Bras d'Hamel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamel.

Bras d’Hamel
Illustration
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.
Caractéristiques
Longueur 26,8 km
Bassin collecteur Golfe du Saint-Laurent
Régime Régime pluvial
Cours
Source Confluence de ruisseaux forestiers
· Localisation Ferland-et-Boilleau
· Altitude 420 m
· Coordonnées 48° 05′ 29″ N, 70° 57′ 56″ O
Confluence Rivière Ha! Ha!
· Localisation Saguenay (ville)
· Altitude 170 m
· Coordonnées 48° 14′ 35″ N, 70° 50′ 51″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l’embouchure) Bras Rocheux, décharge du lac Rémis, décharge du lac Hervé.
· Rive droite (à partir de l’embouchure) Décharge du lac Renouche, décharge du lac Noir.
Pays traversés Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
MRC et ville. Le Fjord-du-Saguenay et Saguenay
Municipalité Ferland-et-Boilleau

Le Bras d’Hamel est un cours d'eau coulant dans la municipalité de Ferland-et-Boilleau (MRC du Fjord-du-Saguenay) et dans la ville de Saguenay, dans la région administrative du Saguenay-Lac-Saint-Jean, dans la province de Québec, au Canada.

La vallée du Bras d’Hamel est desservie principalement par la route 381 qui longe tout son cours pour les besoins la foresterie, de l’agriculture et des activités récréotouristiques[1].

La foresterie constitue la principale activité économique du secteur; les activités récréotouristiques, en second.

La surface du Bras d’Hamel est habituellement gelée du début de décembre à la fin mars, toutefois la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la mi-mars.


Géographie[modifier | modifier le code]

Les principaux bassins versants voisins du Bras d’Hamel sont:

Le Bras d’Hamel prend sa source à l’embouchure du lac Girard (altitude: 420 m) dans la réserve faunique des Laurentides. Cette source est située à:

À partir de sa source, le cours du Bras d’Hamel coule sur 26,8 km selon les segments suivants:

  • 6,4 km vers le nord-est en formant une boucle vers le nord en début de segment pour contourner une montagne dont le sommet atteint 484 m et en recueillant la décharge (venant du sud) d'un lac non identifié, jusqu'à la décharge (venant du sud) du lac Renouche;
  • 7,7 km vers le nord en recueillant la décharge (venant de l’ouest) du lac Hervé, jusqu'à la décharge (venant de l’ouest) du lac Rémis;
  • 4,8 km vers le nord dans une vallée encaissée, puis en passant le village de Ferland jusqu'à la décharge (venant de l’ouest) d’un ruisseau;
  • 7,1 km vers le nord-ouest en longeant la route 381, jusqu'à un coude de rivière correspondant la décharge du bras Rocheux (venant du sud);
  • 0,8 km vers le nord en zone agricole jusqu'à son embouchure.

Le Bras d’Hamel se déverse sur la rive ouest de la rivière Ha! Ha!. Cette embouchure est située à:

À partir de la confluence du Bras d’Hamel, le courant suit le cours de la rivière Ha! Ha! sur 11,8 km généralement vers le nord-est, traverse la baie des Ha! Ha! sur 11,0 km vers le nord-est, puis suit le cours de la rivière Saguenay sur 99,5 km vers l’est jusqu’à Tadoussac où il conflue avec l’estuaire du Saint-Laurent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme « Bras d’Hamel » a été officialisé le 5 décembre 1968 par la Commission de toponymie du Québec[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]