Bonne de Berry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berry (homonymie).

Bonne de Berry
Illustration.
Portrait imaginaire moderne de Bonne de Berry
Titre
Vicomtesse de Carlat
Prédécesseur Jean Ier
Successeur Bernard Ier
Comtesse de Savoie

(8 ans et 8 mois)
Prédécesseur Bonne de Bourbon
Successeur Marie de Bourgogne
Biographie
Dynastie Maison capétienne de Valois
Date de naissance janvier ou février 1367
Lieu de naissance château de Mehun-sur-Yèvre
Date de décès
Lieu de décès Château de Carlat
Sépulture Couvent des Cordeliers de Rodez
Père Jean de Berry
Mère Jeanne d'Armagnac
Conjoint Amédée VII de Savoie
Bernard VII d'Armagnac
Enfants du 1er mariage :

du 2e mariage :

Bonne de Berry (château de Mehun-sur-Yèvre, janvier ou février 1367 - château de Carlat, ) vicomtesse de Carlat, est une princesse française du temps de la Guerre de Cent Ans. Fille de Jean, duc de Berry, frère du roi Charles V de France, elle est très tôt utilisée dans les manœuvres diplomatiques françaises destinées à consolider les alliances du royaume de France. D'abord mariée au comte de Savoie Amédée VII, elle est, lors de sa mort prématurée en 1391, écartée de la régence du comté de Savoie au profit de sa belle-mère, Bonne de Bourbon. Son père lui fait épouser peu après son cousin Bernard VII, comte d'Armagnac.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en janvier ou février 1367, sans doute au château de Mehun-sur-Yèvre[1], Bonne est la fille aînée du prince Jean, duc de Berry, frère du roi Charles V de France, et de sa première épouse Jeanne, fille du comte Jean Ier d'Armagnac. Elle est prénommée en mémoire de sa grand-mère paternelle, Bonne de Luxembourg[2], sœur de l'Empereur Charles IV et fille de Jean Ier de Bohême, dit l'Aveugle.

Elle épouse en premières noces à Paris le 18 juin 1377 Amédée VII, comte de Savoie (1360 † 1391) et aura :

Elle entra en conflit avec Bonne de Bourbon pour l'obtention de la régence pour Amédée VIII. La Savoie fut divisée en deux parties à cette occasion, la solution vint des Trois-États qui vont attribuer la régence à Bonne de Bourbon qui est pourtant la grand-mère du jeune comte. Bonne de Berry doit alors s'exiler.

Veuve, elle se remarie à Mehun-sur-Yèvre vers 1393 à Bernard VII (1363 † 1418), comte d'Armagnac, et a :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Autrand 2000, p. 239, 267 et note 349.
  2. Autrand 2000, p. 239 et 267.