Saint-Léonard (Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Léonard
Saint-Léonard (Marne)
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Reims
Intercommunalité Communauté urbaine du Grand Reims
Maire
Mandat
Cédric Chevalier
2020-2026
Code postal 51500
Code commune 51493
Démographie
Population
municipale
104 hab. (2018 en diminution de 4,59 % par rapport à 2013)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 17″ nord, 4° 05′ 50″ est
Superficie 3,04 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Reims
(banlieue)
Aire d'attraction Reims
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Reims-8
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Saint-Léonard
Géolocalisation sur la carte : Marne
Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Saint-Léonard
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Léonard
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Léonard

Saint-Léonard est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'agglomération de Reims. Malgré sa population modeste, c'est donc une commune urbaine, la moins peuplée de France au recensement de 1999.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Léonard
Cernay-lès-Reims
Reims Saint-Léonard Puisieulx
Taissy

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par le réseau de transports en commun de l'aggloméation CITURA grâce à la ligne de transport à la demande  TAD Sud-Est  qui la relie au centre commercial de Cormontreuil et aux arrêts Sabine, Chemin de Léonard et Opéra situés à Reims.

À moins d'un kilomètre de la commune se trouve aussi l'arrêt Chemin de Léonard situé sur la commune de Reims et desservi par la ligne bus 17  (Saint-Timothée ↔ Z.I. Pompelle)

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Léonard est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Reims, une agglomération intra-départementale regroupant 9 communes[4] et 215 426 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Reims dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 295 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[7],[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Louvesle[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1876 Bernard[10]    
1879   Dupont[11]    
avant 1981 ? Maurice Pignolet    
mars 2001 2014 Jean-Paul Michau[12]    
2014[13] En cours
(au 4 juillet 2014)
Cédric Chevalier    

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune, antérieurement membre de la communauté de communes de Taissy, est membre depuis le de la communauté d'agglomération de Reims Métropole.

En effet, conformément aux prévisions du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) de la Marne du [14],[15], la communauté de communes de Taissy a fusionné avec l'ancienne Communauté d'agglomération Reims Métropole pour former le la nouvelle communauté d'agglomération de Reims Métropole à laquelle se sont jointes les communes de Champigny, Sillery et Cernay-lès-Reims[16].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[18].

En 2018, la commune comptait 104 habitants[Note 3], en diminution de 4,59 % par rapport à 2013 (Marne : −0,45 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
405864616569666677
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
767575586365645863
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
647056625870735564
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
5887998675778788100
2017 2018 - - - - - - -
106104-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune est principalement connue par le fait que le nord de son territoire, par-delà le canal de l'Aisne à la Marne, accueille une zone d'activité qui se situe dans le prolongement de l'Écoparc (zone industrielle à vocation régionale) situé sur la commune de Reims.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 29 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  4. « Unité urbaine 2020 de Reims », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 29 mars 2021).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 29 mars 2021).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 29 mars 2021).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 29 mars 2021).
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Almanach-Annuaire historique, administratif et commercial de la Marne, de L'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, de 1875, p146.
  11. Almanach Matot-Braine de 1879, p222.
  12. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  13. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  14. « Jamais plus sans ma communauté de communes : La France et ses 36.000 communes pèsent à elles seules 37,5% du nombre de collectivités territoriales de premier niveau (les communes) de l'Union européenne ! Avec 1.600 habitants par commune en moyenne, la France est dernière de ce classement européen, à égalité avec la République tchèque, très loin de 36.000 habitants par commune aux Pays Bas ou au Portugal, des 17.400 en Belgique, des 10.300 en Slovénie, des 7.100 en Italie ou des 5.900 en Allemagne », L'hebdo du vendredi,‎ (lire en ligne).
  15. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP), (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  16. « Arrêté préfectoral du 23 août 2012 portant création du nouvel établissement public de coopération intercommunale issu de la fusion de la Communauté d’Agglomération « Reims Métropole » et de la communauté de communes de Taissy et du rattachement des communes de Sillery, Champigny et Cernay-les-Reims », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la Préfecture de la Marne, no 9,‎ , p. 31-34 (lire en ligne [PDF]).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]