longue tournée française et européenne, paraît en mars 2009 un album sobrement intitulé En concert comprenant un remix inédit (avec son clip) du titre Tout le monde chante (remixé par les Gaillards, un collectif de jeunes arrangeurs, fans de rap et de slam), ainsi qu'une reprise de Led Zeppelin : Kashmir. En 2009 toujours, le Weepers Circus participe au nouvel album de Caroline Loeb (tout en ayant effectué la bande son d'ouverture de son spectacle Mistinguett, Madonna et Moi), de même qu'au cinquième album du groupe de grind metal Inhumate. Il compose également la musique d'une pièce de théâtre montée par la Compagnie Sémaphore (mise en scène par Denis Woelffel) sur un texte de Philippe Dorin (Dans ma maison de papier, j'ai des poèmes sur le feu).

Le groupe publie son septième album (studio) le 16 novembre 2009. Intitulé À la récré, il s'agit d'un livre-disque grand format de chansons pour enfants (illustrées par Tomi Ungerer) comportant à la fois des classiques de la chanson enfantine et des compositions originales. De nombreux invités sont de la partie : Serge Bégout (du groupe Têtes Raides), Frédérique Bel, Agnès Bonfillon, Emma Daumas, Juliette, Didier Lockwood, Caroline Loeb, Christine Ott, Olivia Ruiz, Roger Siffer, etc. Ce projet reçoit le "Coup de Cœur" de l'Académie Charles-Cros.

En juin 2011, est publié un hommage collectif à Georges Brassens, intitulé "Brassens pour les enfants" ou "Brassens chanté par..." (selon le format), avec la participation (sur deux titres) du Weepers Circus. Les autres participants sont Agnès Bihl, les Ogres de Barback, Debout sur le Zinc, Aldebert et Yves Jamait.

Le 8 octobre 2011, le groupe reçoit le prix du Bretzel d'or 2011 (promotion Tomi Ungerer) par l'Institut des Arts et Traditions Populaires d'Alsace.

Le huitième album (studio), sous forme de livre-disque, paraît le 10 octobre 2011. Le titre en est N'importe où, hors du monde. Le groupe se remet une fois de plus en question en y injectant des influences électro-pop, une recherche sonore inédite et des arrangements luxuriants. Une quarantaine d'invités prestigieux sont de l'aventure (pour des textes ou pour des duos) : Michel Rocard (ancien Premier Ministre), Jean Rochefort (comédien), Jean-Claude Carrière (auteur, scénariste et comédien), Cali (auteur, compositeur et interprète), Juliette (auteur, compositeur et interprète), Dominique A (auteur, compositeur et interprète), Eddy (la) Gooyatsh (auteur, compositeur et interprète), Christine Ott (ondiste et pianiste), Jean Fauque (auteur et interprète), Fatou Diome (auteur), Patrice Leconte (metteur en scène de cinéma, scénariste et auteur), Marc Lévy (auteur), Maxime Chattam (auteur), Henri Loevenbruck (auteur), Thierry Serfaty (auteur), Vincent Ravalec (auteur), Gilles Verlant (auteur, journaliste et biographe), Frédérique Deghelt (auteur), Didier Daeninckx (auteur), Jean-Luc Nancy (philosophe), Tania de Montaigne (auteur), Marjolaine Boutet (historienne), Franck Frégosi (politologue), Jean-Pierre Luminet (astrophysicien et poète), Agnès Bonfillon (journaliste), Gilles Médioni (journaliste), Anne & Julien (journalistes et responsables du magazine Hey!), François Bon (biographe), Gilles Verlant (biographe), Richard Lornac (pianiste), Steve Toltz (auteur), Mara Goyet (auteur), Hafid Aggoune (auteur), Thierry Illouz (auteur), Matthias Vincenot (poète), Jacques Goorma (poète), Christiane Roederer (auteur), Gabriel Schoettel (auteur), François Thuillier (joueur de tuba), le Quatuor Florestan, la Fanfare en Pétard et le Grand Ensemble de la Méditerranée.

