Bangou (Cameroun)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bangou.
image illustrant les villes du Cameroun
Cet article est une ébauche concernant les villes du Cameroun.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bangou
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Ouest
Département Hauts-Plateaux
Démographie
Population 15 787 hab.[1] (2005)
Géographie
Coordonnées 5° 14′ 57″ Nord 10° 23′ 57″ Est / 5.24903, 10.39913
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Bangou

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Bangou

Bangou est une commune du Cameroun située dans le département des Hauts-Plateaux et la région de l'Ouest, en pays bamiléké.

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2005, la commune comptait 15 787 habitants[1], dont 2 794 pour Bangou Ville.

Structure administrative de la commune[modifier | modifier le code]

Outre Bangou proprement dit, la commune comprend les villages suivants[1]  :

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Bangou possède un lycée d'enseignement général et un lycée d'enseignement technique.

Jumelage[modifier | modifier le code]

La localité de Bangou est jumelée avec Gap en France.

Initiatives de développement[modifier | modifier le code]

Francis Nana Djomou a construit un village de vacances sur 20 ha de terres dans la localité de Bangou. Cette structure de vacances comprend 80 bungalows grand luxe, des lacs artificiels, trois hectares dédiés à l’agriculture biologique, un jardin botanique, un zoo, une ferme pédagogique, des centres d’équitation, de remise en forme et de conférences, et des terrains de football, de basket et de tennis[2].

Personnalités nées à Bangou[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.
  2. Clarisse Juompan-Yakam, « Francis Nana Djomou, l’entrepreneur qui voit grand », sur jeuneafrique.com,‎ (consulté le 4 juillet 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Champaud, Villes et campagnes du Cameroun de l'Ouest, Office de la recherche scientifique et technique outre-mer, Bondy, 1983, 508 p. (ISBN 2-7099-0667-8) (texte remanié d'une thèse de Lettres)
  • R. Kepgang, Le conflit frontalier Bangou-Babouantou : essai d'analyse historique des origines à nos jours, Université de Yaoundé I, 2005 (mémoire de maîtrise en histoire)
  • Hilaire Mbakop, Mon enfance et ma jeunesse, Mon Petit Éditeur, 2010 (ISBN 9782748355093) (autobiographie)
  • Albert Pascal Temgoua, « La fougue belliqueuse de Bangou », in Daniel Abwa, Albert-Pascal Temgoua, E.S.D. Fomin, Willibroad Dze-Ngwa (dir.), Boundaries & history in Africa : issues in conventional boundaries and ideological frontiers (festschrift in Honour of Verkijika G. Fanso), Langaa Research & Pub., Mankon, Bamenda, 2013, p. 155-157

Liens externes[modifier | modifier le code]