Liste des seigneurs et princes de Piémont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dès le XIe siècle, les comtes de Savoie mettent la main sur le Piémont, mais c'est seulement au XIIIe siècle que Thomas Ier (1178 † 1233) s'intitule seigneur de Piémont.

Seigneurs de Piémont[modifier | modifier le code]

Arms of the Prince of Piedmont.svg

Princes de Piémont[modifier | modifier le code]

Titre du prince héritier[modifier | modifier le code]

Même devenus rois d'Italie, les chefs souverains de la maison de Savoie ont tous conservé le titre de prince de Piémont dans leur titulature. Mais, par ailleurs, une tradition s'est instaurée depuis que le futur duc Louis Ier de Savoie a assuré la régence des États de Savoie sous le titre de prince de Piémont : celle de titrer systématiquement prince de Piémont le prince héritier de la maison de Savoie. Après 1861, le titre du prince héritier est alternativement (une génération sur deux) prince de Piémont et prince de Naples afin de marquer la pleine souveraineté de la Maison de Savoie sur l'ensemble de la péninsule Italienne. L'héritier de l'héritier pouvait recevoir celui des deux titres qui était vacant et le conservait lorsqu'il devenait lui-même héritier.

Princes héritiers du Royaume d'Italie :

  • le prince Humbert, futur roi Humbert Ier, fut prince de Piémont à l'avènement de son père ;
  • le prince Victor-Emmanuel, futur roi Victor-Emmanuel III, fut prince de Naples dès sa naissance ;
  • le prince Humbert, futur roi Humbert II, fut prince de Piémont dès sa naissance
  • le prince Victor-Emmanuel de Savoie (1937), fils du précédent, fut prince de Naples dès sa naissance, avant de devenir prétendant au trône en 1983, à la mort de son père, le roi Humbert II.

Depuis 1946 (instauration de la république), la situation reste la même : le chef de la maison de Savoie mentionne toujours qu'il est prince de Piémont dans sa titulature de "roi titulaire d'Italie", et l'alternance continue pour son héritier :

  • le prince Emmanuel-Philibert de Savoie (1972), fils du prince Victor-Emmanuel, titré « prince de Venise » à sa naissance par l'ex-roi Humbert II, son grand-père, puis « prince de Piémont » à une date indéterminée.

Le titre et la succession font l'objet d'une controverse entre la branche aînée de la maison de Savoie et la branche cadette de Savoie-Aoste.

Voir aussi[modifier | modifier le code]