Le spectacle issu de cet opus - qui tourne en 2011 et 2012 - est mis en scène par Juliette.

En novembre 2012, est publié un album collectif intitulé "Bourvil pour les enfants", avec la participation (sur deux titres) du Weepers Circus. Les autres participants sont Debout sur le Zinc, Aldebert, Mell et Eddy (la) Gooyatsh.

En mars 2013, Eric Kaija Guerrier se met officiellement en congé du Weepers Circus.

Le 16 mars 2013, le Weepers Circus publie un EP numérique intitulé Les inédits hors du monde, composé de 5 titres (dont un duo avec le groupe Chapel Hill, un duo avec Sabrina Rauch et une lecture de Jean-Claude Carrière) ainsi que de 2 titres en public issus de la dernière tournée.

Le 19 avril 2013, le groupe publie son neuvième opus (studio) : un livre-album pour jeune public intitulé Le grand bazar, avec moult invités, dont Dick Rivers, François Morel, Aldebert, Babet du groupe Dionysos et Les Ogres de Barback. L'album est accompagné d'un spectacle comprenant des masques, un tour de magie et des ombres chinoises. Parallèlement, le Weepers circus retravaille une partie de son ancien répertoire et entame la tournée "Tout le monde chante" destinée au tout public.

En décembre 2014, le groupe publie une vidéo à partir d'une nouvelle chanson inédite, intitulée Ferguson, suite aux événements tragiques de la ville de Ferguson, aux États-Unis.

Le 16 octobre 2015, le groupe publie son dixième opus (studio) : Planète des Songes. Y sont invités Olivia Ruiz et Léopoldine HH.

Formation actuelle[modifier | modifier le code]

Anciens membres du groupe[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums en studio[modifier | modifier le code]

Album en public[modifier | modifier le code]

Album numérique[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Les inédits hors du monde (EP sept titres dont cinq inédits et deux titres enregistrés en public)

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Weepers Circus (trois titres inédits).
  • 1998 : Je suis Noble (quatre titres dont trois inédits et un extrait de l'album L'Épouvantail dans une version alternative).
  • 2001 : Le cirque des gens qui pleurent (un extrait de l'album L'Ombre et la Demoiselle dans une version alternative).
  • 2009 : Tout le monde chante (une version alternative remixée par Les Gaillards et accompagnée de son vidéo clip réalisé par Christian Houllé).
  • 2012 : Le président de la Lune (un titre inédit en public)
  • 2014 : Ferguson (extrait de l'album Planète des songes)
  • 2015 : De l'amour exactement (extrait de l'album Planète des songes)

Promotionnels[modifier | modifier le code]

