Canton de Reims-4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Reims-4
Canton de Reims-4
Situation du canton de Reims-4 dans le département de Marne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement(s) Reims
Bureau centralisateur Reims
Conseillers
départementaux
Kim Duntze
Jean-Pierre Fortuné
2015-2021
Code canton 51 14
Histoire de la division
Création 1889[1]
Modification 1 13 juillet 1973[2]
Modification 2 31 janvier 1985[3]
Modification 3 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 23 860 hab. (2016)
Subdivisions
Communes 5 + fraction Reims

Le canton de Reims-4 est un canton français situé dans le département de la Marne et la région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Reims dans l'arrondissement de Reims.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Reims-IV est créé en 1889[1].

Il est modifié par décret du 13 juillet 1973 réorganisant les cantons de Reims[2].

Il est à nouveau modifié par le décret du 31 janvier 1985 créant le canton de Reims-10[3].

Par décret du 21 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Reims-4 est conservé et voit ses limites territoriales remaniées[4].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1889[5] 1894
(démission)[6]
Henri Jolicœur
(1839-1895)
Républicain Médecin à Reims
1894[7] 1900
(démission)[8]
Charles Arnould   Maire de Reims (1900-1904)
1900[9] 1904 Prosper Lucien Sorbon[10] Rad. Pharmacien - Maire de Saint-Brice-Courcelles
1904 1919 M. Lesourd Rad. Adjoint au Maire de Reims
1919 1928 Jean Pannetier[11] Rad.  
1928 1940 Georges Hodin[12] Rad. Représentant
Premier Adjoint au maire de Reims
Nommé conseiller départemental en 1943[13]
1945 1949 Fernand Kinet PCF Chef comptable
Ancien Président du Comité Local de Libération
Adjoint au maire de Reims[14]
1949 1955 René Bride MRP Pharmacien
Maire de Reims (1953-1957)
1955 1961 Fernand Kinet PCF  
1961 1973 René Bride DVD Maire de Reims (1953-1957)
1973 1982 Georges Colin PS Professeur de géographie à la Faculté de Reims
Député (1981-1993)
1982 1988 Edmond Bechambes RPR Professeur
Maire de Bétheny
1988 2008 Jean-René Maillard PS Professeur
2008 2015 Sabrina Ghallal PS Professeur

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Kim Duntze   LR Courtier en assurances et placements
Vice-Présidente du Conseil départemental (Enfance - Famille)
2015 en cours Jean-Pierre Fortuné   LR Directeur transports
Maire de Tinqueux
Ancien conseiller général du Canton de Reims-1 (2004-2015)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Kim Duntze et Jean-Pierre Fortuné (UMP, 51,88 %) et Marthe Beaubouchez et Serge Toscanelli (FN, 23,34 %). Le taux de participation est de 47,43 % (7 825 votants sur 16 499 inscrits)[15] contre 48,93 % au niveau départemental[16] et 50,17 % au niveau national[17]. Au second tour, Kim Duntze et Jean-Pierre Fortuné (UMP) sont élus avec 75,68 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 44,91 % (5 191 voix pour 7 409 votants et 16 499 inscrits)[18].

Le 13 mai 2016, le Conseil d'État confirme l'annulation des résultats de mars 2015 prononcée par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne. Cette annulation fait suite à l'inéligibilité prononcée contre Jean-Pierre Fortuné après les élections municipales de 2014. Le Conseil d’État a également invalidé l’élection de son binôme féminin, Kim Duntze, adjointe au maire de Reims[19]. Le scrutin organisé les 26 juin et 3 juillet 2016 confirme les résultats de l'élection de 2015.

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 1973[modifier | modifier le code]

De 1973 à 1985[modifier | modifier le code]

À la suite du redécoupage de 1973, le canton de Reims-IV est composé de[2] :

  • la commune de Bétheny,
  • la portion de territoire de la ville de Reims déterminée par l'axe des voies ci-après : avenue de Laon et route nationale no 44 dans la traversée de La Neuvillette côté pair, les limites de la ville de Reims et des communes de Courcy et de Bétheny, la voie ferrée Reims—Charleville des limites de Bétheny et les emprises de la S. N. C. F. jusqu'à la rue Gosset, boulevard Jules-César côté impair et place de la République entre le boulevard Jules-César et l'avenue de Laon.

De 1985 à 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Reims-4 dans le département de la Marne avant 2015.

