Tunis Afrique Presse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tunis Afrique Presse
illustration de Tunis Afrique Presse

Création 1er janvier 1961
Fondateurs Habib Boularès
Forme juridique Société anonyme
Siège social Tunis
Drapeau de Tunisie Tunisie
Direction Hamida El-Bour (PDG)
Activité Agence de presse
Produits Dépêches
Effectif 309 (2012)
Site web http://www.tap.info.tn

Tunis Afrique Presse (arabe : وكالة تونس إفريقيا للأنباء) ou TAP est une agence de presse tunisienne constituée en société anonyme et fondée le 1er janvier 1961[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Détenant de fait le monopole de l'information, elle se limite souvent à reprendre les textes fournis par les diverses institutions et devient donc la principale source des médias du pays[1].

Après la révolution de 2011, l'ouverture du champ médiatique et la présence accrue des agences de presse internationales (AFP, Reuters, Associated Press, etc.) la conduisent à revoir son fonctionnement[1].

Produits[modifier | modifier le code]

Siège de la TAP

Avec un effectif de 309 agents, dont 160 journalistes répartis sur quinze bureaux régionaux[1], l'agence donne des nouvelles, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, de l'actualité nationale en trois langues : arabe, français et anglais.

Pour l'actualité internationale, l'agence exploite, en exclusivité et en relais, les services étrangers des trois agences de presse mondiales, l'AFP, Reuters et Associated Press, ainsi que ceux d'une quarantaine d'agences nationales dont les agences maghrébines, arabes et méditerranéennes. Globalement, l'agence produit près de 1 600 dépêches par mois pour l'actualité nationale, 3 200 pour l'actualité internationale[1].

Elle est aussi dotée d'un service photographique, qui produit 5 000 photos par mois, et dispose d'une photothèque de plus de deux millions de clichés en attente de numérisation[1].

Direction[modifier | modifier le code]

Mohamed Ben Ezzeddine est nommé au poste de président-directeur général en 2000. Il est remplacé le 11 août 2007 par Mohamed Missaoui[2], lui-même remplacé par Néjib Ouerghi le 18 mai 2010[3].

Taieb Yousfi assure cette fonction du 7 janvier 2012[4] au 14 février 2015, date de la nomination de Hamida El-Bour, première femme à atteindre ce poste[5].

Finances[modifier | modifier le code]

90 % de ses revenus est issu du budget de l'État, le reste étant constitué par les abonnements et les produits des services photographiques[1].

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]