Collectifs[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Latitudes 67
    • Le Malvenu (extrait de l'album L'Épouvantail)
  • 2000 : Tours de France
    • Les pas du renard et En suivant le renard (extraits de l'album L'ombre et la demoiselle)
  • 2005 : Les p'tites qui piaffent
    • Petite fable (interprétée par Olivia Ruiz. Extrait de l'album J'aime pas l'amour d'Olivia Ruiz)
  • 2006 : Zic de zinc - volume 1
    • Sans vous aimer (en duo avec Olivia Ruiz. Extrait de l'album La Monstrueuse Parade)
  • 2007 : Zic de rue
    • Sans vous aimer (en duo avec Olivia Ruiz. Extrait de l'album La Monstrueuse Parade)
  • 2007 : Le talent s'écoute
    • La renarde (extrait des albums Faites entrer et Tout n'est plus si noir...)
  • 2007 : La Nouvelle Chanson Française - volume 1
    • Sans vous aimer (en duo avec Olivia Ruiz. Extrait de l'album La Monstrueuse Parade)
  • 2008 : La Nouvelle Chanson Française - volume 2
    • La Renarde (en duo avec Olivia Ruiz. Extrait des albums Faites Entrer et Tout n'est plus si noir...)
  • 2008 : Zic de zinc - volume 3
    • Petit homme (en duo avec Olivia Ruiz. Extrait de l'album Tout n'est plus si noir...)
  • 2008 : Chansons françaises (hits box)
    • La renarde (en duo avec Olivia Ruiz. Extrait des albums Faites Entrer et Tout n'est plus si noir...)
  • 2009 : French poésie
    • Ballade de la belle Heaumière aux filles de joie (extrait de l'album Le Fou et la Balance)
    • Ô prince (extrait de l'album L'Épouvantail)
  • 2010 : Ton CD karaoké: le printemps des amoureux (livré avec le n°1 du magazine "Toupie Chansons", en février 2010).
    • Trois p'tits chats (avec Didier Lockwood. Extrait de l'album À la récré)
    • Dans la forêt lointaine (extrait de l'album À la récré)
  • 2010 : Naître et renaître - La chanson mène sa vie (un livre-disque sous la direction de Gérard Authelain et de Myriam Zanutto, publié par Les Francofolies de la Rochelle & le CNDP, avec un article de Gérard Authelain consacré au livre-disque À la récré du Weepers Circus).
    • Petites boites (extrait de l'album À la récré)
    • Littles boxes (avec Olivia Ruiz. Extrait de l'album À la récré)
    • Petites boites (version instrumentale inédite)
  • 2010 : Les Enchanteuses (album numérique).
    • La Renarde (avec Olivia Ruiz. Extrait de l'album Faites Entrer)
    • Je vole (avec Olivia Ruiz. Extrait de l'album Faites Entrer)
  • 2012 : Chansons françaises
    • La renarde (en duo avec Olivia Ruiz. Extrait des albums Faites Entrer et Tout n'est plus si noir...)
  • 2012 : Chanson française (spécial duos)
    • La renarde (en duo avec Olivia Ruiz. Extrait des albums Faites Entrer et Tout n'est plus si noir...)
  • 2012 : Chroniques lycéennes (douzième édition - année 2012/2013)
    • Dis-moi (extrait de l'album N'importe où hors du monde)
  • 2012 : Les Maternelles - Le coffret
    • Trois petits chats (en duo avec Didier Lockwood. Extrait de l'album À la récré)
    • Dans la forêt lointaine (en duo avec Sabrina Rauch. Extrait de l'album À la récré)
  • 2013 : 150 comptines
    • Trois petits chats (en duo avec Didier Lockwood. Extrait de l'album À la récré)
    • Lundi matin (en duo avec Frédérique Bel. Extrait de l'album À la récré)
    • Le gospel des gallinacés (extrait de l'album À la récré)
    • Le jeu du chat et de la souris (extrait de l'album À la récré)
  • 2014 : Les Enchanteuses (volume 2) (album numérique).
    • Je vole (avec Olivia Ruiz. Extrait de l'album Faites Entrer)
  • 2014 : Les Enchanteurs (volume 1) (album numérique).
    • Le coupable (extrait de l'album Tout n'est plus si noir...)
    • Super-héros (avec Dick Rivers. Extrait de l'album Le Grand Bazar)
    • Ma dame aux camélias (extrait de l'album Tout n'est plus si noir...)
    • La belle injure (extrait de l'EP Je suis Noble)