Le redécoupage de 1985 entraîne une réduction de la taille du canton. Il est alors composé de[3] :

  • la commune de Bétheny,
  • la portion de territoire de la ville de Reims située dans l'ancien canton de Reims-IV, au Nord-Est d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : boulevard des Belges, (à partir de la place des Belges), Voie de chemin de fer Reims-Laon (jusqu'au pont Huet), pont Huet.

Il compte 15 802 habitants (population municipale) au 1er janvier 2012.

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Reims
(bureau centralisateur)
51454 Grand Reims Fraction : 10 384(2014)
Commune : 183 042 (2014)
Bezannes 51058 Grand Reims 1 528 (2014)
Champfleury 51115 Grand Reims 529 (2014)
Champigny 51118 Grand Reims 1 357 (2014)
Tinqueux 51573 Grand Reims 10 096 (2014)
Villers-aux-Nœuds 51631 Grand Reims 168 (2014)

Le canton est désormais composé de[4] :

  1. cinq communes entières,
  2. la partie de la commune de Reims située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Tinqueux, rue de l'Égalité, chemin des Bons-Malades, rue du Docteur-Bienfait, avenue d'Épernay, avenue du Général-de-Gaulle, chaussée Bocquaine, rue du Colonel-Fabien, rue de Vesle, place Colin, rue de Vesle, pont de Vesle, rue de Vesle, place Myron-Herrick, rue Carnot, place Royale, rue Colbert, place du Forum, rue de Tambour, rue de Mars, rue Henri-IV, rue Jovin, rue du Général-Sarrail, boulevard Desaubeau, place de la République, avenue de Laon, ligne de chemin de fer, rue de Saint-Brice, rue Tarbé, avenue Brébant, rue Saint-Charles, passerelle Saint-Charles, ligne de chemin de fer, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Saint-Brice-Courcelles.

Démographie[modifier | modifier le code]

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2009
-------
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 24 062 habitants[20].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice communale de Reims sur le site de l'EHESS.
  2. a b et c Décret no 73-665 du 13 juillet 1973 portant création de cantons dans le département de la Marne.
  3. a b et c Décret no 85-147 du 30 janvier 1985 portant modification de cantons dans le département de la Marne.
  4. a b et c Décret no 2014-208 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Marne.
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6249431h/f3.item.r=canton.zoom
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6240404t/f2.item.r=canton.zoom
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6256875d/f3.item.r=canton.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6249512h/f2.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6249538r/f21.item.r=canton.zoom
  10. (1839-1910). Maire de Saint-Brice-Courcelles. Né à Vandy (Ardennes) le 18 octobre 1839, mort à Saint-Brice-Courcelles le 9 juin 1910. Prosper Lucien Sorbon fut maire de la commune de Saint-Brice-Courcelles de 1896 à 1904. Il fut également conseiller général du 4e canton de Reims. Ancien pharmacien à Reims, 34, rue de Vesle, Lucien Sorbon, propriétaire rentier, acheta en 1890 un des quatre châteaux, ou grosses propriétés, de Courcelles. Cette propriété comprenait une maison de campagne et diverses dépendances sur 24.000 m². Ce domaine lui fut cédé par le négociant en épicerie Eugène Bonant, qui aura pour associé et successeur édouard Mignot, fondateur des Comptoirs Français. Lucien Sorbon repose à Reims au Cimetière du Nord auprès de son épouse Pauline Duterre (1849-1895). (source : https://sites.google.com/site/lavieremoise/l--les-rues-de-reims-memoire-de-la-ville/rues-de-saint-brice-courcelles-m-z)
  11. Rapports et délibérations du Conseil général de la Marne, Châlons-sur-Marne, Conseil général de la Marne, (ISSN 1262-490X, notice BnF no FRBNF34438116, lire en ligne), p. VI
  12. Rapports et délibérations du Conseil général de la Marne, Châlons-sur-Marne, Conseil général de la Marne, (ISSN 1262-490X, notice BnF no FRBNF34438116, lire en ligne), N.P.
  13. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 26 mars 1943, (en ligne).
  14. Rapports et délibérations du Conseil général de la Marne, Châlons-sur-Marne, Conseil général de la Marne, (ISSN 1262-490X, notice BnF no FRBNF34438116, lire en ligne), p. 4
  15. « Résultats du premier tour pour le canton de Reims-4 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du premier tour pour le département de la Marne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  18. « Résultats du second tour pour le canton de Reims-4 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  19. « Double invalidation dans l'élection départementale du canton Reims 4 », sur L'Union, (consulté le 29 mai 2016).
  20. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee