Breguet Br.1001 Taon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Breguet Br.1001 Taon
En vol en 1958
En vol en 1958

Constructeur Drapeau : France Société anonyme des ateliers d’aviation Louis Breguet
Rôle Avion de chasse léger
Statut Prototype
Premier vol
Mise en service Jamais
Nombre construits 2
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Bristol Orpheus Bor-3
Nombre 1
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 2 200 kgp
Dimensions
Envergure 6,80 m
Longueur 11,68 m
Hauteur 3,75 m
Surface alaire 13,70 m2
Masses
À vide 3 500 kg
Maximale 5 560 kg
Performances
Vitesse maximale 1 095 km/h
Plafond 7 260 m
Rayon d'action 1 850 km
Armement
Interne 4 mitrailleuses de 12,7 mm
Externe 2 bombes de 250 kg

Le Breguet Br.1001 Taon est un prototype développé par la Société anonyme des ateliers d’aviation Louis Breguet en 1957 dans le cadre de l'appel d'offres LWTSF (Light Weight Tactical Strike Fighter) lancé par l'OTAN dans le but de moderniser (et d'uniformiser) les forces aériennes d'Europe et du Canada. En effet, le vieux continent ne disposait alors que de matériels disparates, tels que d'anciens appareils à pistons datant de la Seconde Guerre mondiale, comme les North American P-51 Mustang et les Supermarine Spitfire.

De plus, les États-Unis avaient remarqué que les forces aériennes du Pacte de Varsovie s'équipaient de plus en plus d'appareils modernes, tels que Mig-17 et Su-7.

L'appareil effectua son premier vol le .

En concurrence avec plusieurs autres appareils, dont le Sud-est Baroudeur et l'Aerfer Ariete, le Br.1001 fut sélectionné par l'OTAN dans la "Short List" des finalistes (avec le Dassault Étendard VI) mais ne fut pas retenu, cédant le bénéfice de la victoire au Fiat G.91.

De son côté, le gouvernement français a envisagé de poursuivre le développement de l'appareil dans sa version marine, Breguet Br. 1100M, à laquelle fut finalement préférée celui de l'Étendard, dans sa version marine, Étendard IV M.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié