Bezannes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bezannes
Bezannes
Vue sud-est de l'église.
Blason de Bezannes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Reims
Intercommunalité CU du Grand Reims
Maire
Mandat
Dominique Potar
2020-2026
Code postal 51430
Code commune 51058
Démographie
Gentilé Bezannais
Population
municipale
2 550 hab. (2018 en augmentation de 70,68 % par rapport à 2013)
Densité 318 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 27″ nord, 3° 59′ 22″ est
Superficie 8,01 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Reims
(banlieue)
Aire d'attraction Reims
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Reims-4
Législatives 2e circonscription de la Marne
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Bezannes
Géolocalisation sur la carte : Marne
Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Bezannes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bezannes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bezannes

Bezannes est une commune française située dans le département de la Marne, en région Grand Est.

Elle fait partie de la communauté d'agglomération du Grand Reims.

Ses habitants sont appelés les Bezannais. Elle fait partie des villes fleuries de France avec 3 fleurs.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

La commune est situé au Sud-Ouest de l'agglomération de Reims, à côté de la commune de Cormontreuil, du quartier Croix-Rouge / Murigny de Reims, et la commune de Tinqueux.

Elle est traversée du nord-ouest-ouest en est-sud-est par deux axes de communication : l'autoroute A4 (payante) et la ligne TGV européenne, qui sont presque parallèles. Au Nord de cette ligne se situe presque toutes les zones urbanisées. Seul deux pont permettent d'enjamber l'autoroute ou la voie ferrée : celui de la route departementale D6e2 entre Sacy et le giratoire de la Gare Champagne TGV, et celui de la D6 entre Les Mesneux et la zone sportive.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bezannes
Tinqueux
Les Mesneux Bezannes Reims
Sacy, Écueil Villers-aux-Nœuds

Transports et déplacements[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par le réseau de transports en commun de l'agglomération CITURA via les lignes :

La commune accueille la gare de Champagne-Ardenne TGV sur la ligne TGV Est européenne.

La commune est également desservie à l'arrêt Gare Champagne TGV par la ligne de transport à la demande   TAD Sud-Ouest  la reliant aux communes de Villers-aux-Nœuds, Champfleury et Trois-Puits.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Bezannes est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Reims, une agglomération intra-départementale regroupant 9 communes[4] et 215 426 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Reims dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 295 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (58,6 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (92,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (55,8 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (24,9 %), zones urbanisées (16,3 %), cultures permanentes (2,8 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (0,3 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bisennae au XIe siècle dans le polyptyque de saint Remy, Besennes au début du XIVe siècle dans le pouillé de Bauny qui signalait les abbesses de l'abbaye de Saint-Pierre comme seigneurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sarcophage en plomb du IIIe siècle trouvé au lieu-dit Haut Torchant.

La commune est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 le .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1874 après 1879 Marlier[11]    
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1989 Raymond Mathieu    
1989 1995 Louis Mauprivez    
1995 mai 2020[12] Jean-Pierre Belfie DVD Retraité de la banque
mai 2020[13] En cours
(au 29 mai 2020)
M. Dominique Potar SE Professeur de lycée professionnel

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[15].

En 2018, la commune comptait 2 550 habitants[Note 3], en augmentation de 70,68 % par rapport à 2013 (Marne : −0,45 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
250295289347373386388406435
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
417435402341319300317305302
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
293292277289342338363320319
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
3755635586691 0311 2991 2861 3781 528
2018 - - - - - - - -
2 550--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Bezannes possède un vignoble de presque 10 hectares en appellation Champagne.

Trois hôtels de chaîne sont implantés : Première Classe, B&B 2*, Akena 3*, et un Golden Tulip 4* ouvrira fin 2021.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le portail ouest de l'église de Bezannes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bezannes

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
d'azur semé de besants d'or au lion d'argent, la queue contournée, armé de gueules et lampassé aussi d'or.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  4. Voir le rôle de cet ornement dans les jardins japonais.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Reims », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Almanach Matot-Braine de 1879, p222.
  12. Aurelie Beaussart, « Municipales 2020: à Bezannes, Dominique Potar succède à Jean-Pierre Belfie : Les Bezannais ont fait le choix de ne pas suivre l’avis du maire sortant et ont opté pour l’opposant », L'Union,‎ (lire en ligne, consulté le )« Alain Belfie, 74 ans, après 25 ans passés aux commandes de la commune, annonce qu(il raccroche et désigne comme successeur Alain Nicole ».
  13. Antoine Pardessus, « Dominique Potar prend les rênes à Bezannes : Pas de coup de théâtre à Bezannes : la tête de la liste victorieuse en mars succède à Jean-Pierre Belfie », L'Union,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. « Église à Bezannes », notice no PA00078592, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. (ja) Yûsuke Aoki, « Notes de visite - Visite dans la localité d'origine de Gérard - Les dates d'arrivée et de départ gravées sur la tombe (ジェラールの故郷を訪ねて―墓に刻まれた来日・離日の記録―) », Hamahatsu Newsletter, no 8,‎ (lire en ligne).