Participations extérieures[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2006 : L'odyssée de la chanson française sous la direction de Gilles Verlant, éd. Hors Collection, Paris, 2006. Un article est consacré au Weepers Circus.
  • 2006 : La chanson française pour les nuls par Bertrand Dicale, éd. Générales First, Paris, 2006. Le Weepers Circus y est cité.
  • 2007 : La chanson française – histoire, interprètes, auteurs, compositeurs par Cécile Fontana, éd. Hachette Livres, Paris, 2007. Le Weepers Circus y est cité.
  • 2007 : Pascal Sevran le maître chanteur par Laurent Balandras, éd. de Tournon, Paris, 2007. Le Weepers Circus y est cité.
  • 2007 : Goûtez-moi par Olivia Ruiz, éd. Hors Collection, Paris, 2007. Parti. et tablat. de 12 chansons d'Oliva Ruiz dont 2 titres du Weepers Circus.
  • 2007 : L'oiseau piment par Olivia Ruiz, éd. Textuel, collection Musik, Paris, 2007. Le Weepers Circus y est cité.
  • 2007 : Homme libéré par Cookie Dingler, entretien avec Sébastien Bizzotto, préface d'Alex Lutz, éd. du Boulevard, collection Conversations, Strasbourg, 2007. Le Weepers Circus y est cité.
  • 2008 : Le roi de la savane par Daniel Blancou, éd. Shampooing, Strasbourg, 2008. Apparition d'un membre du groupe dans une bulle de la bande dessinée.
  • 2008 : Le bel aujourd'hui de la chanson, ouvrage collectif, éd. Christian Pirot, collection Chanson, Paris, 2008. Le Weepers Circus y est cité.
  • 2008 : Tout le monde chante par Weepers Circus, éd. Universal Music Publishings, Paris, 2008. Parti. et tablat. de 12 chansons du Weepers Circus.
  • 2008 : Adieu Sür un Siess par Simone Morgenthaler, éd. Le Verger, Illkirch-Graffenstaden, 2008. Le Weepers Circus y est cité.
  • 2010 : Les miscellanées de la chanson française par Bertrand Dicale, éd. Fetjaine, Paris, 2010. Le Weepers Circus y est cité.
  • 2010 : Naître et renaître - La chanson mène sa vie, un livre-disque sous la direction de Gérard Authelain et de Myriam Zanutto, éd. par Les Francofolies de la Rochelle & le CNDP, La Rochelle, 2010. Un article de Gérard Authelain est consacré au livre-disque À la récré du Weepers Circus. Sur le CD, présence des Petites boites et des Littles Boxes (titres extraits de À la récré) et d'une version instrumentale inédite des Petites boites.
  • 2010 : La Traversée de l'Intervalle (livre-disque) par Eric Kaija Guerrier, éd. Yves Meillier & éd. Balandras, Paris, 2010. Il s'agit d'un livre-disque. Le Weepers Circus y est cité et participe à deux titres au titre d'instrumentiste invité.
  • 2010 : S'Elsàssbüech - Le livre de l'Alsace sous la direction de Léon Daul, éd. du Donon, Strasbourg, 2010. Un article est consacré au Weepers Circus.
  • 2010 : Les femmes de la chanson - deux cents portraits (1850-2010) sous la direction de Yves Borowice, éd. Textuel, Paris, 2010. Le Weepers Circus y est cité à deux reprises (dans les articles consacrés à Caroline Loeb et Olivia Ruiz).
  • 2011 : L'âge de mes désirs par Matthias Vincenot, éd. Le Temps des Cerises, Paris, 2011. Il s'agit d'un livre-disque. Le Weepers Circus y met en musique (composition, arrangements et interprétation) le poème de Matthias Vincenot "À l'écart des choses".
  • 2011 : La différence, celle qui dérange, éd. de la Région Alsace et de l'Académie de Strasbourg, Strasbourg, 2011. Il s'agit d'un recueil de textes d’élèves de lycée supervisés par le Weepers Circus dans le cadre d’un atelier d’écriture.
  • 2014 : Franc-maçonnerie chrétienne et féminité (livre) par Eric Kaija Guerrier, éd. L'Harmattan, Paris, 2014. Des textes de chansons du Weepers Circus y sont reproduits.
  • 2014 : Les douze seuils initiatiques à travers douze pochettes d'albums (articles) par Eric Kaija Guerrier, dans l'ouvrage collectif L'Almanach insolite, éd. Mines de Rien, Ussac, 2014. La pochette de l'album L'Ombre et la Demoiselle (2000) du Weepers Circus y est commentée.

