Breguet 910

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breguet 910
Image illustrative de l’article Breguet 910
Présentation
Type de missile bombe planante
Constructeur Drapeau de la France France Société anonyme des ateliers d’aviation Louis Breguet
Développement 1949-1954
Statut Projet stoppé
Déploiement 6 engins testés
Caractéristiques
Longueur 4,80 m
Envergure m
Vitesse 800 km/h
Portée 50 km
Guidage téléguidage
Plateforme de lancement Avion

Le Breguet 910 était un projet de bombe planante, conçue en 1949 par les ingénieurs Georges Bruner et Jean Brocard de la Société anonyme des ateliers d’aviation Louis Breguet.

Conception[modifier | modifier le code]

Inspirée des engins réalisés par le Troisième Reich durant la Seconde Guerre mondiale, notamment le Henschel Hs 293 A, cette bombe devait être chargée d'une tonne de mélinite, un puissant explosif. Elle mesurait 4,80 m de longueur et 4 m d'envergure, pouvait atteindre 800 km/h depuis une altitude de 5 000 m et avait une portée de 50 km.

Sa caractéristique la plus inhabituelle était son aile fabriquée en béton précontraint par la société de l'ingénieur Eugène Freyssinet, spécialiste de la construction de ponts en béton précontraint[1],[2],[3],[4],[5].

Le , une première aile en béton précontraint subit avec succès un essai statique en flexion. Son poids n'était que de 15 % supérieur à celui d'une aile métallique de construction traditionnelle, mais le temps de fabrication était réduit : dans le rapport de 3,4 à 1 pour une série de 50 ailes, mais dans un rapport de 5 à 1 pour une série de 500 ailes. En outre, le coût de revient était réduit, détail important s'agissant d'un engin à usage unique[6].

La fabrication de 400 engins était envisagée, mais elle fut arrêtée en 1954 après 6 essais entre 1952 et 1953[7], du fait du manque de fiabilité du système de téléguidage[6]. Cette idée novatrice donna lieu à un article, « Le béton précontraint, matériau de construction aéronautique », paru dans la revue Techniques et Science aéronautique, no 5, en 1953[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Breguet 910 », sur www.secretprojects.co.uk, (consulté le 7 janvier 2019).
  2. « Un peu de tout...: Photo de l'engin », sur Les Amis des Avions Breguet (consulté le 7 janvier 2019).
  3. « Le béton précontraint, matériau de construction aéronautique ». Article paru dans « Techniques et Science Aéronautique no 5, 1953.
  4. Conférence prononcée par Eugène Freyssinet pour son jubilé scientifique le 21 mai 1954, publiée dans la revue Travaux de juin 1954.
  5. « Eugène Freyssinet », sur /structurae.inf (consulté le 8 janvier 2019).
  6. a b et c « Prototypes d’ailes volantes en béton précontraint, 1949 », sur Association pour la Mémoire et le Rayonnement des Travaux d’Eugène Freyssinet, (consulté le 8 janvier 2019).
  7. Jean Cuny et Pierre Leyvastre, Les avions Breguet (1940-1971), Collection Docavia, .