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Arte et France 3 (génériques d'émissions).
  • 2001 : Le cirque des gens qui pleurent (réalisation par Nicolas Bonnefous) (vidéo clip).
  • 2004 : Le bouffon et la controverse (réalisation par Boris Plateau) (vidéo clip).
  • 2004 : Olivia Ruiz : Star activiste (réalisation par Didier Varrod) (apparition et interview).
  • 2005 : En concert (réalisation par Salem Slimani) (trois titres en « live »).
  • 2005 : De petits détails (réalisation par Christian Houllé) (film documentaire de 43 minutes – livré en édition spéciale avec l'album « La monstrueuse parade »).
  • 2005 : Dix ans d'Ogres de Barback (apparition en duo « live » avec les Ogres de Barback).
  • 2006 : Les trente ans de l'Action Culturelle d'Alsace (Els'anime) (musique pour le clip promotionnel).
  • 2006 : Apprends-moi (réalisation par Christian Houllé) (vidéo clip).
  • 2006 : Janvier (réalisation par Christian Houllé) (vidéo clip).
  • 2007 : Iconoval pour le Pôle Image d'Alsace (Els'anime) (musique pour le clip promotionnel).
  • 2007 : Tout n'est plus si noir (7 titres dont 1 version inédite de La Renarde + CD-Rom avec photos, dossier de presse, bio, présent. de l'album + une vidéo live).
  • 2009 : Tout le monde chante (version 2009 remixée par Les Gaillards) (réalisation par Christian Houllé) (vidéo clip).
  • 2010 : Olivia Ruiz - Miss Meteor Live (DVD) (apparition en duo « live » d'Alexandre George du Weepers Circus avec Olivia Ruiz, interprétant le titre "La renarde").
  • 2011 : Elles s'amusent (réalisation par Émile Henny) (vidéo clip).
  • 2013 : La fuite (réalisation par Chaïtane Conversat) (vidéo clip).
  • 2014 : Ferguson (réalisation par Christian Houllé) (vidéo clip).
  • 2015 : De l'amour exactement (en duo avec Olivia Ruiz) (vidéo clip).

Autre[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Musique d'ouverture pour le spectacle de Caroline Loeb : Mistinguett, Madonna et Moi (création au Festival d'Avignon).

Projets en solo[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Eric Kaija Guerrier, La Traversée de l'Intervalle (livre-album et album numérique), Éditions Y.Meillier & Balandras Éditions, Paris, septembre 2010.
  • 2011 : Eric Kaija Guerrier, Le Christ initiatique (livre), Éditions du Cosmogone, Lyon, octobre 2011.
  • 2012 : Eric Kaija Guerrier, Argentoratum (album numérique), Believe & Balandras Éditions, juillet 2012.
  • 2012 : Eric Kaija Guerrier, Les contemplations (EP numérique), Believe & Balandras Éditions, juillet 2012.
  • 2013 : Eric Kaija Guerrier, Le problème du mal dans une métaphysique de l'alchimie (livre), éditions L'Harmattan, Paris, mai 2013.
  • 2013 : Christian Houllé, LiPS (EP numérique, sous ce nom, en duo avec Mathieu Pelletier), Believe & Balandras Éditions, octobre 2013.
  • 2013 : Eric Kaija Guerrier, Protocole de la réintégration (album numérique), Believe & Balandras Éditions, novembre 2013.
  • 2014 : Eric Kaija Guerrier, Franc-maçonnerie chrétienne et féminité (livre), éditions L'Harmattan, Paris, mai 2014.
  • 2016 : Eric Kaija Guerrier, Aurore n'a plus peur de la mort (livre illustré par Maggy Pottier), éditions Passiflores, Tournus, mai 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mathieu Gibet, « 9 ans après, Weeper Circus fait son retour aux Rabardels », l'est-éclair,‎ (consulté le 30 août 2010)
  2. « Biographie de Weepers Circus », Evene
  3. « Le cirque des gens qui pleurent, interview du Weepers Circus », Evene,
  4. « Tout n'est plus si noir... », L'Express,

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :